Clin d'œil - La pub toute pourrie de VERCAUTEREN

Bon je suis un peu dur avec le milieu de terrain belge car en fait il était victime du mauvais goût de son employeur, le FC Nantes. Saison 1988-89, le FC Nantes n'entame pas très bien la saison et courant décembre, les dirigeants décident de lancer une campagne de pub pour améliorer la fréquentation à la Beaujoire. Ainsi début décembre 1988, le FCN s'affiche dans les rue de Nantes avec des pubs, qui ont va dire n'ont pas très bien vieillies. Chaque match à la Beaujoire était symbolisé  par un joueur et un slogan qui colle avec l'annonceur et c'est surtout là que le bas blesse. Par exemple pour notre Frankie Vercauteren, il est question de grignoter l'adversaire tel des B.N. Ça vient peut être de moi mais sans jugé du cliché à 3 balles, on a un slogan nasillard à souhait, à la limite seule la caricature du l'ex joueur d'Andelecht vaut le coup d'œil, désolé je ne connais pas le nom de l’illustrateur, seulement que la campagne est à l'initiative de la société Leroy-Hamel qui s’occupait alors des stratégies de communication du club nantais :
Et puis celle avec Vincent BRACIGLIANO est pas mal aussi si on aime ce style :
Bon est-ce que la campagne a été  un succès ? Pas forcément. Si le match face à Paris a été vu par 20 000 spectateurs, c'est un peu mieux que la moyenne (environ 15 000). Mais à l'époque il ne faut pas oublier que le PSG était leader du championnat et ainsi il faut minimiser l'impact de l'effet "on va les grignoter" de Frankie ! D'autant que quelques semaines auparavant ils étaient plus de 25 000 à être venu voir le dauphin marseillais et sans aucune invitation a faire danser le "galop" aux joueurs de l'OM !! Et preuve supplémentaire que la campagne n'a pas eu les résultats escomptés, contre Lille, ils n'étaient seulement 10 000 pèlerins à voir les Dogues dégustés ! Bon j'ai que ces deux-là en stocks mais il était prévu au départ de faire 7 affiches, alors si vous avez les autres en stock n'hésitez pas à les partager avec nous. D'autant que cette année-là dans l'effectif nantais il y avait le triumvirat qui fera beaucoup parler de lui en 1993, Jean-Jacques EYDELIE-Christophe ROBERT-Jorge BURRUCHAGA (voir le sujet l'affaire OM-VA racontée en Panini). Du coup ça laisse place à l'imagination, un FC-Nantes vs Montpellier avec un Christophe Robert, pelle à la main, et un slogan du style "les espoirs montpellierains seront définitivement enterrés" (leurs économies aussi d'ailleurs mais là je fais du mauvais esprit).

1 commentaire:

  1. Mais dis moi pour le match illustrant Vercauteren ils ont gagné ou perdu?

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...