Le bal des entraîneurs 2012-13 : Rudi GARCIA

Dès son plus jeune âge, Rudi Garcia vit dans le monde du football : son père José, joueur professionnel a joué pour Sedan, Dunkerque au plus haut niveau. Une fois le Papa devenu entraineur de Corbeil, ce dernier y inscrit son fils qui y évoluera jusqu'au niveau Cadet. Corbeil ne possédant pas d'équipe cadets nationaux, Rudi part jouer à Viry-Châtillon. On y décèle déjà des prédispositions de milieu offensif, passeur plus que buteur. Appelé dans l'équipe première qui évolue en Troisième division dès sa première année junior, il quitte Viry-Châtillon alors que le club accède à la Deuxième division. Il signe pour un club qui se situe un large cran au-dessus, à Lille où il sera deux ans au statut de stagiaire et quatre ans comme joueur professionnel. Il a joué environ 170 matchs au sein du club nordiste dont il portera les couleurs jusqu'en 1988,  en revanche il n’était pas aimé des éditions Panini car il n’existe qu’une seule vignette panini pour ce joueur qui en 9 saisons de professionnalisme en D1 et D2 et qui a joué plus de 300 matchs ! Tout cela parce que ce milieu offensif marquait peu. En 6 saisons au LOSC il ne marque que 4 buts, trop peu à son poste de milieu offensif. C’est pour ça qu’il n’oubliera jamais son tout premier but sous les couleurs du LOSC, le vendredi 14 décembre 1984 lors de la 20ème journée de championnat. Lille se déplace au Parc des Princes pour affronter le PSG. Les deux équipes sont au coude à coude et à égalité 2 buts partout. On se dirige vers un match nul. Mais Garcia offre la victoire à ses coéquipiers en marquant le but de la victoire ! Son jour de gloire sous le maillot des Dogues. À l'issue de ce long contrat lillois, il part pour Caen, promu en D1, entrainé alors par Robert Nouzaret puis par Daniel Jeandupeux. Trois ans plus tard, il a la possibilité de rester à Caen, mais il souhaite se relancer en rejoignant Martigues. Hélas pour lui, des blessures à répétition (gros problèmes de dos, grave blessure au genou) à l'âge de 28 ans l’obligent à mettre un terme précoce à sa carrière professionnelle. Il vit ensuite une période en retrait des terrains, entre 1992 et 1994. Il s'inscrit à l'université en vue de sa reconversion. Il obtient un DEUG et une licence en STAPS à Orsay, des brevets d’État premier et second degré d’entraîneur de football, son certificat pour diriger un centre de formation de football. Parallèlement, il travaille également pour CanalSatellite en réalisant dans un premier temps des interviews de terrain, puis par la suite en devenant un consultant en cabine avant d’entamer la carrière d’entraineur que l’on connait.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...