Le bal des entraîneurs 2012-13 : Francis GILLOT

Natif du Pas-de-Calais, Francis GILLOT va faire l’essentiel de sa carrière chez lui dans le nord. A 14 ans il intègre le centre de formation de l‘US Valenciennes. C’est l’entraîneur Jean-Pierre Destrumelle qui le lancera dans le grand bain de la première division pendant la saison 78/79. Ce solide défenseur central, doté d’une bonne vision du jeu et d’un bon jeu de tête s’impose assez rapidement au sein de l’équipe première. Au bout de deux saisons il est un titulaire indiscutable de la formation valenciennoise et s’impose dans la défense centrale. Au bout de 3 saisons à VA, Gillot totalise déjà 73 rencontres de division et grâce à son jeu de tête à inscrit 4 buts. Seulement VA ne joue pas les premiers rôles et au terme de la saison 81/82 descend à l’échelon inférieur. Gillot accompagne son club mais ne passera pas l’hiver, à 22 ans il est un défenseur d’avenir et surtout il est au dessus de ses camarades dans cette division 2, après 16 matchs et 2 buts il file au mercato d’hiver chez le voisin lensois et va écrire une très belle page avec le RC Lens.
Arrivée au cours de la saison1982-83 il va faire une première pige avec les sang et or de 5 saisons et demie. 158 rencontres en division 1 avec les lensois et 10 buts pour ce défenseur qui n’hésite jamais à monter sur les coups de pieds arrêtés. Son fait d’arme c’est pendant la saison 1985-86 qu’il le réalise. Lens termine à une magnifique 5ème place emmené par ses internationaux Vercruysse et Xuereb mais le joueur le plus performant régulier de l’équipe c’est Francis Gillot. Premier au classement des étoiles France Football en ce qui concerne les joueurs de Lens, il termine juste devant Zaremba et Vercruysse pour la petite histoire. Il est donc un des principaux acteurs de la qualification pour la coupe de l’UEFA. La suite par contre avec le RC Lens va être plus compliquée. Gillot tiens son rang, il est un des défenseurs les plus sûrs de notre championnat mais le club de l’Arthois est en difficulté financière et contraint chaque année de vendre ses meilleurs éléments (Vercruysse à Bordeaux, Xuereb au PSG, Zaremba au Havre). Dans ces conditions difficile de tenir son rang européen, pire le RC Lens lutte pour le maintien. Si le club sauve sa peau in extremis en 87/88, Gillot comme tant d’autres ex-coéquipiers est transféré pour assainir les finances désastreuses du club. Direction l’Alsace et le RC Strasbourg. Pas une bonne idée de migrer en Alsace car le RCS finira 17ème et perdre sa place en division 1 en barrages face à Brest.

Du coup Strasbourg descend en D2 accompagné de Laval et surtout de Lens qui a fini bon dernier avec seulement 3 victoires en 38 journées ! Une des pires saisons de l’histoire en division 1 un bilan catastrophique avec 27 défaites au compteur. Pour Lens il est temps de tout reconstruire et Gillot se dit que quitte à jouer en D2 autant que ce soit avec son club de cœur et le défenseur retourne à Lens aider le club à remonter. Repartant de zéro, assainissant le budget, Lens va bénéficier d’un sérieux coup de main pour retrouver l’élite. Incapable sur le terrain de gagner son billet pour la D1 après deux saisons la DNCG sanctionne Bordeaux et Nice qui descendent immédiatement, Lens qui avait perdu en barrages face à Toulouse est l’heureux repêché de ces sanctions. Gillot impeccable à son poste pendant ses deux saisons retrouve la D1. Une nouvelle équipe, une nouvelle génération renforcé avec des joueurs de talents comme Bernard Lama, Jules Bocandé, Jean-Marc Adjovi-Bocco, Hervé Arsène et avec tout ce beau monde, Lens pour un promu va réaliser un excellent championnat en terminant huitième au classement de la saison 91-92. La saison suivante est plus compliquée pour notre défenseur central qui vient de fêter ses 32 ans. La jeune génération lensoise pousse à la porte et Jean-Guy Wallemme est devenu le libéro attitré du RC Lens. Si bien qu’au mercato d’hiver, Gillot las de cirer le banc de touche part à Mulhouse en division 2 mais il ne joue pas plus là-bas. Comme quoi l’Alsace ne lui réussit pas si bien que ça. Direction le Sud-Ouest et Montauban en division d’honneur, alors pourquoi Gillot est parti s’enterrer là-bas et devenir le gugusse de Montauban ? Tout simplement pour répondre au projet sportif de son ami François Brisson devenu entraineur-joueur de l’équipe locale. Avec les anciens lensois, Montauban gravit les échelons et en 3 saisons le club grimpe de deux divisions. A 36 ans Gillot estime qu’il est temps de raccrocher surtout qu’il en reste encore un paquet de divisions à gravir pour que Montauban accède  à l’élite.
Aussitôt sa retraite prise, Francis trouvera un poste d’entraîneur au centre de formation de Sochaux pour s’occuper des apprentis footballeurs. Il aura entre ses mains l’avenir de plusieurs jeunes qui auront une belle petite carrière en première division (Sylvain Monsoreau, Benoît Pedretti, Camel Meriem, Pierre-Alain Frau, David Sauget, El-Hadji Diouf, Danijel Ljuboja et bien d’autres). Après sept années de formation à Sochaux (1996-2003), Gillot veut tenter le pari de faire la même chose à Al Aïn aux Emirats Arabes Unis mais l’expérience ne durera qu’une année et à l’été 2004, il accepte la proposition de Gervais Martel pour devenir l’adjoint de Joël Muller alors coach de Lens. Le début de saison 2004/2005 sera très mauvais et après 22 matchs le président lensois prend la décision de limoger Joël Muller et de confier les rênes de l’équipe à Francis GILLOT. La suite c'est une carrière d'entraineur réussie pour le moment. A Lens pendant deux saisons puis de nouveau à Sochaux pendant 3 exercices, Gillot a répéter l'exploit de sauver le club et de lem ettre sur de bons rails avant de partir. Il a réussi à chaque fois à imposer sa méthode. A l'été 2011, il change de braquet et accepte le challenge d'entrainer Bordeaux. Après des débuts très difficiles, la méthode Gillot prend (avec aussi de bons renforts au mercato d'hiver comme Obraniak) et Bordeaux finit la saison en trombe pour finir 5ème et se qualifier pour l'Europe League à la dernière journée. Aujourd'hui Francis Gillot le défenseur très sûr sur le terrain est devenu un des techniciens les plus confirmées de notre championnat.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...