Clin d'œil - Jean-Pierre Papin gardien de but de l'OM

La scène se passe le 21 mars 1990 en quart de finale de la coupe d'Europe des clubs champions. L'OM reçoit en match retour (1-0 à l'aller pour les phocéens, but de Philipe Thys) le Sredets Sofia (actuel CSKA), champion de Bulgarie en titre. Marseille se balade dans cette double confrontation bien que l'adversaire regorge d'individualités bien connu ici sur OSP. Le tandem d'attaquants n'est autre que la redoutable paire Hristo Stoitchov et Emil Kostadinov. Derrière, l'incomparable Trifon Ivanov tiens la barque. Bon, une barque qui prend la flotte vu que l'OM mène 3-0 à la 75ème minute de jeu. Les Phocéens se dirige vers une qualification sans problème. Mais à la 84ème minute Ouroukov se présente face à Gaëtan Huard. Gégete qui n'a rien eu a faire depuis le début de la rencontre se rue dans les pieds du bulgare mais heurte de pleine fouet son coéquipier Eric Mura. Le verdict est sans appel, saison terminé puisque Huard souffre d'une fracture du tibia. L'OM a fait ses deux changements, il faut donc qu'un joueur de champ s'y colle et c'est le buteur de la 27ème minute qui s'y colle, Jean-Pierre Papin. 
Et voici la fiche du match avec une sale note à Trifon. Ah ces journalistes de France Football, ils ne savent pas voir les futurs grands talents !
Bon, il faut quand même retenir que pour les 10 minutes où JPP a enfilé les gants il n'a rien eu à faire sauf plonger sur les passes en retrait de ses défenseurs. Ah, une autre époque que les années 90 où il n'y avait que deux changements et un gardien qui pouvait prendre à la main les passes de ses coéquipiers. Voici le résumé de la rencontre avec la blessure de Huard à la fin et surtout de notre JPP national avec le maillot de gardien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...