Paninomorphologie - Vicente DEL BOSQUE

En tant qu'entraineur, tout le monde connait Vicente DEL BOSQUE. Homme de la maison madrilène il était venu apaiser un vestiaire du Réal  livré aux guerres intestines entre joueurs en 1999. Durant ses quatre ans à la tête du club, Del Bosque va mener le Réal à l'une de ses périodes les plus prolifiques : deux Ligues des champions (2000 et 2002), deux championnats d'Espagne (2001 et 2003), une Supercoupe de l'UEFA (2002), une Coupe intercontinentale (2002) et une Supercoupe d'Espagne (2001). D'ailleurs, le Real atteindra à chaque fois au moins les demi-finales de la Ligue des champions avec Del Bosque à sa tête. Il a ainsi réussi à créer une véritable équipe malgré l'achat constant de Galactiques que le président Florentino Pérez lui impose chaque année et dont il ne veut pas. Et surtout il met fin aux guerres intestines du vestiaire fermentées sous son prédécesseur John TOSCHAK. Jugé pas assez glamour, son contrat n'est pas renouvelé par Fiorentino PEREZ qui veut des noms ronflatns et des galactiques même au poste d'entraineur. Erreur cruciale, car l'après Del Bosque sera une catastrophe pour le Réal. Il est clair que l'entraineur qui a le mieux géré cette période des galactiques est sans conteste Del Bosque qui remportera 2 ligues des champions en 4 ans et pourquoi ? Parce que Del Bosque était un pur produit de la maison madrilène. Formé au club, il fera toute sa carrière pro sous contrat avec le Réal même si au début, pour s'aguérir, il sera prêté plusieurs fois à Castellon ou Cordoba. La suite ? Une incroyable fidélite pour cet homme qui représente bien l'esprit Réal et l'importance de comprendre de l'intérieur ce club pas comme les autres. Lui ne sera pas une star comme ces coéquipiers espagnols de l'époque (Camacho, Santillana...) ou étranger (surtout allemand avec Netzer, Breitner ou Stielike..). 

Non Vicente DEL BOSQUE c'était un très bon milieu défensif, international quand il arrivera à maturité de son jeu (18 sélections, 1 but entre 1975-80) mais il ne sera jamais un galactique. Lui c'était un porteur d'eau, un besogneux qui retroussait les manches pour aller au combat dans les tranchées du milieu de terrain. C'est pour ça qu'il a réussi à la tête du club madrilène, c'est qu'il a toujours su qu'il fallait un bon amalgame entre stars et porteurs d'eaux, entre galactique et guerrier qui sait aller au combat quand il faut mettre le bleu de chauffe. Il savait aussi qu'à Madrid la vie du vestiare était importante surtout pour les internationaux espagnols et que chaque joueur étranger devait être accepté par le clan des espagnols. Vicente DEL BOSQUE connaissait la clé du succès au réal Madrid car pendant 15 ans il a été joueur professionnel au sein de la maison blanche et c'est ainsi qu'il a récolté 5 championnats d'Espagne et 4 coupes d'Espagne. Il y a aussi connu des désillusions qiu lui ont montré quelles étaient les erreurs à ne pas commettre. Joueur de l'ombre au palmarès riche, il est devenu un entraineur similaire. Arrivé sur la pointe des pieds sur le banc de touche du Réal, il a tout gagné avec le Réal et est en passe de récidiver avec la Sélection espagnole. Car il y en a pas beaucoup des entraineurs qui ont gagné la ligue des champions et la coupe intercontinentale en club et la coupe du monde et le championant d'Europe avec la sélection. Verdict ce soir après la finale de l'Euro 2012 contre l'Italie. En attendant voici sa Paninomorphologie, 100% Réal Madrid :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...