Le génie de Fernando REDONDO au théâtre des rêves

C'est le 6 Juillet et nous célébrons l'anniversaire de Redondo et pour une fois c'est nous qui allons nous faire un cadeau en revoyant cette action de génie un soir d'avril 2000. Le contexte : 1/4 de Finale de la ligue des champions, le Réal Madrid n'est pas au mieux de sa forme. 4ème en liga, le club s'est qualifié difficilement pour ces quarts de finale, se faisant étrillé notamment par le Bayern de Munich dans la seconde phase des poules (défaite 4-2 à Bernabeu et 4-1 à Munich). On ne donne pas cher des chances madrilènes à Old Trafford surtout après le 0-0 du match aller. Mais un homme va être au dessus du lot, l'argentin Fernando REDONDO qui impose sa loi, son rythme au milieu de terrain. Il joue juste et élève le niveau de ses coéquipiers qui vont faire un récital et au bout de 52 minutes il y a déjà 3-0 pour les visiteurs ! Le clou du spectacle ? Cette action restée dans toutes les mémoires ! Redondo qui mystifie Paul Scholes avec une autopasse qui se transforme en grand pont, la suite est pas mal non plus. Alors que tous les joueurs de M.U regardent, comme si il venait d'une autre planète, REDONDO allonger la foulée pour récupérer le ballon, ce dernier lui regarde ses coéquipiers et il est le seul à coprendre les courses croisées de Morientes et Raul, qu'il sert sur un plateau ! Un cavair de chez caviar pour Raul, qui permet au Réal d'éliminer les champions d'Europe en titre dans leur théatre des rêves. Voici cette action à regarder en boucle


La suite c'est une revanche en demi-finale face au Bayern et une démonstration pour la finale au Stade De France face au FC Valence (victoire 3-0). Au terme de cette longue campagne de Ligue des champions (17 matchs pour le Réal et Valence) l'UEFA, sans aucune contestation possible, désigne Fernando REDONDO comme meilleur joueur de la compétition. C'était avant ses problèmes de genoux et il était au sommet de son art, tout simplement le meilleur milieu défensif au monde.

2 commentaires:

  1. Fernando Redondo ça c'était la classe! Sur le terrain comme en dehors! J'étais fan de chez fan jusqu'à me donner envie de me laisser pousser les cheveux! Passarella ne m'aait pas sélectionné à l'époque mais m'en fout!

    Longue vie à OSP!

    RépondreSupprimer
  2. Petite correction: le joueur mistifié n'est pas Paul Scholes, mais le norvégien Henning Berg. Le rouquin mérite de ne pas être associé a une humilliation qu'en verité il n'a pas subi. Bravo pour le site!

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...