1988 : Eric CANTONA découvre le Kung Fu

Alors j’ai essayé de me faire l’avocat d’Harald Schumacher non pas pour excuser son geste sur Battiston ou son attitude lors de cette demi-finale. Mais parce que malgré toute la violence de son agression cela reste du football et que le déchainement de haine anti-allemand qui s’en était suivi allait trop loin. Surtout que ce genre d'agression footballistique, ce n’était pas la première, ni la dernière. Dans le dernier sujet donc jévoquais celle de Cantona sur Der Zakarian, pour moi l’attentat est encore plus violent car là Canto veut littéralement casser la jambe de Der Zakarian. Retour sur le premier coup de Kung Fu du King Canto. Nous sommes le 5 avril 1988 et Nantes reçoit l’AJ Auxerre en 1/16ème de finale retour de la coupe de France. Une semaine avant les canaris s’étaient inclinés 1-0 à l'Abbé-Deschamps et cela annonçait une manche retour accrochée. Elle le sera et restera surtout comme l’un des tous premiers pétages de boulon de CANTO. Eric CANTONA à cette époque est un des tous meilleurs espoirs du football français, un des meilleurs attaquants du championnat, convoqué en équipe de France A, il brille aussi avec les espoirs avec qui il sera champion d’Europe. Ce soir-là au marquage il a Michel DER ZAKARIAN sur le dos. Le joueur d’origine arménienne n’est pas un tendre et jouit d’une réputation de défenseur dur sur l’homme pleinement justifiée. Ce soir là comme à son habitude il aime bien caressé les chevilles de son adversaire direct et le duel entre les deux hommes monte en nervosité. L’arbitre intervenant pas, Canto en a marre et se fait justice lui-même avec un méchant tacle, mais ce n’est rien pour l’instant. L’arbitre sévit et met un carton jaune à Canto. Ce dernier qui a subit les tacles de son ange gardien pendant une heure ne supporte pas que la balance arbitrale ne penche que d’un côté. Prenant son carton jaune, l’acteur Cantona avec déjà son sens de la répartie répondra à l’arbitre : « prépare le rouge ! ». La suite c’est ça une minute plus tard :


Bon on voit que l’arbitre était prévenu car il a déjà le rouge à la main quand il arrive sur Canto. Pour ce Kung Fu qui aurait pu ruiner la carrière de Der Zakarian, Canto ne prendra que 3 matchs de suspension c'est-à-dire rien. Bon d’un côté il n’a pas blessé Der Zakarian il faut dire que Canto était à son coup d’essai en Kung Fu. Avec les années il travaillera son style et sera capable de faire un Otoshi-Geri par-dessus une balustrade en pleine tête de jeunes hooligans venus le vilipender. Mais bon ceci est une autre histoire.

P.S : Regardez bien la vidéo, après l’attentat il met une manchette à Bracigliano qui sur le coup à la tête qui part en arrière et éclate le pif du coéquipier de Canto. Kung Fu, coup du billard, il sait tout faire ce Cantona.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...