Les étrangers de la Division 1 : Paulo FUTRE

Paulo FUTRE en aura connu des clubs et des transferts à rebondissements avant d’arriver en France et même par la suite il ne pourra pas dire que sa carrière aura été "l'itinéraire d'un enfant gâté". Il faut dire que ce gaucher de grand talent, aura toujours eu quand même une sacrée scoumoune après un succès arrivé très tôt. Le jeune homme est talentueux même très talentueux, de la classe des plus grands. Produit du très réputé centre de formation du Sporting du Portugal (comme bon nombre de grands joueurs de l’histoire du football lusitanien tels Luis Figo ou Cristiano Ronaldo pour ne citer qu’eux), il n’a que 16 ans lorsqu’il débute en première division avec le Sporting et une seule saison suffit pour que les plus grands le remarquent. Ainsi le FC Porto à l’issue de la saison 1983-84 n’hésite pas dans la transaction à mettre deux internationaux dans la balance (Pacheco et Sousa) pour attirer dans leur escarcelle la future pépite du football portugais. Premier transfert et premiers remous. Aussitôt la saison terminée, Pacheco et Sousa retournent à Porto rejoindre Futre et ils deviendront tous les 3 champions d'Europe un soir de printemps 87 à Vienne contre le Bayern...L'histoire a beaucoup fait jaser et encore aujourd'hui, les sportinguistes ont le sentiment de s'être bien faits roulés dans la farine et Paulo Futre a été maudit, l'accusant notamment d'avoir préféré l'argent qu'on lui proposait à Porto au détriment de l'amour du maillot.
Du Sporting au FC Porto, le transfert de la discorde
Il faut dire qu'à l'époque si le Sporting se morfond, le FC Porto lui, rentre dans la cour des grands grâce à son joueur de génie. Le plus drôle c’est qu’en 1986-87 il aurait pu jouer en France et au PSG plus précisément. L’info vient de l'ouvrage « Le Sport 1991 » avec un dossier spécial PSG et évoquant les transferts ratés on peut lire cette ligne sur le cas Futre et ce rapport des dirigeants parisiens, pas très lucide : « Paolo Futre a été jugé trop faible par le PSG en 1987 ». Un loupé de plus à mettre à l’actif du PSG au cours des années 80. Un jour il faudrait que je fasse cette liste c’est édifiant. Pour Paulo FUTRE c’est un gros loupé car la saison 1986-87 est magique pour lui après une coupe du monde au Mexique plus que moyenne alors qu’il était annoncé comme l’une des futures vedettes. Il emmène les dragons jusqu’en finale après avoir créé la sensation de l’année sur la scène européenne en sortant le grand Dynamo de Kiev de Valery Lobanovski. Deux victoires 2-1 pour Porto et au revoir le géant qui venait du froid. En finale Porto n’en mène pas large chez les bookmakers avant la rencontre face au Bayern tombeur du réal de Madrid et qui doit patienter avant son sacre annoncé. Seulement les allemands ont sous estimé les portugais et un certain Madjer, qui d’une talonnade permettra au FC Porto de remporter sa première coupe d’Europe des clubs champions. Futre omniprésent, termine l’année 87 deuxième au classement du ballon d’or derrière un certain Ruud Gullit

Au cours de l’intersaison tous les grands clubs le désirent et il signe en Espagne pour être le joueur de base de l’Atletico de Madrid et de son ambitieux président Jésus Gil y Gil. L’Atletico veut concurrencer le Réal et le Barça et Gil ne compte pas à la dépense mais Futre doit se contenter de deux coupes de Roi en 5 saisons en Espagne. Mais le joueur multiplie les prestations de haute volées devient une icône aux yeux des spectateurs de Vicente Calderon. Intronisé capitaine de l’Atlético il demeure un des meilleurs joueurs du continent. En 1992, il retourne au pays, à Benfica qui depuis quelques saisons est passé devant le FC Porto dans l’hégémonie du football lusitanien. Une seule saison avant de signer en France, en grandes pompes, à l’OM au cours de l’été 1993. Paulo FUTRE a 30 ans et à défaut d’avoir pu faire venir Diego Maradona (voir le sujet : Et si Maradona avait signé à l’OM) et compte tenu que Dragan Stojkovic semble perdu pour le football, Bernard Tapie n’hésite pas à l’annoncer comme la grande star de demain pour l’OM. Paulo FUTRE doit faire oublier Abedi PELE partit à Lyon pour un transfert bidon (voir le sujet : Les étrangers de la D1 : Abedi PELE) et les attentes sont grandes autour de lui. Il faut dire que c’est le début de l’été et l’OM vient tout juste d’être sacrée championne d’Europe le 26 mai plus tôt à Munich. Seulement Paulo FUTRE ne devait pas écouter RMC ou ne pas bien comprendre le français avant de signer sinon il aurait compris qu’au début de l’été les journaux français parlaient d’un certain Jacques Glassman et d’un match bidon juste avant la finale. 

Je suis sévère et en réalité pour la défense de Futre il fallait vraiment tendre l’oreille pour entendre cette histoire au lendemain de la victoire de Munich. En fait il va falloir patienter au cœur de l’été et attendre que les journalistes n’aient pu rien à se mettre sous la dent pour que l’affaire OM-VA explose (voir l’affaire OM-VA racontée en Panini). Le pétard a explosé un peu tars mais quand il a explosé, il a explosé et le pauvre Futre doit se demander dans quelle galère il s’est fourré ! Dommage car pourtant en quelques semaines Futre avait montré de bonne dispositions et semblait s’être intégré.au sein de l’effectif champion d’Europe. Jean-Philippe Durand  à son sujet disait avant le coup d’envoi de la saison « au premier entrainement, je me suis retrouvé derrière lui à un moment et j’ai cru que c’était Dobrovolski qui était revenu (ancien flop de l’OM en provenance d’URSS) et puis il a accéléré et là je me suis dit, non ce n’est pas Dobrovolski ». La saison commence dans la tempête médiatique de l’affaire OM-VA et avant que les sanctions tombent, on a pu voir un Futre d’une extrême rapidité. Le début de saison est marqué par le match OM-PSG, un match triste, où il ne se passe rien, jusqu’à la 87ème minute et ce débordement de Futre sur son aile gauche qui scotche la défense du PSG avant de déposer le ballon sur la tête d’Alen BOKSIC, qui dans les 6 mètres ne laisse aucune chance à Lama. Boksic était un redoutable buteur mais avec des caviars pareils, il était parti pour exploser son total de 23 buts de la saison précédente. Sauf que les sanctions tombent, l’OM ne peut pas disputer la coupe d’Europe, ni la supercoupe, ni la coupe intercontinentale. Le manque à gagner est énorme et ce sont les soldes à la commanderie en de début d’Automne. La Lazio, la Juve, le Milan viennent chercher les Boksic, Deschamps ou Desailly

Paulo FUTRE lui aussi part dans le calcio mais à la Reggina après seulement 8 matchs en France (et 2 buts). Le Paulo FUTRE est vraiment maudit et cela va se poursuivre puisqu’après cet épisode malheureux sur la Canebière, le génial meneur de jeu, va multiplier les destinations et les ports d’attaches. Après la Reggina, il fera un essai au Milan A.C (un seul match avec les Rososneri) puis traversera la manche pour une expérience malheureuse avec West Ham (1 saison et seulement 9 matchs) puis un retour dans la maison où il est toujours vénéré, l’Atletico de Madrid. Hélas, déjà fragile au sommet de son art, avec l’âge les pépins physiques deviennent de plus en plus récurent et le retour de l’enfant prodigue au bercail tourne au fiasco. Enfin il part terminer sa carrière comme bon nombre de joueurs européens sur la fin à l’époque au pays du soleil levant et signe à Yokohama. Là aussi il ne fera qu’une escale d’une saison avant de raccrocher définitivement les crampons après avoir jouer seulement 46 matchs en 5 saisons après son départ forcé de l’OM. Et même avec la sélection FUTRE aura connu la scoumoune jusqu'au bout. Il honore sa première sélection à 17 ans, après l’Euro 84 qui aura marqué l’ascension sans lendemain de la génération des Chalana et autre Jordao et pendant 11 ans il fréquentera la sélection avant ses pépins physiques qui l’écarteront en 1995, juste quand débarque les Figo et autre Rui Costa. Comme quoi on a beau  avoir eu les fées du football qui se sont penchées sur son berceau et rester un poissard toute sa carrière.

1 commentaire:

  1. Excellent article
    J'ai lu qu'il voulait aussi signait pour le PSG de canal Mais Gil a refusait
    A precisez qu'il a ete gravement blesse après un ou deux matches avec Reggiana et perdu plus d'un an

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...