Les oscars argentins de France

Après une semaine de vote (merci à tous d'avoir pris le temps) on a enfin une équipe type des meilleurs argentins ayant évolué dans notre championnat au cours des 40 dernières années. Avec plus de 1 500 suffrages et surtout un onze qui se dégage clairement (hormis pour un poste) je trouve qu'on a une équipe cohérente et qui traverse toute la période de 1971 à 2011. des gloirs des années 70 comme Bianchi ou Piazza aux dernières stars telles que Lucho et Lisandro. Je vous laisse découvrir l'équipe type
Avant de voir le détail poste pour poste ainsi que les remplaçants, regardez cette équipe que je me suis amusé à positionner sur le terrain. Au passage les amis qui font des patchs vintage de jeux vidéos (PES, FIFA) si vous faîtes cette équipe même un manche comme moi une manette la main finirait champion de votre ligue virtuelle je pense. Pour les arrières latéraux j'ai mis Heinze à droite car on avait deux gauchers en tête mais le Gaby est polyvalent ce ne sera pas un problème pour lui.
Remplaçants :
Olarticochea
Tarantini
E.Trossero
Ardiles
Cavenaghi
Da Fonseca

Et voici le détail poste par poste de cette équipe, qui a une sacrée gueule
GARDIEN
Un seul gardien donc pas de débat possible.
Sergio Goycochea 
Brest - 1991
Le joueur le plus décisif de la coupe du monde 90 (avec Toto Schilacci). Un bref passage à Brest et même si c'était en D2 on va pas faire la fine bouche car c'est notre seul gardien.
ARRIERES LATERAUX
Un gros plébiscite pour Heinze (presque 70% des votes) mais aussi pour Sorin (presque 50%). Pas photo, même le champion du monde Olarticochea le seul à tirer son épingle dans vos choix est bien loin. Le podium des arrières latéraux :
Et les résultats définitifs :
DÉFENSEURS CENTRAUX
Là aussi gros plébiscite pour Oswaldo Piazza et ses chevauchées fantastiques. Fabbri l'accompagne en charnière centrale, tandis que Tarantini lui sera sur le banc de touche.
Et les résultats définitifs :
MILIEUX DÉFENSIFS/RELAYEURS
C'est le poste où il y a eu le plus de bagarre. Pas pour le premier poste de titulaire où Jorge Burruchaga émarge de la tête et des épaules. Par contre pour son alter égo la lutte a été farouche et vous avez été partagé pour partager dans l'ordre : Lucho, Enzo Trossero et Lucas Bernardi. Cela s'est joué dans un mouchoir de poche.
Et les résultats définitifs :
MILIEUX OFFENSIFS
Pour le poste de meneur de jeu la hiérarchie est très claire. Gallardo à vos faveurs suit Ardiles qui ira sur le banc de touche
Et les résultats définitifs :
ATTAQUANTS
Je pensais que la bagarra allait être plus serré mais un trio s'est largement dégagée. Aucune contestation possible au vu des résultats pour le triumvirat Carlos Bianchi, Delio Onnis, Lisandro Lopez. J'ai placé Bianchi sur la droite car plus complet qu'Onnis qui lui était plus campeur dans la surface (attention pour moi cela n'a aucune connotation négative au contraire)
En fait c'est pour le poste de remplaçants qu'on a eu le droit à la grande bagarre. Avec, pour moi, une surprise et la présence d'Omar Da Fonseca accompagné du redoutable Fernando Cavenaghi.
Et les résultats définitifs pour le poste d'attaquants :
Voilà un très beau sondage, je recommencerais sûrement ce genre d'opérations en éspérant que vous avez pris du plaisir à faire votre équipe de rêve. Pour ceux qui n'avait pas vu le sondage, voici la présentation sommaire des 55 nominés :

ARRIERES LATERAUX
Daniel Alberto 
Paris FC, Lens, Rouen, Laval – 1978-79, 1979-82, 1982-85, 1986-88
Ancien joueur d'Independiente, c'était un routard du championnat, défenseur sobre et efficace, il a laissé une bonne impression dans tous les clubs où il est passé.
Diego Placente 
Bordeaux – 2008-2011
Un solide défenseur de notre championnat formé à Argentinos Juniors. International entre 2000 et 2005, il est champion de France avec Bordeaux en 2009.
Gabriel Heinze 
Paris SG, Marseille – 2001-04, 2009-2011
Plus la peine de le présenter. Gaby Heinze, il a marqué les esprits à Paris et à Marseille mais aussi à Manchester ou Madrid.
Jorge Higuaín 
Brest – 1987-88
Le papa de Gonzalo. Une vedette quand il débarque du Finistère car avec son club de San Lorenzo il est une des vedettes du championnat argentin. (voir le sujet sur les fils d'argentins pour plus d'infos)
Jorge Trezeguet 
Rouen – 1977-78
Beaucoup de similitudes avec le papa de David Trézeguet 10 ans plus tôt. (voir le sujet sur les fils d'argentins pour plus d'infos)
José Luis Cuciuffo 
Nîmes Olympique – 1991-93
Un sérieux client. Champion du monde 86 et titulaire au poste d'arrière droit pendant le mondial mexicain, il aura été une des rares satisfaction nîmoise entre 1991 et 93
Juan Pablo Sorín 
Paris SG – 2003-04
Wampi !! Lui il pouvait jouer à tous les postes, joueur incroyable, capitaine de la sélection argentine sous Pekerman et pendant la coupe du monde 2006, il était capable à l'époque d'occuper tout le flanc gauche à lui tout seul.
Julio Olarticoechea 
Nantes – 1986-87
Alors si Cuciuffo était l'arrière droit des champions du monde 86, Olarticoechea était son pendant à gauche. C'est avec ce statut qu'il débarqua à Nantes juste après sa couronne mondiale.
Leandro Cufré
Monaco – 2006-09
Formé à Gymnasia de la Plata, il passera à l'AS Rome avant de débarquer en Principauté. Entre 2000 et 2006 il fréquentera le groupe de l'Argentine constamment sans trop jouer par contre.
Ramón Heredia 
Paris SG – 1977-79
Une énorme vedette. Champion d'Argentine avec San Lorenzo, champion d'Espagne avec l'Athlético de Madrid, c'est un international confirmé (il jouera tous les matchs de la sélection argentine entre 1971 et 1974)

DÉFENSEURS CENTRAUX
Du lourd, du très lourd. En retenir que deux sera un choix très difficile

Alberto Tarantini 
Bastia, Toulouse FC – 1983-84, 1984-88
Champion du monde 78, une référence, un des meilleurs étrangers de l'histoire de notre championant tout simplement
César-Auguste Laraignée 
Reims, Laval – 1972-77, 1977-79
Un prénom d'empereur, un nom de prédateur ! Une vedette, une star à River Plate avant d'arriver en France.

Fernando Zappia 
AS Nancy, Metz, Lille OSC – 1980-83 and 1989-90, 1983-87, 1987-89
Ancien joueur de River Plate,  ce libéro aura marqué le championnat surtout lors de son passage à Metz

Hugo Bargas 
Nantes, Metz – 1973-79, 1979-81

Une pièce essentielle du grand FC Nantes des années 70, champion en 1973 et 1977, le patron de la défense des canaris

José Luis Brown 
Brest – 1986-87

Un autre champion du monde 86 qui débarque après le sacre de Mexico. Premier buteur de la finale de la coupe du monde.

Juan Simón 
Monaco, RC Strasbourg – 1983-86, 1986-88
Défenseur de métier, il va fréquenter l'équipe d'Argentine, par épisodes, de 1980 à 1990, participant tout de même à la coupe du monde 1990
Mauricio Pochettino
Paris SG, Bordeaux – 2000-03, 2003-04
Libéro avec une excellente vision du jeu, international ente 1998 et 2002, il aura alterné le bon et le moins bon en France mais avait tout de même quelque chose en plus.
Mauro Cetto 
Nantes, Toulouse FC – 2001-07, 2007
Grand espoir du foot argentin, il arrive à Nantes après un certain Nestor Fabbri. Talentueux, il démontrera les années suivantes qu'il est un des tous meilleurs défenseurs du championnat.
Nestor Fabbri 
Nantes, Guingamp – 1998-02, 2002-03
Dans la tradition des grands argentins du FC Nantes, l'ancien joueur de Boca Juniors marquera l'histoire nantaise notamment avec le titre de champion de 2001.
Osvaldo Piazza 
Saint-Étienne – 1974-79
Un buffle, un monument !! Ses chevauchées ont marqué à jamais les esprits à Geoffroy Guichard mais également dans tous les stades européens

MILIEUX DÉFENSIFS/RELAYEURS

Oscar Muller 
Nantes, Rennes – 1974-84, 1985-86
Encore une fois un grand joueur du FC Nantes, champion de France en 1977, 1980 et 1983.
Alejandro Alonso 
Bordeaux, Monaco – 2005-08, 2008
Lui n'était pas un joueur vedette en Argentine mais il a eu la chance d'avoir un entraîneur à Huracan qui connaissait bien notre championnat en la personne d'Oswaldo Piazza. Ensuite il explosera à Bordeaux
Lucas Bernardi 
Marseille, Monaco – 2000-01, 2001-09
Il explose à Monaco sous la houlette de Didier Deschamps qui connaissait bien son poste de milieu défensif.
Jorge Burruchaga 
Nantes, Valenciennes – 1985-92, 1992-93
Champion du monde 86, auteur du but victorieux en finale, un joueur majeur de la division 1 durant les années 80, plus compliqué à Valenciennes notamment quand on lui proposait quelques enveloppe mais bon ce n'est pas le propos du jour.
Alberto « tino » Costa 
Montpellier – 2009-2011
Tino COSTA n'est pas resté longtemps dans notre championnat, il faut dire que le monsieur s'y est révélé trop brillant.
Fernando D'Amico 
Lille OSC, Le Mans – 2000-03, 2003-04
Joueur peu connu à son arrivée mais très précieux.
Lucho González 
Marseille – 2009-2012
Lucho !! Ah Lucho, un joueur incroyable, il a été au sommet pendant 4 mois à l'OM et ça a suffit pour que les phocéens emportent le titre. Ensuite ce fût beaucoup plus compliqué, dommage surtout quand on voit ce q'il (re)-fait avec Porto. Un joueur de classe internationale !
Raul Nogues 
Marseille, Monaco, Nice, Saint-Étienne – 1974-77, 1977-80, 1980-81, 1981-82
Champion de France en 1978 avec Monaco, ce vétéran du football français aura disputé pratiquement 400 matchs dans notre pays.
Roberto Zywica 
Reims, Troyes – 1971-74, 1974-75
International argentin formé à River et qui a brillamment participé à la colonie argentine du Stade de Reims dans les seventies
Enzo Trossero 
Nantes – 1979-81
Un monument, champion d'Argentine à plusieurs reprises, champion de France lors de son cours passage dans l'Hexagone, il sera international pendant de nombreuses années et remportera la copa libertadores et la coupe intercontinentale avec Independiente lors de son retour au pays après la parenthèse nantaise.

MILIEUX OFFENSIFS
Attention, un seul joueur à retenir dans cette catégorie

Javier Pastore 
Paris SG – 2011
Et bien, je crois qu'il va falloir être un peu patient avec Pastore. Car après un transfert record et une arrivée en fanfare dans notre championnat, le joueur connait un passage à vide assez sérieux actuellement. Il n'empêche que son arrivée fût une bonne chose pour notre championnat j'en suis convaincu.
Osvaldo Ardiles 
Paris SG – 1982-83
Une légende qui arrive en France en 1982. Champion du monde 1978, Ardiles était une vedette en Angleterre lorsqu'il jouait à Tottenham.
Roberto Cabral 
Lille OSC – 1978-81
Ancienne vedette et meneur de jeu du Beerschot, un joueur important du LOSC.
Gabriel Calderón 
Paris SG, Caen – 1987-90, 1992-93
Vedette en Argentine et en Espagne, il fut un peu maudit. En effet présent au mondial 82, titulaire indiscutable en 1990 en Italie, il n'est pas du voyage au Mexique, le mondial du sacre pour Maradona et sa bande. Et pourtant Calderon était coéquipier de Diego en 1979 quand les deux hommes furent champion du monde des moins de 20 ans.
César Delgado 
Lyon – 2007-2011
Un joueur incroyable (ces deux matchs face au Réal Madrid en 2009-10 étaient stratosphériques). Son entente avec Benzema était aussi très prometteuse mais hélas pour Chelito, il n'a connu qu'un entraîneur à l'OL qui l'a usé, rincé. Au fait pour ceux qui se demande ce qu'il est devenu, il est tout simplement le meilleur joueur du championnat mexicain et il participe à tous les matchs.
Marcelo Gallardo 
Monaco, Paris SG – 1999-03, 2007-08
On va parler du Gallardo version Monaco je pense. Meneur de jeu incroyable, le meilleur joueur du championnat en 2000 quand Monaco fût un champion incontestable (avec l’entraîneur qui a rincé César Delgado)
Mario Mendoza 
Nîmes Olympique – 1973-74
Je l'ai quand même mis car il était annoncé comme un cador mais dans le Gard il se révélera un Torben Franck avant l'heure. En effet Mendoza signe a Nimes le 7 dececmbre 1973, il venait d'Independiente. Premier match le 16 decembre et...claquage apres seulement 11 mn de jeu. 
José Omar Pastoriza 
Monaco – 1973-76
Une légende une de plus. Champion avec Independiente, il est élu meilleur joueur argentin en 1971 avant d'arriver à Monaco la saison suivante.
Ignacio Peña 
Reims, Rouen – 1973-75, 1977-78
Champion d'Argentine avec Boca avant de grossir la colonie des argentins de Champagne
Marcelo Trapasso 
Sochaux – 2001-05
Meneur de jeu du Newell Old Boys il arrive par la petite porte en France, à Gueugnon alors pensionnaire de D2. Mais une victoire en coupe de la ligue lui ouvre les portes de la D1 et du FC Sochaux

ATTAQUANTS
J'en ai mis quelques un sur le bord de la touche mais la liste était impressionnante (je mettrais tous les joueurs  de ma première sélection en commentaires pour vous donner une idée). Donc je vous liasse voir les 15 attaquants que j'ai retenu et bon courage pour en choisir 3

Carlos Bianchi 
Reims, Paris SG, Strasbourg – 1973-77, 1977-79, 1979-80
Au ratio, le meilleur buteur de notre championnat pour la période qui nous concerne (1971-91). Le chasseur de but par excellence.
Fernando Cavenaghi 
Bordeaux – 2007-2010
Une vedette à River, un premier passage à Bordeaux délicat puis un retour éclatant !! Si bien que nombreux sont les supporters girondins qui le regrettent.
Hugo Curioni 
Nantes, Metz, Troyes, Montpellier – 1974-75, 1975-1978, 1978, 1978-1980
Un buffle, mais avec la rapidité et la technique. En gros il a le profil de Lisandro Lopez mais en plus puissant et plus rapide. Loulou Nicollin dit de lui, qu'il est le joueur le plus impressionnant qu'il est jamais vu sur un terrain.
Omar Da Fonseca 
Tours, Paris SG, Monaco, Toulouse FC – 1982-83 et 1984-85, 1985-86, 1986-88, 1988-90
Un baroudeur du championnat mais une véritable classe sur le terrain.
Ramón Díaz 
Monaco – 1989-91
Un des plus grands joueurs de l'histoire de River Plate mais peut être arrivé trop tard à Monaco même si il a prouvé qu'il avait quelques chose en plus.
Jorge Domínguez 
Nice, Toulon – 1985-86, 1986-88
Un buteur ce Dominguez mais surtout en Division 2 il faut l'avouer
Claudio García 
Lyon – 1989-90
Ah El Turco !! Vainqueur de la Copa America en 1991 et 1993, il sera l'une des premières vedettes internationales (avec Kabongo) de l'ère Aulas. Acteur majeur de la remontée de l'OL, il partira au motif de non compatibilité d'humeur avec l’entraîneur de l'OL de l'époque. Un certain Raymond D.
Lisandro López 
Lyon – 2009-
Licha, meilleur joueur du championnat de France dès sa première saison, il est un des meilleurs ambassadeurs de la Ligue 1 en Europe. Hélas il a un physique fragile qu'il l'empêche pour le moment de faire une saison complète avec l'OL.
Alberto Márcico 
Toulouse FC – 1985-92
Beto Marcico, légende toulousaine qui a régalé le Stadium pendant des années, malgré une tendance à prendre de l’embonpoint qui a un peu amoindri ses performances sur la fin.
Ángel Marcos
Nantes – 1971-75
International à 33 reprises, il sera champion de France avec Nantes en 1973
Delio Onnis 
Reims, Monaco, Tours, Toulon – 1971-73, 1973-76 and 1977-80, 1980-83, 1983-86
Tout simplement le meilleur buteur de l'histoire du championnat. Un renard des surfaces, champion de France avec Monaco (meilleur buteur de l'histoire du club aussi), meilleur buteur du championnat à plusieurs reprises, il ne sera pourtant jamais sélectionné en équipe d'Argentine (peut être parti trop tôt du pays)
Santiago Santamaría 
Reims – 1974-79
International de renom, El Cucurucho (« le pain de glace ») marquera son passage en France pendant 5 saisons, en étant un compagnon d'attaque idéal pour Onnis puis Bianchi
Javier Saviola 
AS Monaco FC – 2004-05
El Conejo. Le joueur le plus incompréhensible de cette liste. Incroyable a River Plate, pas très bon au Barça mai marquant tout de même des buts, il est toujours excellent avec la sélection. A Monaco ce sera identique, alternant des bons matchs et des moins bons mais marquant des pions lorsqu'il était moins bien.
Héctor Yazalde 
Marseille – 1975-77
Il arrive à Marseille en provenance du Sporting du Portugal où il fût soulier européen en 1974 avec 46 buts inscrits. 
Victor Trossero 
Nantes, Monaco, Montpellier – 1978-80, 1980-81, 1981-82
Le regretté, pour ceux qui ne connaissent pas sa carrière je vous conseille de lire ce sujet : Oscar Victor TROSSERO mort dans un vestiaire !

P.S : Merci Claude

17 commentaires:

  1. Sorin et Pekerman à la coupe du monde 86 ? 2006 plutôt.

    RépondreSupprimer
  2. Mais oui !! j'ai fini le sujet à 3h du mat alors à mon avis il doit y en avoir quelques autres. Merci Jul en tout cas je rectifie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonsoir
      je suis passioné par le football argentin dont je possède pas mal de statistiques connais tu quelqu un qui pourrait m aider a compléter mes recherches?
      merci de ton aide

      Supprimer
  3. Dans mon esprit Marcico période toulousaine c'était plutôt un milieu offensif qu'un pur attaquant non ?
    Dommage pour lui sinon je le mettais dans mon équipe type, parce que devant avec Onnis et le Viarey difficile de se faire une place...

    RépondreSupprimer
  4. Oui il était polyvalent et jouait aussi bien milieu offensif qu'attaquant. Mais moi je gardais surtout à l'esprit le duo avec Stopyra avec derrière eux Gérald Passi, notamment en 86-87 quand ils ont éliminé le Naples de Maradona

    RépondreSupprimer
  5. le mangeur de pizza, Beto Marcico c'était fort quand même !

    RépondreSupprimer
  6. Sinon je sais bien que ça remonte à un demi siècle et qu'il faut bien faire des choix mais un bonhomme comme Pancho Gonzalez à l'OGCN mériterait aussi de figurer dans le panthéon des argentins du football français.

    RépondreSupprimer
  7. Essentiellement pour des raisons techniques, je me suis arrêté de 1971 à aujourd'hui. Déjà 1971-2011 ça fait un compte rond et surtout c'est que 1971 c'est la première année des images autocollantes en France avec les Etoiles du Football. Si j'avais, comme en Espagne, des albums depuis 1920 j'uarais élargi le scope mais bon... C'est aussi pour cela qu'on ne trouve pas Nestor COMBIN, Angel RAMBERT, José FARIAS (très connu sur OSP maintenant)...

    RépondreSupprimer
  8. Voilà avant la saison 2009-10, l'AFA (fédération argentine) avait recensé 174 joueurs argentins en 1ère division (que la 1ère division) depuis ce total a augmenté :
    Roberto Aballay (Nancy 1950-52 / Metz 1952-55)
    Alberto Acosta (Tolouse / 1990-91)
    Roberto Alarcón (Marseille 1950-53)
    Daniel Alberto (París 1978-79 / Lens 1979-82 / Rouen 1982-85 / Laval 1986-88)
    Sergio Bernardo Almirón (Mónaco 2007-08)
    Norberto Alonso (Marseille 1976-77)
    Antonio Ameijenda (Red Star 1972-73)
    Osvaldo Ardiles (París SG 1982-83)
    José Arias (Stade Francais 1953-54 / Troyes 1955-56)
    Juan Carlos Auzoberry (Niza 1954-64 y 1965-67)

    Ángel Bargas (Nantes 1973-79 / Metz 1979-81)
    Rolando Barrera (Niza 1985-87)
    Horacio Barrionuevo (Niza 1966-67)
    Gonzalo Belloso (Racing Strasbourg 1999-01)
    Henri Bellunza (Excelsior Roubaix 1933-35 / Le Havre 1945-46)
    Eduardo Berizzo (Marseille 1999-00)
    Lucas Bernardi (Marseille 2000-01 / Mónaco 2001-2008)
    Attilio Bernasconi (Rennes 1934-35 / Lille 1936-37)
    Claudio Biaggio (Bordeaux 1996-97)
    Carlos Bianchi (Reims 1973-77 / París SG 1977-79 / Strasbourg 1979-80)

    RépondreSupprimer
  9. Daniel Bilos (Saint-Étiene 2006-07)
    Mariano Bombarda (Metz 1996-97)
    Humberto Rafael Bravo (Paris FC 1978-79)
    Rubén Bravo (Nice 1954-57)
    José Luis Brown (Brest 1986-87)
    Jorge Burruchaga (Nantes 1985-92 / Valenciennes 1992-93)
    Diego Bustos (Nantes 1998-00)
    Roberto Cabral (Lille 1978-81)
    Juan Cabrera (Bordeaux 1979-80)
    Darío Cabrol (Toulouse 2000-01)

    Pablo Calandria (Marseille 2000-01)
    Gabriel Calderón (Paris SG 1987-90 / Caen 1992-93)
    Juan Calichio (Rennes 1951-52)
    José Ángel Cammameri (Monaco 1967-68)
    Luis Carniglia (Nice 1951-52 y 1953-55)
    Raul Alfredo Cascini (Toulouse 2000-01)
    Raúl Castronovo (Nancy 1971-74)
    Enrique Chazarreta (Avignon 1975-76)
    Ricardo Cherini (Rennes 1972-74)
    Rodolfo Cisneros (RC Paris 1947-49 / Strasbourg 1949-51)

    RépondreSupprimer
  10. Renato Civelli (Marseille 2005-07)
    Sergio Comba (Nantes 1998-99)
    Raul Conti (Monaco 1953-56)
    Ariel Cozzoni (Nice 1990-91)
    José Luis Cuciuffo (Nîmes Olympique 1991-93)
    Hugo Curioni (Nantes 1974-75 / Metz 1975-78 / Troyes 1978)
    Omar Da Fonseca (Tours 1982-83 y 1984-85 / Paris SG 1985-86 / Monaco 1986-88 / Toulouse 1988-90)
    Fernando D'Amico (Lille 2000-03 / Le Mans 2003-04)
    Patricio D'Amico (Metz 2000-01)
    Osvaldo Dandru (Nice 1959-64)

    Héctor De Bourgoing (Nice 1959-63 / Bordeaux 1963-69)
    Ramón Díaz (Monaco 1989-91)
    Eduardo Di Loreto (Le Havre 1937, 1953-54 / Toulouse 1955-58)
    Pablo Dolci (Nice 2003-06)
    Jorge Domínguez (Nice 1985-86 / Toulon 1986-88)
    Juan Esnáider (Ajaccio 2002-03)
    Juán Esposto (Antibes 1936-37)
    Mario Evaristo (Antibes 1936-38)
    Nestor Fabbri (Nantes 1998-02 / Guingamp 2002-03)
    Jesus Fandino (Metz 1972-73)

    RépondreSupprimer
  11. José Farias (RC Paris 1962-63 / Strasbourg 1963-67 / Red Star 1967-70)
    Eduardo Flores (AS Nancy 1972-73)
    José Oscar Florindo (FC Nancy 1961-63)
    Juan Pablo Francia (Bordeaux 2002)
    Fabricio Fuentes (Guingamp 2003-04)
    Esteban Fuertes (Lens 2000-01)
    Marcelo Gallardo (Monaco 1999-03 / Paris SG 2007-08)
    Diego Garay (Strasbourg 1999-00)
    Claudio García (Lyon 1989-90)
    Pascal Garrido (Bastia 1997-98)

    Pascal Garrido (Bastia 1997-98)
    Orlando Gauthier (FC Nancy 1960-63 / Lille OSC 1964-65 / Aix 1967-68)
    Miguel Giachello (Troyes 1975-76)
    Ernesto Gianella (Reims 1963-64 / Monaco 1964-65 / Nîmes Olympique 1969-70)
    Christian Eduardo Giménez (Marseille - 2005-06)
    Héctor César Gonzáles (Nice 1951-61)
    Mario Gordiano (Stade Français 1966-67)
    Andrés Grande (Bastia 1998-99)
    Gabriel Heinze (Paris SG 2001-04)
    Ramón Heredia (Paris SG 1977-79)

    RépondreSupprimer
  12. Mariano Herrón (Montpellier 1998-99)
    Jorge Higuaín (Brest 1987-88)
    Hugo Ibarra (Monaco 2003-04)
    Víctor Hugo Jarra (Red Star 1974-75)
    Juan Angel Krupoviesa (Marseille 2007-08)
    Hugo Lamanna (CA Paris 1937-38)
    Pedro Lara (Le Havre 1952-53)
    César Auguste Laraignée (Reims 1972-77 / Laval 1977-79)
    Miguel Angel Lauri (Sochaux 1936-1939)
    Gabriel Loeschbor (Rennes 2002-04)

    Alex Lombardini (Le Havre 1951-54)
    Juan Carlos Lorenzo (FC Nancy 1952-54)
    Héctor Maison (Nice 1961-64 y 1965-66 / Lyon 1966-69)
    Damián Manso (Bastia 2001-02)
    Alberto Márcico (Toulouse FC 1985-92)
    Angel Marcos (Nantes 1971-75)
    Robert Marteleur (Lyon 1959-60)
    Joaquín Martínez (Laval 1977-78)
    Javier Mazzoni (Nantes 1997)
    Hernán Medina (Lorient 2001-02)

    RépondreSupprimer
  13. Mario Mendoza (Nîmes Olympique 1973-74)
    José Ismael Montagnoli (Sochaux 1951-52 / Metz 1953-54)
    Daniel Montenegro (Marseille 1999-00)
    Ricardo Montivero (Troyes 1973-74)
    Néstor Mourglia (Lyon 1976-77)
    Aurelio Moyano (FC Nancy 1962-63)
    Oscar Muller (Nantes 1974-84 / Rennes 1985-86)
    Ramón Muller (Sochaux 1961-62 / Strasbourg 1962-64 y 1966-68 / Nantes 1964-66)
    Rubén Muñoz (Red Star 1965-66 / Strasbourg 1966-67 / Ajaccio 1967-68)
    Alberto Muro (Sochaux 1951-56 / Nice 1956-59 / FC Nancy 1960-62)

    Ricardo Horacio Neumann (Bastia 1974-76)
    Raúl Nogues (Marseille 1974-77 / Monaco 1977-80 / Nice 1980-81 / Saint-Étienne 1981-82)
    Julio Olarticoechea (Nantes 1986-87)
    Delio Onnis (Reims 1971-73 / Monaco 1973-76 y 1977-80 / Tours 1980-83 / Toulon 1983-86)
    José Omar Pastoriza (Monaco 1973-76)
    Ignacio Peña (Reims 1973-75 / Rouen 1977-78)
    José Pérez (RC Paris 1938-39)
    Miguel Pérez (Monaco 1966-67)
    Osvaldo Piazza (Saint-Étienne 1974-79)
    Mauricio Pochettino (Paris SG 2000-03 / Bordeaux 2003-04)

    RépondreSupprimer
  14. Antonio Jorge Porcel (Metz 1952-53)
    Néstor Rambert (Lyon 1969-70)
    Víctor Ramos (Nantes 1984-85 / Toulon 1985-87)
    Héctor Rial (Marseille 1962-63)
    Juan Risso (Ajaccio 1967-70)
    Carlos Robelle (Rouen 1961-64)
    Ralando Robinet (Toulon 1964-65)
    Leonardo Rodríguez (Toulon 1991-92)
    Pablo Martino Rodríguez (Nice 2002-03)
    Raúl Rodríguez (Bordeaux 1967-68)

    Sebastián Ariel Romero (Toulouse FC 2000-01)
    Julio Hernán Rossi (Nantes 2005-07)
    Ruben Rossi (Toulouse FC 1997-98)
    Eduardo Salladare (Stade Français 1960-62)
    Santiago Santamaría (Reims 1974-79)
    Rafael Santos (Nantes 1963-66 / Nice 1966-69)
    Javier Saviola (AS Monaco FC 2004-05)
    Raúl Sbarra (Sochaux 1936-37 / Valenciennes 1937-39)
    Juan Simón (Monaco 1983-86 / RC Strasbourg 1986-88)
    Juan Pablo Sorín (Paris SG 2003-04)

    RépondreSupprimer
  15. Carlos Sosa (RC Paris 1952-53 y 1954-58)
    Guillermo Stábile (Red Star 1935-38)
    Fabio Talarico (Cannes 1990-91)
    Aníbal Tarabini (Monaco 1973-75)
    Alberto Tarantini (Bastia 1983-84 / Toulouse FC 1984-88)
    Carlos Daniel Tapia (Brest 1987-88)
    Horacio Tellechea (Metz 1938-39)
    Oscar Tellechea (Sochaux 1936-37 / Metz 1938-39)
    Héctor Toublanc (Rennes 1970-73)
    Marcelo Trapasso (Sochaux 2001-05)

    Juan Carlos Trebucq (Troyes 1973-74)
    Jorge Trezeguet (Rouen 1977-78)
    Alfonso Troisi (Marseille 1974-75)
    Enzo Trossero (Nantes 1979-81)
    Víctor Trossero (Nantes 1978-80 / Monaco 1980-81 / Montpellier 1981-82)
    Mario Héctor Turdó (Rennes 2000-01)
    Eduardo Tuzzio (Marseille 2001-03)
    Vásquez (RC Paris 1951-52)
    Oscar Vega (FC Nancy 1950-53)
    Juan Carlos Verdeal (Lille OSC 1950)

    RépondreSupprimer
  16. José Luis Villareal (Montpellier 1995-97)
    Carlos Volante (Rennes 1934-35 / Olympique Lillois 1935-36 / CA Paris 1937-38)
    Héctor Yazalde (Marseille 1975-77)
    Alfredo Yorlano (Grenoble 1962-63)
    Fernando Zappia (AS Nancy 1980-83 y 1989-90 / Metz 1983-87 / Lille OSC 1987-89)
    Luciano Zavagno (Strasbourg 1997-99 / Troyes 1999-01)
    Roberto Zywica (Reims 1971-74 / Troyes 1974-75)

    Liste à mettre à jour....

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...