Faut il sauver le Stade Bauer ?

Old School Panini pour une fois va sortir un peu du cadre des traditionnelles vignettes pour poser un débat. Un débat entre nostalgie et modernité. La question est simple faut-il sauver le Stade Bauer, l'antre du Red Star (5 fois vainqueur de la Coupe de France) ? Ou est-ce que le club doit se délocaliser dans un stade moderne, inscrit dans un plan d'urbanisme ambitieux ? Ce débat nous l'avons eu à la radio samedi 14 avril à 20h sur Open Sport et voici le lien pour écouter ou télécharger le podcast : Emission Open Sport du 14 avril 2012.
L'émission a tenté de proposer un débat autour de questions/réponses avec les membres du Collectif  des amis du Red Star. Vous pouvez bien entendu réagir à l'émission en posant vos questions et/ou remarques en commentaires, ou via Facebook, Twitter ou même à l'adresse mail d'OSP : contact@oldschoolpanini.com. Je me ferais un plaisir de les relayer et pour mieux rentrer dans l'émission, voici la présentation que j'en avais faites il y a quelques jours.
Le futur projet sur les nouveaux Docks de St-Ouen
Car la question dépasse le cadre du Stade Bauer et de la ville deSt-Ouen. A Lyon le stade des Lumières ne cesse de faire polémique et nombreux sont ceux qui regrettent le départ de Gerland. St-Etienne et Marseille ont choisi de rénover à un prix astronomique leurs enceintes, mais pour St-Etienne par exemple le poids de la tradition, l'insertion de Geoffroy Guichard dans le tissu urbain ont prévalu sur les choix économiques (voir le sujet sur les Arènes de légendes  : Geoffroy Guichard). Et surtout pour revenir à la situation parisienne la question en amène beaucoup d'autres. Alors qu'au PSG la rumeur d'une exode du Parc pour se réfugier au Stade de France ne cesse d'enfler le débat autour de Bauer peut soulever la question du déménagement du PSG et surtout pour moi il faut poser en parallèle la question du second club à Paris. Il y a beaucoup de choses à dire là-dessus mais un seul club pro à Paris c'est trop peu et quelques parts je reste persuadé que c'est une cause des incidents entre supporters (mais je développerais cet argumentation samedi soir).
Alors voici une présentation sommaire des principaux arguments et je n'essaye pas de vous influencer (même si je ne suis pas dupe que les lecteurs d'Old School Panini sont plutôt sensible à la foot nostalgie)

Un stade moderne pour un club ambitieux

"Le Red Star ne peut être le deuxième club parisien dans le stade Bauer actuel" (Citation de Mme Jacqueline Rouillon, Maire de Saint Ouen dans l'Equipe du 7 janvier 2012) . L'argument est juste, une visite au Stade Bauer comme je l'ai fait il y a quelques semaines pour voir le Red Star affronter les Chamois Niortais c'est comme prendre sa Doloréane et mettre le compteur sur les années 30. Une des tribunes latérales n'a plus de toit enlevé par la tempête de 1999 il y a plus de 12 ans maintenant. Aujourd'hui le Stade Bauer ne peut pas permettre au Red Star de viser plus haut.
Un plan d'urbanisme de la ville de St-Ouen ambitieux. En effet depuis 2006, la ville mais la région on voté un plan aménagement urbain de 100 hectares. Le réaménagement des Docks de St-Ouen est un géant éco-quartier en lieu et place de vieilles friches industrielles. Dans ce plan, est prévu la nouvelle place du stade du Red Star. En jaune l'emplacement du Stade Bauer au centre de St-Ouen (500 mètres derrière la mairie) et en rouge l'emplacement du nouveau stade sur les Docks :
Un des arguments majeurs de cette nouvelle implantation, c'est un espace plus important pour les infrastructures du club et notamment la possibilité de créer des zones de parkings qui n'existent pas aujourd'hui :
Le parking actuel pour une cinquantaine de véhicules environ
Il y a tout une série d'arguments en faveur d'un nouveau stade qu'il faudrait détailler mais je vous laisse vous en faire l'avocat.

Un patrimoine qui dépasse le cadre du football

Photo de l’équipe du Red Star s’apprêtant à disputer la première rencontre de l’histoire du Stade Bauer, le 24 octobre 1909. (Source : Gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de Paris)
Le stade ne fera l’objet d’une inauguration "officielle" que le 26 mars 1911, à l’occasion d’une rencontre internationale France –Angleterre, perdue par les Français sur le score de 0 à 3. Le stade devient, dans le langage populaire, le « stade Bauer » après la seconde guerre mondiale, quand la rue longeant le stade se voit attribuer le nom du Docteur Bauer. Ce stade a accueille des rencontres internationales et l'équipe de France mais aussi des matchs de prestige avant que les coupes d'Europe ne soient inventées et que le Red Star était une des toutes meilleures équipes du pays.  coupes de France (1921, 1922, 1923, 1928 et 1942). Ainsi le public de st-Ouen a pu voir ses protégés affronter les Spurs de Tottenham ou la Juventus de Turin :
Un stade au coeur de la ville
Un argument qui n'a pas de prix ah si pardon l'emprise foncière en a une. Avoir des hectares en pleine ville pour une activité qui n'a lieu que tous les 15 jours ça hérisse les poils des élus ! Et pourtant quel rôle social joue un stade présent dans la ville ! 
Derrière les célèbres puces de St-Ouen, le stade est fondu dans le tissu urbain audonien depuis un siècle et en réponse à l'argument de l'absence de parkings, il est situé à proximité du métro. Le Stade de France, situé non loin, fonctionne sur le même principe d'accessibilité.

Le stade Bauer haut lieu de la résistance
Le texte qui suit dessous est extrait du site du collectif des amis du Red Star :

De par son nom, le Stade Bauer rend hommage au docteur Bauer ainsi qu’à son épouse. Rappelons, qu’aujourd’hui encore, le nom officiel du stade est celui de « stade de Paris », mais depuis fort longtemps, ses habitués le désignent du nom de « Bauer ». Cette dénomination n’est pas seulement due à sa localisation, le long de la rue du Dr Bauer. Il s’agit également de saluer la mémoire de deux personnes dont le destin a basculé lors de la seconde guerre mondiale. Médecin à Saint-Ouen, Jean-Claude Bauer a appartenu à plusieurs groupes de Résistants avant d’être arrêté par la police française, livré à la gestapo, torturé, puis fusillé au Mont Valérien le 23 mai 1942. C’est en octobre 1944, que le comité local de libération attribue son nom à l’ancienne rue de la Chapelle. Son épouse, Marie-Jeanne Bauer, infirmière et Résistante sera également arrêtée et survivra à sa déportation à Auchwitz. (En savoir plus sur Jean-Claude BAUER).

Rien de plus normal que d’associer le stade du Red Star à des héros de la résistance puisque le club a également compté parmi ses joueurs, l’un des membres du groupe Manouchian. Rino Della Negra, fils d’immigré italien, joue à Argenteuil avant d’intégrer le Red Star. Lorsqu’il n’est pas en match ou à l’entrainement, il lutte contre l’occupant au sein des FTP - branche « Mains-d’œuvre immigrée » dirigée par Missak Manouchian. (Voir, à propos du film réalisé en 2008, par Robert Guédigian sur le groupe Manouchian et l’affiche rouge, « L’armée du crime »). Les activités de Rino Della Negra et de ses compagnons sera de prévenir les juifs des rafles nazies, ainsi que l’attaque de casernes, des déraillements de trains, des embuscades contre les patrouilles de soldats allemands. Rino a ainsi participé à l'exécution du général Von Apt, à la destruction du siège du parti fasciste italien ainsi qu’à l'attaque de la caserne Guynemer de Rueil.

De génération en génération, les supporters du Red Star se transmettent l’anecdote selon laquelle les vestiaires du stade Bauer servaient de cache d’arme au groupe Manouchian. Lors de l’attaque d’un convoyeur de fonds allemand, Rino sera blessé d’une balle dans le dos et capturé par la gestapo pour être torturé. Il sera fusillé au fort du mont Valérien le 21 février 1944 avec les 23 membres du groupe Manouchian.  (En savoir plus sur Rino Della Negra). Avant d’être exécuté, il écrira une lettre à son petit frère dans laquelle il lui demandera d’envoyer « le bonjour et l’adieu à tout le Red Star »



Des arguments il y en aurait d'autres et je vais finir sur ce site que j'aime beaucoup où l'auteur lui s'est amusé à faire un nouveau Stade Bauer. Je vous laisse découvrir ces créations architecturales : la rénovation du stade Bauer en 3D

Voilà le débat est lancé et j'attends vos réactions avant l'émission Open Sport du samedi 14 avril à 20h (je mettrais ensuite le lien du podcast en ligne) et en attendant voici quelques clichés du stade


Diaporama d'hier et d'aujourd'hui :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...