Miroslav KLOSE peut il sauver l'AJ Auxerre ?

Le club bourguignon est au plus mal au moment d'aborder le dernier sprint de l'exercice 2011-12. L'AJA pourrait connaitre une relégation 32 ans après un titre de champion de division 2 acquis haut la main avec dans leurs rangs un certain polonais Josef KLOSE. Josef KLOSE, un polonais de plus passé par Auxerre où la filière tournais à plein régime dans les années 70 et 80. KLOSE est un eptit ailier droit qui débarquait de Odra Opole dès qu'il eut l'âge resquis, même un peu plus puis qu'il avait 31 ans quand il posa ses valises en Bourgogne lors de l'été 1978. Joueur expérimenté, il apporta un réel plus au jeune groupe de Guy Roux, avec ces débordements tonitruants et ces centres précis, il devient un élément essentiel de la formation ajaiste qui connaitre la folle épopée de la coupe de France 1979 (finaliste malheureux face au FC Nantes mais au parcours exceptionnel pour un pensionnaire de seconde division) puis au tritre de champion de Division 2 la saison suivante. A 34 ans il connait la première division lors de l'exercice 1980-81 mais va surtout connaitre le banc de touche et la réserve depuis l'arrivée de son compatriote Andrezj Szarmach. Mais la famille Klose, se plait en Bourgogne et Klose signe la saison suivante dans le club amateur de Chalon sue Saône où il y restera 4 ans. Mais la famille justement parlons-en. Josef est marié à Barabara, une athlète de haut niveau égalament, puisqu'elle sera la gardienne des buts de la sélection polonaise de handball à 82 reprises au cours de sa carrière. 

En juin 1978, juste avant de faire leurs valises pour Auxerre, Barbara donne naissance au petit Mirosław Marian KLOSE, qui nait en Pologne mais qui part aussitôt à Auxerre. Miroslaw vivra 7 ans en Bourgogne et aurait pu intégrer le renommé centre de formation de l'AJ Auxerre si ces parents n'avaient eu d'autres projets. Comme Josef et Barbara sont d'oriines Silésienne, ils ne se sont jamais considérés comme Polonais, si bien qu'une fois en France, libre de leurs mouvements et que Josef est définitivement raccroché les crampons, ils décident de partir en Allemagne. sans rentrer dans les détails de la géo-politique post seconde guerre mondiale, il faut savoir qu'à partir du 19ème siècle la Silésie fût rattaché à l'Allemagne mais qu'après la défaite de 45, l'URSS rattacha cette région riche en minerais à la Pologne. Si bon nombre d'Allemands fûrent expulsés les soviétiques ont "gardés" bon nombres de mineurs puor exploiter les richesse du sols. ces familles de mineurs devinrent obligés de prendre la nationalité polonaise, comme la famille Klose bien qu'en leur for intérieur ils demeuraient silésiens, comme l'a toujours proclamé Josef le père de Miroslav. Ainsi en 1985, la famille Klose file en RFA, à Kusel, ville frontalière avec la France et c'est là, 2 ans plus tard que le petit Miroslav agé de 9 ans va prendre sa première licence, puis faire la carrière prolifique que l'on connait que ce soit à Brême, au Bayern ou aujourd'hui à La Lazio. Surtout le jeune Mirosław Marian à germanisé son nom en Miroslav très tôt et a pris la nationalité allemande. c'est pour cela qu'aujourd'hui il compte 113 sélections et 63 buts avec la nationnalmanschaft. Dommage finalement que la famille Klose ne soit pas restée en Bourgogne, car sûr que l'actuel attaquant de la Lazio aurait fait du bien à l"AJA mais aussi à l'équipe de France et puis dommage surtout que l'AJA aille si mal, car il va être dur de le convaincre de venir comme son père il y a 34 ans venir aider le club alors qu'il évolue en D2. Mais pourquoi pas en jouant sur la carte de l'affectif, non ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...