Les arènes de légende : San Siro – Giuseppe Meazza

Premier stade de cette nouvelle rubrique que je voulais faire depuis un moment et que nombre d’entre vous ont réclamés, celle des stades, des arènes de légende. Et quoi de mieux pour commencer que le mythique San Siro ou Giuseppe Meazza, d’ailleurs lequel on doit retenir ?
San Siro ou Giuseppe Meazza ?

Le stade s'appela d'abord San Siro du nom du quartier où il était situé. Puis en 1980, à l’occasion du championnat d’Europ des nations organisé par l’Italie, le stade changea de nom pour devenir le Stade Giuseppe-Meazza. La choix du nom fût assez simple, en effet, en 1979, à la mort du champion nerazzuri Giuseppe Meazza, qui a également joué à l'AC Milan de 1940 à 1942, les deux clubs utilisant le stade décident de lui donner son nom. Toutefois et plus communément, on parle de Stade San Siro quand l'AC Milan y joue et de Stade Giuseppe-Meazza quand c'est l'Inter Milan qui opère à domicile puisqu’il est vrai que Meazza a fait la gloire de l’Inter et non du Milan AC pour la petite histoire.

Un stade pour deux

Les deux clubs de la ville se partage la cathédrale qu’est ce superbe Stade San Siro-Giuseppe Meazza, chaque dimanche l’arène lombarde accueille un match d’une des deux équipes, la ligue italienne devant ce préoccuper lors de la mise en place de son calendrier de respecter parfaitement cette alternance. Autre trace du partage du stade municipal, on y trouve d’ailleurs le musée des deux clubs.

La première pierre pour le stade du Milan AC

Sous l’impulsion de Pierro Pirelli, le président du Milan AC et héritier de la fameuse famille industrielle (moi j’ai toujours cru que la famille Pirelli était attaché ad eternum depuis le début avec l’Inter comme quoi…), le stade fût construit en à peine plus d’un an, en décembre 1925, comme on le disait dans le quartier de San Siro, et où se trouvait une petite église dédiée à ce Saint. Il fut alors décidé l'édification d'un stade ne servant qu'à l'organisation de matchs de football (sans piste d'athlétisme). Le stade fut édifié en 13 mois et pour 5 millions de lire. L'inauguration eut lieu le 26 septembre 1926 : 35 000 spectateurs assistèrent à la victoire de l'Inter 6 buts à 3 face à son rival du Milan AC. Dans un premier temps, le Milan AC était l'unique propriétaire de l'enceinte et y joua ses matchs à domicile.

Une seconde peau
En 1935, la ville de Milan acheta le stade et engagea un processus de rénovation et d'agrandissement, spectaculaire, du stade qui adopta une architecture futuriste grâce aux rampes d'accès collées à la façade. L'Inter de Milan ne commença à jouer ses matchs à domicile au Stadio San Siro qu'à partir de 1947. Cette deuxième version de San Siro ne bougera quasiment plus jusqu’au mondial 1990. C’est dans cette « arène » que les deux clubs lombards vont remporter leurs premiers succès européens : Le Milan remporte 3 coupes d’Europe des clubs champions (1963, 1969 et 1989) tandis que l’Inter en remporte 2, les éditions de 1964 et 1965. Pour cette dernière édition, la finale a d’ailleurs lieu à San Siro où l’Inter triomphera chez lui du Benfica 1-0.


Les grands rendez-vous

Si le stade est catégorie 5 étoiles au classement de l’UEFA critère maximum et nécessaire pour l’organisation d’une finale de coupe d’Europe des clubs champions, l’enceinte ne l’a fait seulement à deux reprises. En 1965 donc (Inter-Benfica) et en 2001 (Bayern-Valence). Le club aura accueilli aussi plusieurs finales de la coupe de l’UEFA mais uniquement dans le système des finales allers-retours. A chaque fois avec l’Inter de Milan (1991, 1994 et 1997). LE match a bien sûr accueilli plusieurs matchs de coupes du monde et aussi du championnat d’Europe des nations. Lors du mondial italien de 1934, le Stade San Siro accueille 3 rencontres dont la demi-finale Italie-Autriche qui envoie la Squadra Azzura en finale (victoire 1-0). Lors du championnat d’Europe 1980, le stade accueillera également 3 rencontres dont le premier match de l’équipe d’Italie. Enfin le stade doit faire peau neuve afin de le mettre aux normes de la FIFA pour pouvoir accueillir des rencontres de la coupe du monde 1990. 6 d’entres elles doivent se dérouler à Giuseppe Meazza.
La modernisation de Giuseppe Meazza

L’Italie organise la coupe du monde 1990 et entame une grande campagne de rénovation de ces stades. Désormais, toutes les places sont des places assises au sein de gradins plus volumineux grâce à l'édification des 11 tours entourant l'extérieur de l'enceinte en béton. La modification la plus impressionnante fut la couverture du stade par un toit soutenu par quatre énormes poutres rouges au-dessus des gradins. Le stade aujourd’hui a des véritables allures de cathédrale du football. Les tribunes très proches du terrain et avec une forte inclinaison des gradins accentuent cette atmosphère qui impressionne quiconque y pénètre pour la première fois. Aujourd’hui le stade se diversifie en accueillent des matchs de rugby (en 2009 le test match Italie-Nouvelle-Zélande) mais également des concerts. Cependant du côté de l’Inter de Milan, le président Moratti évoque depuis plusieurs années un projet de nouveau stade exclusivement pour son club tandis que le Milan AC lui n’envisage pas le moindre du monde de quitter « son » stade. Affaire à suivre.

Un petit Panorama de l’évolution de cette enceinte mythique du football qui a vu tant de grands joueurs fouler cette pelouse :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...