Les arènes de légende : Le Parc Astrid

Voilà une chose bien curieuse, depuis tout petit j'ai toujours entendu que le RSC Anderlecht jouait au Parc Astrid, ce qui n'est pas faux en soi mais on va voir que pourtant les mauves n'ont jamais joué dans une enceinte portant ce nom. Alors pourquoi les journalistes français surnommaient ainsi l'arène du RSC Anderlecht, sûrement pour lui donner un nom bucolique dans un chaudron où les clubs français sont toujours passés à la casserole.  Je crois qu'aucun club français ne s'est imposé là-bas hormis Lyon lors du barrage de Ligue des Champions 2009-10 avec le triplé de Lisandro (info à vérifier tout de même). En tout cette statistique a deux sens, tout d'abord qu'Anderlecht aura vécu de grandes soirées européennes dans son stade et qu'enfin cette période est bien finie quand on voit le carton reçu en deux matchs face à l'OL. Mais bon on va pas refaire ici le débat sur la chute du football belge. La vignette ci-dessous date de l'album Panini belge de 1976 avec les anciennes tribunes.

Historique
Jusqu'en 1917, les rencontres à domicile du Sporting Club d'Anderlecht avaient lieu sur un terrain de football dans la rue Verheyden. Le premier "vrai' stade fut cependant construit dans le Parc Astrid d'où le surnom retenu en France de Parc Astrid pour appeler le stade d'Anderlecht. Une tribune en bois fut élevée, mais au cours du temps tout fut lentement remplacé et élargi par des constructions en béton. En 1918, le complexe fut nommé le "stade Emile Versé", du nom du premier président du club.

La construction du stade Vanden Stock
Mais la construction du stade terminée, celui-ci semblait trop petit pour les grandes soirées européennes d'Anderlecht. C'est pour cela qu'en 1983 il fut décidé de rénover complètement le stade. Ce fut la naissance du stade Constant Vanden Stock, qui fut construit en 5 étapes jusqu'en 1991. Le stade donc fut rebaptisé  dès 1983 en Stade Constant Vanden Stock, qui rend hommage à Constant Vanden Stock, ancien président du club et qui a mené Anderlecht au sommet européen durant les années 70. Lors de la construction, la visibilité fut un aspect toujours pris en compte. Chaque tribune est faite en deux étages: la tribune basse et la tribune haute qui offre une proximité avec le pelouse. Un autre aspect était l'ambiance dans le stade. Et celle-ci fut amélioré en tout point par la fermeture de la boucle de tribunes et par la proximité entre les spectateurs et la pelouse. Avec la fermeture du stade, le vent ne pouvait plus souffler sur la pelouse. C'est pour cette raison que des couloirs ont été créés dans les tribunes à certains endroits pour que le vent puisse quand même atteindre le terrain.

L'avenir 
Si la rumeur d'une nouvelle enceinte à longtemps évoqué, la commune d'Anderlecht a opté pour un agrandissement du stade car aucun lieu pour un nouveau stade ne convient aujourd'hui. Voici à quoi pourrait ressembler prochainement le nouveau stade d'Anderlecht qui prendrait alors le nom d'un nouveau président, vu que c'est la coutume locale ? Ou alors est-ce que nos mais belges vont enfin écouter les français, qui ont toujours raison, et appeler ce stade : Le Parc Astrid comme ils auraient du faire depuis le début ?

1 commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...