Le Top Ten des Panini à lunettes.

Comme je vous annonçais la semaine dernière, désormais le vendredi c’est place au Top Ten. Donc après le Top Ten des sosies (que vous avez adorez, donc je suis en train de préparer la session 2 pour dans quelques semaines, patience…) voici le Top Ten des Binoclards. Je ne sais pas si cela va autant vous plaire, mais je vous annonce du lourds dans la vignette, du collector même j’oserais avancer. Allez assez jacté et place au classement :

N°10 – Edgar DAVIDS
Ancien international hollandais de 1994 à 2005. Davids a été opéré d'un glaucome, une maladie de l'œil, en 1999, le contraignant à porter des lunettes spéciales en match. Même si ceci ne fut plus nécessaire par la suite, il continua de les porter pour des raisons esthétiques

N°9 - René FIORONI
Ailier gauche de l’OGC Nice de 1966 à 1974. Chouchou du Stade du Ray et des autres stades de France et Navarre. Il faut dire que cet étudiant en notariat avait toujours refusé de passé professionnel et préférait garder son statut d’amateur. Mais la principale raison de sa popularité, était qu’il évoluait dans une époque où les bouchers étaient légions sur les pelouses de notre championnat. Ainsi se faisant découper chaque samedi par les Domenech, Baeza et autres poètes à crampons, le public se prenait de sympathie pour Fiorini et conspuaient les brutes qui osaient s’en prendre à un gars à lunettes.

N°8 - Mario VERLIJSDONK
Ancien joueur du VVV Venlo en hollande, la vignette date de la saison 1980-81 en Division 2 des Pays-Bas. Très peu d’infos sur le bonhomme en tant que joueur, par contre beaucoup plus sur sa seconde carrière celle d’entraineur. Il faut dire qu’il faisait déjà plus intello que sportif avec ses lunette lui.

N°7 - Peter VAN DE MERWE
Alors lui il a du mérite car il jouait gardien de but. Bon d’un côté pas évident de joueur dans les cages quand on est myope comme une taupe. Mais punaise il a du en avoir des paires de lunettes pétées depuis qu’il joue au ballon lui. D’ailleurs ça se voit sur la vignette ci-dessous. Les binocles sont bien renforcés entre les deux yeux et accrochées aux oreilles pour pas qu’elles tombent pendant un péno. Peter VAN DE MERWE, gardien de Nac Breda fût aussi sélectionné 5 fois en équipe nationale de Hollande entre 1961 et 1963.

N°6 - Jean-Christophe THOUVENEL
Alors j’avoue que Jean-Christophe THOUVENEL j’ai hésité à le mettre, car l’ancien arrière droit des Girondins de bordeaux (et aussi un peu de l’équipe de France) ne jouait pas avec ses lunettes mais en revanche il les portait aussitôt le match terminé pour répondre aux interviews d’après match pour se donner des faux airs d’intello. Allez hop dans le classement tout de même.

N°5 - Charles SKORNIK
Le joueur de Division 2 par excellence. Cet attaquant/milieu offensif a joué de 1966 à 1980 en Division 2, dans deux clubs du nord. Tout d’abord à l’Entente des cheminots de Chaumont puis à Dunkerque avant de revenir terminer sa carrière à Chaumont. Un excellent joueur décrit comme très vif et redoutable pour les défenses adverses. Par contre si on trouve beaucoup de photo de lui joueur avec ses lunette je n’ai pas vu de vidéos et j’avoue que je serais curieux de vois son attitude sur les centre aériens. C’est une question que je me pose depuis longtemps quand je vois ces joueurs à lunettes.

N°4 - Joseph JURION
Attention là nous avons un très grand =joueur de l’histoire du foot belge. Jef JURION c’est 7 titres de champion avec Anderlecht, 3 coupes nationales et 64 sélections avec les diables rouges entre 1955 et 1967. En outre il sera deux fois soulier d’or, c'est-à-dire meilleur joueur du championnat de Belgique en 1957 et 1962.
La vignette est pas mal, mais j’adore cette photo de lui dans sa carrière post-Anderlecht alors qu’il évoluait à l’ARA La Gantoise. Magnifique cliché

N°3 - Rinus ISRAEL
Là aussi on joue dans la cour des grands avec Rinus ISRAEL, ancien grand défenseur du Feyenoord ROTTERDAM avec qui il remporta la coupe d'Europe des clubs champions en 1970 où il inscrira un but en finale face au Celtic. Rinus comptera 47 sélections de 1964 à 1974 4 fois champion des Pays-Bas, vainqueur de la coupe intercontinentale et aussi de la coupe de l'UEFA en 1974. Il a fait partie de la grande équipe de Hollande et arrêta sa carrière internationale après la coupe du monde 1974.
Par contre dans un sujet que je lui avais consacré j'avais montré cette vignette d'un album VANDEHOUT (avant que les éditions Panini ne débarquent en Hollande) où les joueurs posaient en action. Rinus décide de ne pas mettre ses lunettes pour les besoins de la photo mais franchement on se rend bien compte qu'il est handicapé sans, pour preuve il jongle sans se rendre compte qu'il n'a plus le ballon. Oh je sais c'est facile de se moquer des myopes (ne le répéter pas mais je le suis aussi).

N°2 - Kees DE LEEUW
Alors lui, malheureusement, c’est le joueur de ce top ten pour qui on a le moins d’informations. Je sais jsute qu’il a joué deux saisons en Première division hollandaise avec l’Excelsior de Rotterdam entre 1974-75 et 1975-76 et c’est tout. Même la vignette que j’ai récupérée est de très mauvaise qualité. Par contre avec sa tête d’instituteur militant révolutionnaire post mai 68, j’étais obligé de le mettre, il me fait penser à tout sauf à un mec qui a joué au plus niveau !! respect monsieur De Leeuw, vous confirmez à vous seul l’adage, l’habit ne fais pas le moine.

N°1 - Maurice RENIER
14 saisons au plus haut niveau belge pour notre vainqueur du jour. Il a débuté au Royal Antwerp en 1958 puis est parti à Beveren en 1967 où il a terminé sa carrière en 1972. Mais surtout si il tient sa place de numéro 1 c’est parce qu’il combine deux qualités pour le Top Ten, un il concoure dans la catégorie des binoclards :
Deux, c’est un sérieux candidat pour la prochaine session des sosies. Vous connaissez tous la série, géniale, Malcom. Et bien notre Maurice c’est le portrait craché de Craig le collègue de la mère Loïs au supermarché et qu'on voit dans moult épisodes : 

Hors Catégorie : Lionel SACHY, attaquant d’Amiens
Malheureusement il a joué à Amiens au milieu des années 60 et jusqu’au milieu des seventies, toujours en division 2. Je disais malheureusement car pour cette époque, il n’existe pas (pour le papa de Nicolas et Laurent) de vignettes Panini ou Etoiles du Football. C’est bien dommage car il aurait été sans nul doute le grand vainqueur du jour et peut être même le champion du monde. Voici une photo de l’équipe d’Amiens en 1966 puis une autre en 1974. Pas besoin d’indiquer où il se trouve :
J’adore ces deux photos et la non-solidarité des joueurs d’Amiens, vu qu’il n’y a aucun de ses coéquipiers qui est foutu de lui dire, tout au long de ses années, où se trouve ce putain de photographe !!

P.S : Pour conclure et pour plus d'infos sur Lionel SACHY, je vous conseille la lecture du sujet délire : Old School Panini a retrouvé la trace de l'ennemi public numero 1

1 commentaire:

  1. S'il n'y avait pas le stade Moulonguet en arrière plan sur la photo de 1974, on pourrait croire que Lionel Sachy n'a pas bouger d'un pouce entre 1966 et 1974! Même posture, même position sur la photo, même morphologie... Superstition sans doute...

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...