L'incroyable reconversion de "Charly" DORFER

Toujours dans la semaine germanophile entamée avec le sujet sur Bruno Germain (oui je sais c'est pas terrible comme blague, j'en ai conscience) voici un sujet sur un grand attaquant allemand Charly DORFEL. On va parler de sa carrière mais aussi de son incroyable reconversion pour amener la preuve que le footballeur allemand ne se résume pas à Harald Schumacher ou Guido Buchwald et que dans la clique il y en avait des rigolos. Gert Dörfel, de son véritable patronyme mais tout le monde l'appelait "Charly", fût un redoutable ailier gauche du Hambourg SV pendant 12 saisons en Bundesliga. Il a été le pourvoyeur en centres et caviars pour la terreur des surfaces Uwe SEELER. Entre 1960 et 1972 Charly jouera plus de 300 rencontres avce le HSV pour 94 buts. Il gagnera une coupe d'Allemagne en 1963 et sera finaliste en 1967. Le HSV avec cette place de finaliste jouera tout de même la défunte coupe d'Europe des Vainqueurs de coupes où il échouera de nouveau en finale. Mais le puissant ailier gauche connaîtra également les honneurs de la Nationnalmanschaft avec 11 sélections entre 1960 et 1964. Il s'illustra notamment dans les éliminatoires de la coupe du monde 1962 avec un double lors d'un match décisif face à l'Irlande du Nord. La RFA ira l'emporter 4-3 à Belfast et validera son billet pour le Chili à cette occassion. D'ailleurs dans l'album Bergmann de la même année il y aura une vignette de Charly DORFEL pour illustrer ce match décisif; J'adore ces vignettes à moitié photo, à moitié dessin où l'on voit le jeune DORFEl avec des cheveux :
Car oui comme Uwe Seeler, Charly a pris la même morphologie au fur et à mesure des saisons, de l'ailier rectiligne et chevelu, DORFEL, comme SEELER a pris de l'embonpoint et a perdu ses cheveux très rapidement? Peut être avait il la même alimentation ? En tout cas loin de moi l'idée de toute suspicion. Mais c'est impressionnant, il n'y a que 5 ans entre ces deux vignettes Bergmann :
Mais bon si je vous disait que notre Charly était rigolo ce n'est pas pour sa tête joviale, quoique ça un rapport quelque part. En 1974 il raccroche définitivement les crampons et entame une nouvelle carrière, bien aux antipodes des différentes reconversions qu'on voit habituellement chez un footballeur. Charly DORFEL part dans un cirque pour devenir clown, on le voit donc dans les seventies sous le chapiteau du Krone Circus :
Il s’essaiera même au rôle de chansionnier et sortira quelques disques :
Alors ? On est quand même loin d'un Harald Schumacher là ?

2 commentaires:

  1. Original ! Je ne connaissais pas cette histoire !
    Merci Alex .

    RépondreSupprimer
  2. Mais maintenant : où est Charly ?

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...