The coach touch : Aimé JACQUET

J'aime bien cette rubrique mais c'est vrai que ça se résume à une compilation d'entraineurs des années 70 et pas d'exception à la règle aujourd'hui avec Aimé JACQUET lors de la saison 1977-78. Le jeune entraineur lyonnais (37 ans) est en plein dans le groove. Chemise ouverte, jean et le petit détail qui tue également, observez bien. Et oui vous avez bien vu, dans la fournaise de Gerland au coeur de l'été lyonnais, les sandales nu-pieds d'Aimé Jacquet. Il n'y a rien de mieux que les sandales nu-pieds pour éviter les mauvaises odeurs et les champignons et ça le futur entraîneur des champions du monde le sait bien et c'est ce qu'on appelle la préparation invisible de l’entraîneur. En effet il est total décontracté le Mémé avant d'attaquer la saison et c'est important. Il faut dire qu'il vient de passer de l'autre côté de la barrière, fini pour lui les stages de pré-saison où il faut préparer le foncier pour toute la saison en se tapant le Tourmalet ou le Galibier à VTT. Non le pré-saison pour un enrtaineur c'est plus de stress mental et moins d'efforts physiques, c'est pour cela que Jacquet à choisi les sandales et la chemise ouverte, pour ne pas transmettre son stress à ses joueurs en le voyant débarquer à l'entrainement la chemise pleines d'auréoles mais plutôt un entraineur bien dans sa peau et son époque. En totale contradiction de l'année précédente où pour sa première année d'entraineur, Aimé Jacquet jouait la carte complicité, proche des joueurs en montrant qu'il n'y a pas si longtemps il était encore un des leurs :


1 commentaire:

  1. pour l'edition 78 Aimé avait revetu un superbe blouson de cuir mais n'avait pas égaler G.Gress au "total look"

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...