L'inconnu de Martigues

Dans le dernier sujet sur les trésors de la D2 spécial Ali BENARBIA, je posais une question qui était de  savoir si quelqu'un avait des infos sur ce joueur : Angel TODOROVIC ? Et bien le bien nommé "Petit Skoblar" m'a indiqué qu'il s'agissait d'Aranđel Todorović ancien joueur du Partizan de Belgrade et qui a joué à Sète en 1985-86. Je le remercie fortement ce fût une bonne base pour lancer une recherche et cependant je peux vous dire que ça pas été évident du tout malgré tous les outils qu'on a aujourd'hui à notre disposition. Je vous laisserais chercher sur le net juste avec ses infos et vous allez voir qu'à moins de maitriser parfaitement le serbe c'est très dur de retrouver sa trace. Moi je me suis aidé des vieux albums type "Panini" de l'ex-yougoslavie que m'a envoyé mon ami Zoran. Finalement ça reste encore le meilleur outil de recherche d'un joueur, je sais vous allez dire que je ne suis pas objectif. N'empêche que grâce aux albums yougoslaves et français voilà ce que j'ai appris de Aranđel Todorović.

Aranđel Todorović est né le 22 septembre 1955 à Belgrade. Il  rentre au centre de formation du Partizan de Belgrade en 1969. Il débute avec l'équipe première avant ses 19 ans lors de la saison 1974-75. Pour ses grands débuts il fait une saison quasi complète avec 25 matchs de championnat à son compteur. La saison suivante c'est encore mieux, ce jeune ailier gauche de 20 ans devient champion de Yougoslavie avec le Partizan. Il plante 2 fois mais surtout il participe à 30 des 34 matchs de la saison. Par contre on perd sa trace lors de la saison 1976-77 (longue blessure ou service militaire ?). On le revoit réapparaitre pour la saison suivante, où il est de nouveau champion lors de l'exercice 1977-78. Mais contrairement au précédent titre il n'a pris part qu'à deux rencontres avant d'être prêté. Là j'avoue que les albums et almanach sont un peu impuissants pour expliquer une absence assez longue. Moi j'évoque une blessure mais je pencherais plutôt, tout de même, qu'il a répondu à ses obligations militaires alors très lourdes en Yougoslavie. En tout cas à son retour il n'est plus un titulaire au Partizan et il file en prêt au NK Osijek. Après une seconde partie de saison 1977-78 très intéressante avec 14 matchs et 3 buts il ne restera que 6 mois lors de la saison 1978-79 (12 matchs et 1 but au compteur) avant de revenir au bercail. 

Il effectue au Partizan en revanche un retour plus que moyen et n'arrive plus à s'imposer dans l'équipe première. Il sera transféré après avoir joué que 14 matchs en 1 an et demi avec son club formateur. Il reste à Belgrade mais descend d'un échelon. En 1980 il signe au RAD Belgrade qui évolue alors en division 2 du championnat Yougoslave. Todorović retrouve du temps de jeu et effectue des saisons pleines à l'étage inférieur. Sauf qu'en 1983 on perd sa trace, enfin je perd sa trace. Oh il ne faut pas chercher midi à quatorze heures. En 1983, c'est l'année de ses 28 ans, soit l'année où il est totalement affranchi alors de ses obligations militaires. Donc il a du filer à l'étranger (peut être en Grèce ?). Grâce à notre ami Petit Skoblar on sait qu'il est arrivé en France en 1985. Il évolue à Sète lors de l'exercice 1985-86. Il dispute 29 matchs et  marque à deux reprises lui qui est devenu milieu de terrain au fil de sa carrière. 


A Sète on le voit aux côté de Michel ESTEVAN l'ancien entraineur d'Arles Avignon. A ce titre j'avais déjà mis la vignette de la saison 85-86 avec Sète dans le sujet : Le bal des entraineurs 2010-11. BOn j'étais moins consciencieux à l'époque, non seulement la qualité des images étaient médiocres mais en plus je mettais des anciens champions de Yougoslavie sans m'y intéresser ! Enfin il est amusant de constater qu'Aranđel Todorović était déjà co-équipier avec Issiaka OUATTARA. Les deux hommes partiront ensemble l'été suivant à Martigues. Mais attention je ne tire aucune conclusion la-dessus je constate c'est tout. Donc on le retrouve à Martigues pour l'exercice 1986-87 alors en division 2. Todorović dispute 18 matchs (1 but) et raccroche les crampons à la fin de la saison. 

Bon je ne suis pas sûr mais je n'ai pas trouvé de trace de lui après. Je sais vous allez dire que ça veut rien dire vu que je suis incapable de savoir où il était de 1983 à 1985 mai peut être qu'il a fait comme l'avocat Jacques Verges et qu'il a choisi de disparaitre totalement ? Je vais peut être un peu loin là, en tout cas à 32 ans, il quitte Martigues et après je ne sais plus. Mais je trouve déjà que j'ai bien avancé pour un gars qui m'était un parfait inconnu sur une vignette de D2 il y a 24 heures. En tout cas merci Petit Skoblar et l'affaire n'est pas forcément terminé. Si certains trouvent sa trace de 1983 à 1985 ou après son passage à Martigues en 1987, on rouvrira le dossier, ça deviendra Old Cold Case Panini !

1 commentaire:

  1. "Par contre on perd sa trace lors de la saison 1976-77 (longue blessure ou service militaire?)"

    Oui. Aranđel Todorović a servi dans la Armee populaire yougoslave pendant 14 mois.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...