Mondial 74 : Le jour où la RDA terrassa la RFA

Comme on a vu le sujet : « Le 1.F.C MAGDEBURG vainqueur de la coupe d'Europe 1974 », le football est-allemand se porte bien à la fin de l’exercice 1973-74 et la sélection va confirmer cette tendance avec un succès historique, qui dépasse le cadre du football. Deux ans après les J.O de Munich, la RFA organise la coupe du monde. La sélection allemande a choisi d'affronter l'immensité de sa tâche selon son mode d'expression favorite : c'est un visage teinté d'arrogance qu’elle offre au monde. Elle s’auto-caricature pour se donner de la force. Car deux ans après les J.O, souillés à jamais par le massacre de onze athlètes israéliens, la RFA doit une revanche à la communauté sportive. On attend d'elle une organisation impeccable, mais elle en veut encore plus : gagner. Avant même la cérémonie d'ouverture la tâche paraît ardue, contre elle semblent se liguer les ennemis venus de l'extérieur (Pays-Bas, Brésil, Pologne ;..) mais aussi de l'intérieur, ainsi les premiers adversaires ne sont autres que les frères venus de RDA. Mais la RFA doit aussi combattre ses démons intérieurs. La sélection allemande est dépeinte comme un aréopage de nababs, où la réalité du pouvoir appartient à son capitaine Beckenbauer et non au patron supposé, le sélectionneur. Ce qui vaut de bons mots de la part des journalistes ouest-allemands, lors d'une conférence de presse d'avant match où le sélectionneur Helmuth Schoen tarde à se présenter devant la presse internationale. Les journalistes allemands expliquent alors à leurs collègues : « si il n'est pas venu c'est seulement parce que Beckenbaueur ne lui a pas encore donné la composition de l'équipe ». La sélection en outre est divisée en deux clans, ceux qui jouent au Bayern et les autres. Quelques jours plus tard, au Wolksparkstadion de Hambourg, une émotion profonde étreint les 60 000 spectateurs, dont 1 500 venus de l'Est.
C'est la première fois ,depuis que l'Allemagne a été divisée, que RFA et RDA s'affrontent (ce sera aussi la dernière) sur un terrain de foot. Il est 19 heures, ce 22 juin 1974, lorsque l'hymne allemand laisse place au Deutschland über Alles, chanté par le public comme une prière. Même les tireurs d'élite, postés sur le toit du stade, ont déposé les armes pour vivre l'instant...Mais l'équipe qui va quitter la pelouse sous les applaudissements 1h30 plus tard, ce sera celle de l'autre Allemagne. La RDA sort vainqueur de ce duel fratricide, l'emportant sur la plus petite des marges grâce à un contre assassin mais splendide de Sparwasser, qui surgit tel le diable vauvert à la 77ème minute entre Berti Vogts et Franz Beckenbaueur médusés. Voici la vidéo du but :


L'Est à terrassé l'Ouest dans un match qui dépassait le cadre sportif. Coté RFA c'est un coup de tonnerre,tandis que finalement cette victoire se révélera un doux poison pour la RDA. En effet au second tour les allemands de l'Est sont renversés dans la poule des Pays-Bas, du Brésil et de l'Argentine. C'est à se demander si il n'est pas plus intéressant de finir second. En bonus voici la planche complète de l'équipe de RDA 1974 (Cliquer sur l'image pour une meilleure résolution) :

1 commentaire:

  1. Aujourd'hui, quand on voit l'état du football dans les « nouveaux länders » on se demande d'où pouvait sortir de tels joueurs !

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...