Pourquoi Platini ne joua pas à Metz...

On connait tous l’anecdote, Michel PLATINI était cadet dans le club de sa ville natale Joeuf lorsqu'il passa une détection dans le grand club du coin : le FC Metz. L'histoire veut qu'il sera recalé après un test physique et signera finalement à L'AS Nancy-Lorraine. En tout cas c'est la version que j'ai en mémoire mais Carlo MOLINARI il y a quelques années est revenu sur cet épisode et vous allez voir, c'est encore plus frustrant que je ne me l'imaginais pour les dirigeants et supporters messins. « Platini était en stage à Metz, il avait 15 ou 16 ans. En tant que jeune, il n'avait pas une cote extraordinaire. Les entraineurs de l'époque trouvaient qu'il avait un "gros cul". Par contre, il avait une belle frappe... Il vient donc faire ce stage et, dans l'après-midi, il y a une séance de spiromètre pour mesurer le volume respiratoire. Ils partent du stade et vont en face où se trouvait un médecin, qui n'était pas médecin du club. Il est toujours médecin à Metz d'ailleurs. Quand il me voit, il change de trottoir. Il fait souffler Michel et tape sur son rapport : "Michel Platini, inapte à la pratique du haut niveau". Comme en plus il y avait des inconnues sur son futur, qu'on ne savait pas pour la vivacité, on a un peu trainé mon directeur sportif et moi, t'y vas toi, j'y vais moi. Si j'avais su, j'y serais allé moi-même ». 

Et de poursuivre : « Claude Cuny, président de l'AS Nancy Lorraine, a été beaucoup plus réactif que nous, il a embauché Aldo Platini. Et il a fait signer Michel comme ça ... ça m'a tellement énervé qu'ensuite, le recrutement, je m'en suis occupé personnellement. ». De quoi se taper la tête contre les murs !
P.S : C'est le second sujet que je fais sur un transfert raté de Platini après celui avorté à l'Inter de Milan (Voir le sujet Platini avec le maillot de l'Inter de Milan) mais je peux encore en faire au moins deux autres....Affaire à suivre

3 commentaires:

  1. Le vrai dans cette histoire c'est que Carlo Molinari, par ailleurs excellent président, a fait une erreur grave en ne voulant pas prendre Aldo Platini ! Car si le père ne venait pas , le fils ne venait pas non plus. La légende du "spiromètre" est née en 1978 quand Carlo Molinari a été viré du FC Metz par Mr Herlory , elle faisait croire qu'il n'avait pas pris Platini car il avait échoué au test, alors que la raison était plus simple: Molinari ne voulait pas de Platini père !!!!

    RépondreSupprimer
  2. j'aime !! Merci ça apporte un autre point de vue que celui de Carlo Molinari sur cette affaire

    RépondreSupprimer
  3. J'imagine les degats qu'aurait fait Platoche au FC Metz, car les attaquants messins de l'époque que ce soit Hugo Curioni ou Nico Braun étaient de vrais killers devant le but largement plus qu'Olivier Rouyer...

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...