OM-PSG 1989, la mine de Sauzée pour le titre !!

Avant le "classico" made in France, décidément je n'aime pas ce terme, avant le match entre l'OM et le PSG, retour sur l'un des rares (avec celui de 1993) matchs entre les deux clubs décisif pour l'attribution du titre entre les deux protagonistes. Je ne suis pas fan de cette rivalité OM-PSG, elle a été montée de toute pièce par Canal + et Bernard Tapie au début des années 90. Les deux parties y avaient beaucoup à gagner. Encore que comment elle est née cela n'est pas très important au final, le souci est plus venu des confrontations qu'il y a eu entre les deux clubs depuis. Des matchs hachés, violents où l'enjeu dépassait le jeu et où on s'ennuyait ferme pendant 90 minutes. Puis ensuite des confrontations où toujours un des deux clubs étaient en crise et dans une position, qu'on va qualifier, indigne de leurs rangs. Cette année n'échappant pas à la règle. Alors que les deux clubs étaient favoris dans la lutte pour le titre final, c'est l'OM qui a lâché le morceau et même une victoire des phocéens ne changeraient pas la donne avec 12 points de retards sur leurs rivaux. Il faut donc revenir aux sources pour voir une vraie trace de rivalité au sommet entre les deux clubs. Saison 1988-89, le 5 mai 1989 précisément. 35ème journée L'OM 2ème reçoit le PSG premier avec un point d'avance. Le PSG façon banquise de Timoslav Ivic ne cache pas ses intentions, ramener un match nul et les 10 défenseurs devant Joël BATS savent ce qu'ils ont à faire pour fermer le match. Le match est horrible à voir, premier tir parisien de la rencontre à la 71ème minute !! En face on tente tout mais c'est pire que la muraille de Chine en face. Et puis alors que l'on joue les arrêts de jeu depuis 40 secondes, la solution ne pouvant venir que d'une frappe de loin, c'est le canonnier de service qui s'en charge. Mr Franck SAUZÉE réalise ce que plus personne imaginait, il fait sauter le verrou parisien !! Marseille bat le PSG, lui passe devant à 3 journées de la fin et remportera son premier titre de l'ère Tapie. Ce but historique le voici :


C'est marrant, c'est un but très difficile à retrouver en vidéo et il est différent de mes souvenirs et aussi de ceux de Philippe VERCRUYSSE.

Dans l'interview de Philippe VERCRUYSSE, nous avions parlé de ce but et pour nous deux le ballon se logeait dans la lucarne de BATS et à bien y regarder, pas du tout en fait. La frappe est puissante et lourde mais le ballon retombe inexorablement et il est plus proche du soupirail que de la lucarne au final. Mais ça reste un but de folie, une frappe de mammouth et qui offre un titre de champion. Alors des buts pareils ça nous fait oublier tout le reste, les non-matchs, les actes d'anti-jeu, car au final peut importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse ! Et c'est pas avec des matchs entre le 10ème et le 12ème que ça risquait de nous arriver. Dans la même lignée on reparlera ici, du but de Basile BOLI en 1993....

1 commentaire:

  1. Juste avant le but, Amara Simba, sur une des rares attaques parisiennes, manque un face à face avec Huard. Le PSG 89 aurait été le champion le plus répugnant de toute l'Histoire.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...