Les ratés Panini : David GINOLA

Bien entendu après le loupé Cantona à l’Euro 96, j’étais obligé d’évoquer celui de Ginola. Toujours dans le même album, aux côtés de Canto il y avait son grand pote Ginola. Mais là aussi à la grande surprise des anglais, pas de Ginola non plus dans la liste d’Aimé JACQUET. « El magnifico » va lui aussi payer la montée ne puissance chez les bleus du tandem Zidane-Djorkaeff. Pourtant comme Canto il aura la confiance d’Aimé Jacquet à ses débuts, Ginola sera meilleur buteur de la coupe Kirin, tournoi amical que la France remporte face à l’Australie. En avril 1995 dans un match à quitte ou double pour les qualifications de l’Euro face à la Slovaquie à Nantes, Ginola livre même une copie de haute volée. La France l’emporte 4-0 et reprend confiance. 

Mais la guigne va le frapper, lui qui sera vraiment maudit sous le maillot des bleus. Blessé à la cuisse quelques jours avant le Roumanie-France d'octobre 1995 décisif pour la qualification à l'Euro 96, Ginola manque le match qui est pour beaucoup l'acte de naissance d'un groupe promis à un avenir doré. Ginola ne sera plus jamais appelé en équipe de France et ce comme Canto malgré des performances outre-manche qui font l’unanimité. Transféré au cours de l’été 95 à Newcastle, Ginola est élu joueur du mois en Premier League au mois d’août suivant, intégration réussie. Pas évident de bosser chez Panini à l’époque avec Aimé Jacquet tout de même.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...