Les citations d'Alex FERGUSON

Les succès et la carrière d'Alex FERGUSON forcent le respect et sur Old School Panini, j'ai pas été avare de sujets sur l'entraineur Ecossais. Dans l'ordre chronologique :


Mais il y a un sujet que je voulais faire depuis un moment, exclusivement sur ses bons mots, ses citations cultes. Car Sir Alex Ferguson n'a pas sa langue dans sa poche et j'adore ses sorties de pistes. Tout d'abord car il connait le football tout de même et aussi et surtout parce que ça respire la mauvaise fois, la rengaine et que tout Sir qu'il est, il reste un foutu écossais au caractère bien trempé. J'adore, voici une petite compil :

Le secret sur Super Pippo : « Inzaghi est né Hors jeu ! » Mais c'est donc ça, je savais qu'il y avait une explication, Inzaghi le Obélix de l’off-side

La vérité vraie sur Dennis Wise : « Wise serait capable de déclencher une bagarre dans une maison vide ». Je n’ai pas trouvé mais j'aurais aimé savoir la teneur de ses propos s’il s'était exprimé sur Vinnie JONES

A propos des Reds de Liverpool : « Mon plus grand défi est déjà derrière moi. Mon plus grand défi, c'est d'avoir fait tomber Liverpool de son piédestal. ». Sur le plan national c'est vrai d'un point de vue comptable, sur la scène européenne M.U n'a pas eu une empreinte aussi forte que les Reds de la fin des 70's et début des 80's, jusque là...

La chaussure balancée à la tronche de David BECKHAM, qui vaudra quelques points de sutures au Spice-boy : « Si on me demandait de le refaire, je pourrais essayer 100 fois ou un million de fois, peu importe, je n'y arriverais pas. » Mais jamais il n'a fait d'excuses.

Avec les tabloïds anglais : « Le meilleur conseil qu'il m'a donné (Sir Matt Busby), c'est de ne jamais lire la presse. Je ne l'ai jamais lue depuis. » Matt Busby (écossais également) a été l'entraineur de M.U de 1945 à 1969. Il mènera son équipe au sommet (on appellera M.U alors les Busby Babes), survivra au crash de Munich (8 joueurs de M.U perdent la vie dans ce crash) et remportera la coupe d'Europe des clubs champions en 1968.

Le costard à Bryan Robson : « Il est très difficile de dire si un joueur a les qualités pour devenir entraîneur. Par exemple, personne ici, absolument personne, n'imaginait que Mark Hughes deviendrait manager. En revanche, nous pensions tous que Bryan Robson allait faire un très grand entraîneur. »

Comment dire que finalement c'est M.U et Ferguson qui ont façonné Ryan Giggs : « Je me souviens de la première fois où je l'ai vu jouer. Il avait 13 ans. On aurait dit un cocker complètement déboussolé qui courait après un bout de papier poussé par le vent. »

Sur son grand pote José Mourinho, dont il n'apprécie pas du tout la cave : « Il n'est pas avare de compliments. Boss, chef, j'ai eu droit à tout ça après le match. C'est très bien, mais c'est encore mieux quand c'est accompagné d'un verre de bon vin. Au lieu de ça, il m'a donné une infâme piquette. » Quand Sir Alex cite Jean FERRAT.

Le plus méchant sur Gary Neville et pas très gentleman pour un Sir : « S'il faisait 2 ou 3 centimètres de plus, il serait le meilleur défenseur central en Angleterre. Je ne comprends pas. Son père mesure 1m90. Je me demande combien mesurait le laitier. »


Si vous en avez d'autres n'hésitez pas à partager en commentaires....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...