Gordon BANKS, l'arrêt du siècle

A l’aube des années 70, les gardiens anglais sont une légende. En ces années-là ils diffèrent des autres gardiens du reste de la planète. Tout d’abord ils ont un style : manches retroussées et chaussettes blanches mais surtout il y a les tics culturels. Comme cette manie de faire deux marques sur la ligne des six mètres, en face des poteaux, pour savoir toujours où ils sont quand ils sortent de leur but. C’est tout con mais c’est diablement malicieux. Parmi ces légendes Gordon Banks est le plus grand d'entre eux et la légende de Banks va naitre au cours d’une action lors du mondial mexicain de 1970. Le 7 juin 1970 à Guadalajara (enclave brésilienne sur le sol mexicain), il a peu dormi quand s'avance Brésil-Angleterre: les Cariocas ont dansé la samba toute la nuit sous les fenêtres de la délégation anglaise.

On joue la 11ème minute, Jairzinho déborde et centre pour Pelé qui saute plus haut que tout le monde (quelle détente !!) et va marquer de la tête. « Je l’ai entendu crier "Gol" », assurera Alan Mullery, le milieu de terrain anglais présent sur l’action. Le ballon a rebondi, Banks va le chercher loin derrière lui, presque au sol, et fait remonter le ballon au-dessus de sa transversale. Sur ce cliché on voit sa majesté Pelé les bras en l’air mais le ballon déjà hors cadre. Dans les tribunes derrière le but il est facile de repérer les supporters brésiliens et anglais. Ceux qui sont debout les bras en l’air supportent le Brésil, ceux assis supportent l’Albion et vont se lever dans quelques secondes au moment même où ceux debout vont se rasseoir.
Bobby Moore dira de Banks, cet été là lors des entraînements, que personne n’arrivait à lui marquer de buts dans les petits exercices et les confrontations. Et c’est Pelé lui-même qui fera entrer cet exploit dans le panthéon du football avec cette phrase désormais mythique : « J’ai marqué un but que Gordon Banks a effacé ». Voici la vidéo de ce but baby-foot et de Gordon Banks parti à la pêche :
video
Dommage que sa majesté Pelé n’ait pas évolué dans le championnat anglais, sinon il aurait pu nous gratifier d’une de ses citations cultes : « j’ai vu un chien partir pisser dans la surface de réparation mais Gordon Banks l’a arrêté »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...