Dans la série il n'y a pas que Trifon : Jean PETIT et Pierre PLEIMELDING

J’aime bien la rubrique « dans la série il n’y a pas que Trifon », c’est une façon gentille de chambrer le look de certains joueurs comme on peut le faire dans un vestiaire et en outre elle réserve toujours des choses étonnantes. Si on a plus l’habitude d’y voir des joueurs du fin fond de la campagne hongroise ou des gars qui passent plus de temps dans les pubs du nord du Royaume-Uni que sur les trains d’entrainement, les deux cas d’aujourd’hui sont assez surprenant. Tout d’abord car Jean PETIT et Pierre PLEIMELDING sont des joueurs de standing, tous deux internationaux (12 capes pour PETIT et une pour PLEIMELDING) et qu’ils évoluent à l’AS Monaco. 

Et il est vrai que le joueur de la principauté, d’habitude, a plutôt le look du jet-setter que celui de Joe le clodo. Mais comme on dit il y a toujours l’exception qui confirme la règle et là je crois que nos deux compères sont partis dans un concours. Il faut noter l’effort capillaire de nos deux internationaux. Mais le plus intéressant lorsque l’on ouvre l’album des Etoiles du Football 1975 et qu’on tombe sur la page de l’AS Monaco, c’est que les deux comparses sont côte à côte.


Si bien qu’on a le sentiment que les deux gus sortent d’un tournage d’un film sur le moyen âge et personnellement ils me font penser à ces deux là :


J’espère qu’ils n’ont pas poussé la comédie dans le vestiaire comme le faisait Jean Reno et Christian Clavier :

1 commentaire:

  1. Je rends hommage à Pierre Pleimelding qui est mort le 1 mai 2013

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...