Michael JORDAN

Une fois n'est pas coutume je ne vais pas parler football mais Sport US. Si ma période de prédilection va du début des années 70 aux débuts des années 90, j'ai toutefois une préférence pour les années 80 or c'est à la fin de cette décennie que les éditions Panini se sont intéressés aux Sports US. Le marché US est un marché mature où l’échange de cartes à toujours été à la mode dans les cours d'écoles et surtout auprès des collectionneurs. Mais l'éditeur italien a tenté tout de même sa chance. Entre 1988 et 1990, il lancera au USA mais aussi en Europe les albums des différents sports majeurs (Baseball, foot US, Basket et Hockey) en innovant par rapport aux traditionnelles cartes américaines. 


Si les cartes US sont des cartes "dures" qu'on conserve et échange, elles mettent toujours le sportif en action ou en uniforme tout du moins. Panini viendra avec sa "griffe", des autocollants à coller dans des albums et des images tels que l'on connait bien en Europe avec des portraits de joueurs. Alors autant pour le Basket ça change pas trop mais pour le Foot U.S c'est une révolution de voir les colosses sans leurs casques. Sous cette forme la mayonnaise ne prendra pas trop et du coup Panini changera son fusil d'épaule en proposant des cartes au lieu de ses habituels autocollants. Il se peut que de temps en temps je vous gratifie de quelques vignettes made in USA car je viens de récupérer des albums incomplets mais certaines valent vraiment le détour. 

En tout cas si je ne devais en présenter qu'une seule autant commencer par sa majesté "His Airness" Michael JORDAN. Je sais pas si cet album est sorti aux USA mais en tout cas il l'a été en Espagne. Sur Jordan, une fois n'est pas coutume, je trouve l'article de Wikipedia pas trop mal (ça doit une traduction de l'américain) en tout cas assez complet. Mais ce qui reste plus plus impressionnant c'est l'article Wikipedia sur les records de Jordan. C'est tout simplement ahurissant mais surtout c'est très long alors moi je vais me contenter de mettre cette vidéo. Ça ne dure que 2'55 minutes, c'est sublime et avec la musique du Dernier des Mohicans c'est parfait !


1 commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...