Le Top 3 de Matthew LE TISSIER

Mon top 3 de ses plus beaux buts

C’était un régal de voir ce joueur tous les dimanches sur Canal +. J’attendais l’équipe du dimanche pour voir les nouveaux exploits de King Eric avec Manchester United et inlassablement en guise d’amuses gueules du big match on nous servait les buts de Le Tissier avec Southampton. Si Canto lui marquait toujours lors des grands rendez-vous, Le Tissier lui brillait par des buts splendides, d’une incroyable technicité. Les saisons 1993-94 et 1994-95, Le Tissier était d’ailleurs le seul qui pouvait contester l’hégémonie de Canto sur les différents prix individuels de la premier league. Matt LE TISSIER auteur de l'incroyable total de45 buts lors de ces deux saisons sera bien entendu appelé dans la sélection aux trois lions mais souffrira de la comparaison avec Paul GASCOIGNE.

Comme le dit si bien le journaliste des cahiers du football, dans cet excellent sujet : Matt Le Tissier : Les footballeurs heureux n’ont jamais d’histoire, Matt Le Tissier ne s’est jamais aventuré hors de Southampton et a toujours évolué dans une équipe où il était le patron, où tous ses coéquipiers jouaient pour lui et du coup n’était même pas d’astreinte pour le repli défensif ou le pressing. Bien entendu ce statut doré il ne l’avait pas en sélection et après 8 essais entre 1994 et 1997 il ne prendra jamais part à une compétition majeure comme l’Euro 96 ou le mondial 98. Pourtant au vu de ses matchs de premier league le niveau il avait largement et si Southampton était seulement une solide équipe de milieu de tableau, ils arrivaient à jouer les troubles fêtes comme ce 26 octobre 1996. Southampton reçoit le grand Manchester United de Canto, Roy Keane et Schmeichel qui remportait tous les championnats. Seulement ce jour-là Southampton allaient étriper les Red Devils 6-3. Le Tissier inscrit à la demi-heure de jeu le but du 2-0. Splendide. Je le classe en top 3 de ses plus beaux buts :


Pour moi ce qui reste le plus étonnant avec ce joueur c’est son allure sur le terrain. Lent, nonchalant on avait le sentiment qu’il était sur le terrain le temps d’un interlude entre deux tournées au pub et pourtant quelle technique balle au pied. Le but face à Manchester est superbe de vista mais celui qui suit contre Newcaste est encore plus beau à mes yeux. En pleine course il réalise un ballet aérien parfait de synchronisation, enchainant aile de pigeon, coup du sombrero et plat du pied de volée. C’est parfait, et même encore plus beau que le lob de Platoche. Ce but contre Newcastle je le classe en second :


Pas mal hein ? C’est vraiment dommage que ce joueur n’ait joué aucun match de coupe d’Europe ni même d’intertoto. Meneur de jeu, ce numéro 10 raccrochera les crampons avec ce bilan incroyable de 162 buts lors de ses 443 rencontres de Premier League entre 1986 et 2001, toutes disputées avec le maillot de Southampton.

Dans le sujet des Cahiers du football sortis après la sortie de sa bio, on apprend que ce natif de Guernesey (d’où son patronyme français) aurait pu jouer avec les bleus. Dans le bouquin le joueur raconte, que lors de son mandat de sélectionneur, Michel PLATINI à la recherche d’un meneur de jeu, l’aurait contacté pour savoir s’il était tenté par la naturalisation. Une affirmation que j’ai tout de même du mal à croire car assez contradictoire avec les propos de Platoche à l’époque En effet Platini avait déclaré : "que l’époque des numéros 10 était révolue" et que dans les faits son équipe de France jouait sans meneur de jeu vu qu'il n’appela jamais les Vercruysse, Passi ou Ferreri. Mais bon Le Tissier devait mettre un peu de sensationnel dans une bio sur sa carrière sans histoires mais avec des buts incroyables. Pour moi le plus beau reste celui contre Blackburn, pourtant peut être le moins médiatisé. Pourtant je m’en souviens encore quand je l’ai vu sur l’équipe du dimanche, pour moi c’était le but de l’année en Angleterre. Mon préféré :

2 commentaires:

  1. Si, si. Je m'en souviens, on en avait beaucoup parlé, à l'époque. Le Tissier avait même déclaré un truc du genre "c'est pas parce que j'ai un nom qui sonne français que j'ai envie de jouer pour l'équipe de France". Alors, c'était peut-être pas Platoche lui-même qui l'avait contacté, mais il y avait bel et bien eu une approche vers ce joueur.

    RépondreSupprimer
  2. Ou tout simplement des journalistes ;-)
    Non mais peut être que Platini lui même avait appuyé le truc. de toute façon il fallait le convoquer une fois et après c'était bon.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...