Le Sporting Club de Toulon 1983-84


Comme on l’a vu dans le sujet sur Laurent PAGANELLI, c’est dans une équipe promue et prometteuse qu’il débarque en 1983-84, le Sporting Club de Toulon. Retour sur l’accession et la première saison dans l’élite de cette équipe qui allait marquer la première division jusqu’à la fin des années 80. Pour comprendre l’ascension de Toulon il faut remonter quelques saisons avant. A la fin des années 70, le club de Toulon est un pensionnaire bien installé de la seconde division mais en 1978 c’est la descente aux enfers et le club est relégué en division 3 synonyme d’amateurisme. La saison 1980-81 marque le sauvetage de Toulon. Le nouveau président André Sudre rappelle immédiatement l’ancien entraîneur pour faire remonter le Sporting, pour « sauver » le club. C’est donc, une nouvelle fois, le grand retour de Marcel DUVAL au poste d’entraîneur. Mais c’est surtout le retour de celui qui en l’espace de 8 ans est devenu à Monaco un grand Monsieur du football français, gagnant le championnat de France, la coupe de France, participant à la coupe du Monde Argentine en 1978 avec l’équipe de France. Il s’agit de Christian DALGER, qui avait quitté le Sporting pour Monaco en 1972. Le Sporting retrouve son jeu… et la deuxième Division…. Après un début difficile, la machine « Azur et Or » se remet en route et balaie tout sur son passage comme aux plus beaux jours de Division 2. Pourtant les ambitions sont grandes à Toulon et deux plus tard, le club ne satisfait plus de cette éternelle position en seconde division. 

Au cours de l’intersaison, les dirigeants décident de renforcer l’effectif toulonnais en vue d’une éventuelle montée en Première Division. Pedro Viscaino, un talentueux gardien originaire d’Espagne arrive de Lyon pour remplacer Marc Duval. Bernard Boissier (Nîmes) vient renforcer le flanc gauche de la défense et Paco Bandera, cédé un an par Gueugnon, vient prêter main forte à l’attaque. Enfin, un certain Rolland Courbis quitte Monaco pour épauler son ami Christian Dalger au Sporting et essayer de finir sa carrière en beauté dans une ville qu’il connaît bien depuis sa plus tendre enfance. Le tout associé à des jeunes crus de la région comme Jean-Louis BERENGUIER, Thierry RABAT, Marcel DIB ou encore Luigi ALFANO. Quelle saison !... La saison 1982-83 est peut-être la plus belle jamais réalisée par Toulon. Pour la première fois depuis 1964, le Sporting accède à la Première Division en terminant leader de son groupe. L’équipe de Toulon accède à l’élite et va y rester une décennie, jouant les troubles fêtes. Fort de ses 2 premières expériences malheureuses en 1959 et 1964, le Sporting décide de tout mettre en œuvre pour éviter la redescente immédiate. Pour ce faire, plusieurs joueurs de classe sont engagés par le club : Pierre NEUBERT (Nancy), Philippe COL (PSG) et Gérald VERSTRAETE. Mais surtout Laurent PAGANELLI (St Etienne), jeune joueur de 21 ans considéré comme le plus doué de sa génération, évoluant en numéro 10, (voir la Paninomorphologie de Laurent Paganelli), Albert EMON (attaquant, Lyon), et le « goleador » Italo-Argentin Delio ONNIS qui à 35 ans est tout simplement le meilleur buteur en Championnat de France de D1. 

Mais malgré toutes ces arrivées de qualité, ce championnat 1983-84 est terriblement difficile pour le Sporting qui souffre tout au long de la saison en flirtant avec la descente immédiate ou les barrages. Le Sporting change d’entraîneur … En tout début de saison, après quelques matchs seulement, un changement important se produit au sein de l’effectif Toulonnais. Christian Dalger quitte sa place de meneur de jeu sur le terrain pour prendre celle de meneur d’hommes sur la touche. Il devient entraîneur du Sporting. Marcel Duval est évincé de son poste alors qu’il pensait terminer sa saison et « passer la main ensuite ». Enfin le Sporting ne se contente pas de changer l’entraineur, il change de Stade aussi. Le 8 novembre 1983, exactement c’est l’adieu à Bon Rencontre et l’inauguration du stade Mayol (jusque là réservé au Rugby Club Toulonnais) avec un match international : Toulon contre le Borrussia de Mönchengladbach. Match gagné par les Allemands 8 à 4, pour la petite histoire. En championnat… Finalement Toulon termine à la 16° place avec 32 points et pour la première fois de son histoire, il se maintient en Première Division. Les joueurs ont peiné, et malgré les 21 buts de Delio Onnis qui termine meilleur buteur de D1, Toulon n’assure son maintien qu’à l’avant dernière journée en allant gagner à Laval 2 à 0.
Voici la présentation de l’équipe de Toulon telle que l’on pouvait lire dans l’album Panini de 1984

CHRISTIAN DALGER
Né le 18 décembre 1949 à Nîmes (Gard), ancien joueur (Monaco, Toulon) et international, il prend cette saison la relève de Marcel Duval comme entraîneur.

PIERRE VIZCAÏNO
Gardien. Né le 10 septembre 1954 à Montacar (Espagne). 1,78 m, 74 kg. Professionnel. Effectue sa deuxième saison au S.C. Toulon. A joué à Lyon et à Besançon.

JEAN-LOUIS BÉRENGUIER
Défenseur. Né le 28 février 1958 à La Ciotat (Var). 1,78 m, 74 kg. Professionnel. N'a jamais quitté le S.C. Toulon, où il a été entièrement formé.

LUIGI ALFANO
Défenseur. Né le 26 février 1958 à Naples (Italie). 1,77 m, 75 kg. Professionnel. A toujours joué au S.C. Toulon, qui est son club de formation. (Voir le sujet sur Luigi Alfano)

ROLLAND COURBIS
Défenseur. Né le 12 août 1953 à Marseille (B.d.R.). 1,84 m, 77 kg. Prof. International espoirs. Deuxième saison à Toulon. A joué à Marseille, Ajaccio, Athènes, Sochaux. Monaco. (Voir le sujet sur Rolland COURBIS)

PHILIPPE COL
Défenseur. Né le 14 juin 1956 à Suresnes (Hauts de-Seine) . 1,71 m, 67 kg. Professionnel. Effectue sa première saison au S.C. Toulon. A joué au Red-Star et au Paris Saint-Germain.

PIERRE NEUBERT
Milieu. Né le 21 août 1952 à -Toulon (Var). 1.80 m, 75 kg. Professionnel. Inter. juniors. Effectue sa première saison au S.C. Toulon. A joué à Hyères, à Valenciennes et à Nancy.

JEAN-PIERRE CHAUSSIN
Milieu. Né le 13 novembre 1958 à Brinay (Cher). 1,72 m, 66 kg. Professionnel. Effectue sa troisième saison au S.C. Toulon. A joué à Monaco et à Laval.

MARTIN NKOUKA
Milieu. Né le 12 mars 1958 à Kinshasa (Zaïre). 1,72 m, 58 kg. Professionnel. Effectue sa troisième saison au S.C. Toulon. A joué au F.C. Salon.

GERARD VERSTRAETE
Attaquant. Né le 11 janvier 1952 à St-Pierre-lès-Nemours (seine et Marne). 1.76 m, 72 kg. Professionnel. 1ère saison au club. A joué à Valenciennes, Lens, Bastia, Avignon, Grenoble.

DELIO ONNIS
Attaquant. Né' le 24 mars 1948 à Rome (Italie). 1,78 m, 78 kg. Professionnel. Première saison au S.C. Toulon. A joué à Almagro et La Plata (Argentine), à Reims, à Monaco et à Tours.

ALBERT ÉMON
Attaquant. Né le 24 juin 1953 à Berre (Bouches-du-Rhône). 1,78 m, 73 kg. Professionnel. 8 sélections A. Première saison au S.C. Toulon. A joué à Marseille, Reims, Monaco et Lyon.

MARC DUVAL
Né le 15 décembre 1951 à Lyon (Rhône). 1.82 m, 78 kg. N'a jamais quitté le S.C. Toulon, où il a été entièremen1 formé. Deuxième gardien

BERNARD BOISSIER
Né le 3 octobre 1952 à Nîmes (Gard). 1,72 m, 73 kg. Professionnel. 1 sélection A. Effectue sa deuxième saison au S.C. Toulon. A joué à Nîmes et à Lyon. Défenseur.


LAURENT PAGANELLI
Né le 20 octobre 1952 à Aubenas (Ardèche). 1,66 m. 63 kg. Professionnel. International espoirs. Première saison à Toulon. A joué à Avignon et à St-Etienne. (Voir le sujet sur Laurent PAGANELLI)

Toulon 1983-84.
Debout : Duval (entraîneur), Beringuier, Vizcaino, Alfano, Dib, Benedet, Neubert, Perlin, Courbis, Emon, Marc Duval, Riberi, Marc Duval (Division 3).
Accroupis : Pesce, Verstraete, Boissier, Paganelli, Col, Dalger, Chaussin, N'Kouka, Onnis.

1 commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...