Les ratés Panini : Javier ZANETTI

Javier ZANETTI n'a disputé que deux coups du monde en 17 ans de carrière au plus haut niveau ce qui a posé pas mal de problèmes aux éditions Panini. Il débute sa carrière le 16 novembre 1994, quelques mois après la 15ème coupe du monde aux États-Unis. Dès lors il devient un titulaire indiscutable et un pilier de la sélection. Juste avant le mondial français il remporte la coupe de l'UEFA avec l'Inter. Pourtant il ne figure pas, très curieusement dans l’album de la coupe du monde. C'est le premier loupé. En 2002, tout va mieux, et entre 1998 et 2010 ce sera la seule édition où on ne pourra pas faire de commentaires sur les éditions Panini. ZANETTI est un pilier de la sélection,  disputé toutes les rencontres, (bon d'un côté les argentins n'ont pas forcément brillé en Asie) et figure dans l'album Panini de la coupe du monde 2002. Non ce qui va devenir très bizarre ce sont les éditions 2006 et 2010 et là, pour une fois dans cette rubrique, on ne va pas blâmer Panini. 

Bon c'est vrai qu'il y a eu un premier loupé en 98 mais ça arrive, en revanche l'éditeur italien a retenu la leçon et depuis Javier Zanetti figure dans tous les albums dont ceux de 2006 et 2010. Et pourtant alors qu'il joue régulièrement en sélections et qu'il est au plus haut niveau avec l'Inter, il ne sera pas convoqué tant en Allemagne qu'en Afrique du Sud. José PEKERMAN ne le prend pas en 2006 alors qu'il était titulaire l'année d'avant à la coupe des confédérations et aussi pendant les matchs de qualifications. ZANETTI n'a jamais eu d'explications et quand un journaliste lui demande si il a eu une explication de la part de son sélectionneur, le capitaine de l'Inter répond : "Juste avant qu'il annonce sa liste Pekerman m'as annoncé que je faisait pas partie du peloton qui se rendra à la coupe du monde. Il ne m'as donné aucune raison. Je sais pas si il y a des raisons footbalistiques ou non-footbalistiques. Mais je peux dormir paisiblement parce que j'ai donné tellement pour mon équipe nationale et je me sens toujours joueur de l'équipe nationale. Je ne suis certainement pas le genre de joueur de Pekerman."

Hallucinant ! Tout comme la non-convocation au mondial sud africain l'année dernière par Maradona alors qu'il était au sommet de sa carrière. Remportant la ligue des champions, ce trophée que tout l'Inter rêvait depuis des années, il a prouvé qu'il était eau top physiquement. Placé au milieu de terrain par Mourinho lors de la finale face au Bayern, c'est lui qui est redescendu dans le couloir droit quand Robben avait complètement rincé Chivu. A 37 ans, Zanetti a muselé le stratège hollandais, étant plus prompt, plus rapide sur chacune de ses interventions. Honnêtement je comprends pas quand on a la chance d'avoir un joueur aussi exceptionnel de ne pas le convoquer en sélection. Surtout qu'il a prouvé depuis des années que le poids des ans n'avait aucune influence sur son jeu et que ressortir cette excuse tous les quatre ans était un argument fallacieux de la part des sélectionneurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...