Le jour où Sonny ANDERSON élimina le FC Bruges

Saison 2001-02, l’Olympique Lyonnais est déversé en coupe de l’UEFA après avoir terminé 3ème de sa poule derrière le FC Barcelone et el Bayer Leverkusen. L’OL doit affronter le Clubb Bruges en 1/16ème finale de la coupe de l’UEFA. On est en décembre (deux jours avant la fête des lumières), il fait froid sur Lyon, les Gones ont pris une rouste à l’aller (défaite 4-1, quinze jours plus tôt en Belgique) et pourtant Gerland sera plein comme un œuf pour assister à un des plus grands exploits de l’OL en coupe d’Europe et ce grâce à un homme : Sonny ANDERSON. Le capitaine lyonnais avait annoncé quelques jours avant le match, dans la presse locale, que l’OL allait se qualifier et il a tout fait pour tenir parole. Après le revers dans la Venise du Nord il faut l’emporter 3-0 et Sonnygol va s’y employer dès la 19ème minute. A la suite d’un super travail d’Eric Carrière sur la gauche il reprend le centre de l’ex-nantais d’une tête plongeante au second poteau. Voici ce but :

video

Le second but intervient seulement 4 minutes plus tard !! On joue la 23ème minute et Gerland explose !! Et ce n’est qu’un début. Sur ce but on peut admirer tout le travail de Christophe Delmotte. L’ancien lensois buteur décisif la saison précédente (but dans les dernières minutes dans le derby ou au Losc) s’est transformé en cette saison 2001-02 comme un élément essentiel du dispositif de Jacques SANTINI avec des débordements assassins. Celui-ci en est un de plus dans une saison énorme pour lui. Pourtant ce n’est pas sur son centre que Sonnygol marquera. Mais en renard des surfaces, il est au bon endroit au bon moment pour placer une superbe frappe du gauche sous la barre. On joue la 23ème minute et il reste plus d’une heure à l’OL pour remonter ce dernier but, une éternité à ce rythme !!

video

Et pourtant le match change de physionomie et en seconde mi-temps par deux fois c’est Grégory COUPET qui maintient la flamme de la qualification ! Le match est enlevé ! L’OL doit marquer ce 3ème but, tandis que du côté Belge, un but inscrit au portier français changerait la donne. Santini dans les dernières minutes joue son va-tout. A la 88ème minute il sort Philippe Violeau pour faire rentrer un 3ème attaquant, Frédéric Née. On joue les arrêts de jeu, la 93ème minute pour être précis quand Juninho récupère un ballon devant sa surface. Le brésilien relance sur Carrière qui remonte le ballon et transmet à Luyindula. Luyindula transmet à Sonny qui termine le boulot ! 3-0, le hat trick parfait avec un but de la tête, un du gauche et ce dernier du droit dans le petit filet. Voici ce dernier but en vidéo, celui de la qualification. Les joueurs belges sont abattus et les lyonnais au paradis dans un stade de Gerland en ébullition !

video

Deux jours avant la traditionnelle fête des lumières du 8 décembre, c’est la folie au stade puis dans la ville.

D’ailleurs récemment Bernard Lacombe quand on lui demandait d’évoquer ses meilleurs souvenirs en coupe d’Europe avec l’OL, plaçait ce match en premier rang des ambiances les plus chaudes qu’ait connut le vieux stade lyonnais. « On avait perdu 4-1 à l'aller... et on s'est qualifiés. Quel souvenir ! Sonny (Anderson) avait marqué les trois buts, et le dernier, un tir croisé dans le petit filet, était extraordinaire. Je me souviens surtout de l'ambiance à Gerland, qui était énorme ». L’OL fera une saison extraordinaire cette saison là en remportant son premier titre de champion de France, en revanche l’exploit de Sonny restera un peu comme un coup d’épée dans l’eau. En effet les lyonnais se feront sortir au tour suivant, au printemps, dans un non match en République Tchèque face au Slovan Liberec. Une défaite 4-1 encore mais là au match retour et comme les deux équipes avait fait match nul à Gerland 15 jours plus tôt, la messe était dite. Reste l’exploit de Sonny ANDERSON, qui aura marqué le club en 4 saisons et 94 buts en seulement 161 rencontres.Enfin pour terminer voici les planches de l'album Champion's league Panini 2002 (cliquer sur les images pour les voir entaille optimale). A noter le présence de Jacek BAK qui filera à Lens au mercato d'hiver et qui était le seul joueur sûr d'être champion de France lors de la "finale" du 04 mai 2002 entre Lyon et Lens. Mais ceci est une autre histoire...

1 commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...