Ils ont joués à L'OL et au PSG

Ce week-end on va assister à un très alléchant PSG-Olympique de Lyonnais même si ce match n’a rien de « capital » c’est le premier gros choc de la saison en Ligue 1. Une occasion de parler des joueurs qui avaient fait le voyage dans les eux sens. C’est assez amusant de voir que finalement il y’ un trajet plus favorisé que l’autre. Avant de débuter une petite question ; Quel entraineur a entrainé d’abord L’OL puis le PSG et vice-versa, quel autre entraineur à d’abord entrainé le PSG avant d’être sur le banc de touche de l’OL. Réponse à la fin de ce sujet.

Ils ont connus l’OL avant le PSG

Vous allez voir ils sont quelques-uns et notamment un certain nombre issu du centre de formation de l’OL

Raymond DOMENECH
Formé à l’OL il débute avec les pros lors de la saison 1970-71 et partira à l’été 1977 pour Strasbourg. Après l’Alsace il fera une pige au PSG d’une saison (1981-82) le temps d’y remporter sa seconde coupe de France après celle de 1973 remporté avec l’OL


Daniel XUEREB
Il démarra à Lyon avec la réserve de l’OL en 1977 (il venait de Gardanne) et est propulsé en équipe première après le départ de Barnard Lacombe chez « l’ennemi » stéphanois. De 1977-81, le « Xu » disputera 95 rencontres de 1ère division pour 21 buts. Il file à Lens en 1981 où il connaitra ses plus belles années avant de signer au PSG pour la saison 1986-87. Il est alors l’un des 4 avant-centres du club avec Rocheteau, Hallilodzic et Bocandé. Il y reste 3 saisons mais ne sera titulaire que la dernière en 1988-89 où il livre un très bon exercice avec 15 réalisations en 38 rencontres.


Laurent FOURNIER
Le « gone ». Des débuts professionnels avec l’OL à 16 ans ! Il restera fidèle envers son club formateur malgré la relégation disputant pas moins de 5 saisons en division 2 parmi ses 8 avec les pros de l’OL. Les défaites en barrage ont eu raison de ses états d’âmes et en 1988 il signe à l’ASSE. L’année de la remontée, un comble. Après un passage à l’OM il arrive à Paris en 1991 et va symboliser entre autres le nouveau PSG made in canal +. Il y reste 3 saisons le temps de gagner un titre de champion de France et part à Bordeaux en 1994. Il y reste un peu plus d’une saison et revient au PSG pour gagner cette fois une coupe d’Europe. Il y reste jusqu’en 1998 et deviendra même entraineur du PSG par la suite.


Bruno N’GOTTY
Un autre pur produit de la formation lyonnaise. Artisan de la remontée des gones en 1989, il va exploser sous la tutelle de Tigana. LE nouveau coach de Lyon lui avait simplement dit à son arrivée à Tola Vologe « tu arrêtes les Big Mac et tu seras en équipe de France ». Tigana n’avait pas menti, N’Gotty connaitra les honneurs de la sélection mais sitôt transféré à Paris. Grand espoir du football français il laissera un arrière goût mi-figue mi raisin dans la capitale. Si il ne deviendra pas le grand défenseur de l’équipe de France, c’est lui qui offrira sur coup franc la coupe d’Europe des vainqueurs de coupes au PSG.


Florian MAURICE
Là aussi un des plus grands espoirs du foot français qui se brûlera les ailes après son envol de la capitale des gaules. Annoncé comme le successeur de JPP il ne restera qu’une saison à Paris avant de partir chez l’ennemi marseillais.


Franck GAVA
Comme Florian MAURICE, il perdra son football à Paris. Devenu international à Lyon, il formait un superbe duo avec l’ancien attaquant lyonnais et l’OL se portait que bien. Un gâchis.


Vikash DHORASOO
Arrivée après la coupe du monde 98 à l’OL, il alterne le bon et le moins bon pendant 3 saisons jusqu’à ce que Santini, exaspéré par son attitude et comportement dans le vestiaire, se débarrasse de lui. Dhorasoo est prêté à Bordeaux et voit l’OL devenir champion pour la première fois de son histoire. Il revient entre Rhône et Saône et découvre un nouvel entraineur Paul LE GUEN qui le fait redescendre d’un cran sur le terrain. C’est la métamorphose. L’OL remporte deux nouveaux titres de champions et DHORASOO est tout simplement le meilleur joueur du championnat français. Le Milan AC vient le chercher mais il ne s’adapte pas au Calcio et débarque à Paris. Il reste à Paris une seule saison et bien loin de son niveau quand il a quitté la ligue 1. Et pourtant il fera le bonheur des supporters quand il décochera une superbe frappe au Stade de France pour offrir la coupe de France au PSG face à l’ennemi juré marseillais. Pour être honnête j’étais incapable de penser qu’il pouvait mettre des buts en dehors de la surface, ça m’a assez estomaqué ce jour-là.


Pierre ALAIN-FRAU
Venu de Sochaux à Lyon, il aura tout de même du mal à s’imposer à l’OL, il en sera de même au PSG.


Jérémy CLEMENT
Pensionnaire du centre de formation de l’OL, il sera hissé en équipe première par Paul LE GUEN puis Clément suivra LE GUEN aux Glasgow Rangers et sera également dans ses valises quand l’entraineur breton déboula aux camps des loges. Il aurait pris la nationalité camerounaise quand LE GUEN a été nommé coach des lions indomptables que ça ne m’aurait pas étonné.


Péguy LUYINDULA
Éternel remplaçant à Lyon il a toujours profité des blessures (Sonny Anderson, Giovanne ELBER) pour faire des saisons pleines. Par contre là à Paris ça va être dur de rééditer l’exploit cat il faudrait une hécatombe ou une épidémie avant de le revoir sur le terrain


Ludovic GIULY
Formé à l’OL, puis Monaco, Barcelone et l’AS Roma avant d’arriver au PSG pur une fin de carrière très intéressante. Aujourd’hui en D2 avec l’AS Monaco.


Grégory COUPET
Greg n’a pas été formé à l’OL mais il est devenu Lyonnais lui l’ancien stéphanois. 7 fois champion de France avec l’OL, il finira sa carrière au PSG. Voir la paninomorphologie de Greg COUPET. Un monsieur du football français.


Alors il y en a d’autres mais soient ils ont quitté Lyon par la petite porte comme Fabrice Fiorèse ou David Hellebuyck qui sortis du centre de formation n’ont jamais eu véritablement leurs chances avec l’équipe première. Soit comme James Debbah, qui est passé à Paris en coup de vent, le cousin de Geroges WEAH. D’ailleurs sans ce lien de parenté ils n’avaient pas grand-chose en commun il faut avouer.

Ils ont connus le PSG avant l’OL

Alors là ça va être beaucoup plus court. Si le Lyon-Paris on l’a vu est une destination prisée. Le Paris-Lyon ne fait pas recette.

François BRISSON
Formé à Paris, BRISSON voyagera pas mal dans l’hexagone avant de poser ses valises à Lyon. Après des escales à Laval, Lens, Strasbourg, Marseille de nouveau Laval. Et c’est pas fini une saison à Lyon avant de partir à Lille. Pas un grand souvenir à l’OL.


Jean-Luc SASSUS.
Champion de France 1994, il signe l’été suivant chez un Olympique lyonnais ambitieux. Sassus livre de très bonnes prestations et l’OL fini deuxième du championnat. Hélas, il se rapprochera un peu trop près de la fiancée de Pascal Olmeta un soir dans une boite de nuit lyonnaise et cela lui sera fatal pour la suite de sa carrière rhodanienne, pour son menton aussi d’ailleurs.


Et voila c’est fini. Il y aura bien deux recrues lors des mercatos d’hiver (Daniel Bravo et Patrice Loko) mais qui resteront trop peu de temps à Lyon malgré une très bonne intégration, surtout pour Bravo.

Les entraineurs

Alors voici la réponse à la question posée en début de sujet.

Paul LE GUEN
Et oui LE GUEN entrainera Lyon, 3 saisons et trois titres de champions, entre 2002 et 2005 avant de coacher le PSG de janvier 2007 à 2009 avec moins de réussite. mais dans les deux cas il sourit que lorsqu'il se coince les doigts dans la porte le Paulo


Gérard HOUILLER 
Houiller connaitra le chemin inverse mais luis sera champion de France avec les deux clubs.



P.S : Et un grand merci à Antoine. Bien sûr Matthieu BODMER ! Il était dans la boite quand j'ai préparé les images mais alors je sais pas pourquoi il est passé à la trappe quand j'ai fait le sujet. Un acte manqué ? En tout cas merci de ta vigilance.

3 commentaires:

  1. Pour compléter cet article, il faut ajouter :
    - dans la liste des joueurs ayant évolué au PSG avant l'OL : Pascal Havet
    - dans la liste des joueurs ayant évolué à l'OL avant le PSG : James Debbah, Jean Djorkaeff, Fabrice Fiorèse, David Hellebuyck et Gérard Lanthier

    Pour être tout à fait complet sur le sujet, on parlera également de :
    - Joël Bats : joueur puis entraîneur adjoint au PSG puis entraîneur des gardiens à l'OL
    - Jean-Pierre Destrumelle : joueur au PSG puis entraîneur à l'OL
    - le regretté Luc Borrelli : joueur au PSG puis dans l'effectif de l'OL (mais sans jouer aucun match officiel)

    RépondreSupprimer
  2. James Debbah, Fabrice Fiorèse et David Hellebuyck je m'étais contenté de les citer mais merci pour tous les autres.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...