Franck DE BOER

Aujourd’hui entraineur de l’équipe première, Frank DE BOER est un produit de l’école prestigieuse qu’est l’Ajax d’Amsterdam, même si il a rejoint le centre de formation sur le tard. Il intègre à 18 ans l’équipe première et fait ses armes dans une période de transition chez le club le plus titré de Hollande. Cette période intervient après les succès de l’entraineur Johann Cruyff (victoire en coupe d’Europe des vainqueurs de coupes 1987) et avant ceux de Louis Van Gaal (qui deviendra entraineur de l’Ajax en 1991). Durant cette période, Franck DE BOER et Amsterdam seront tout de même champion en 1990 mais auront beaucoup de mal a exister sur la scène européenne. Frank DE BOER arrive dans l’équipe fanion pour palier le départ de Frank Verlaat et va officier de longues années avec Danny Blind en charnière centrale. Frank DE BOER c’est le grand espoir hollandais au poste de libéro, totalement différent de la référence à ce poste en Batavie : Ronald KOEMAN (Voir le sujet : la frappe de mammouth de Koeman). 

Elégant, propre dans ses interventions il démontre une vision du jeu extraordinaire pour son jeune âge et sa carrière va prendre son envol au début de la saison 1991-92 avec l’arrivée d’un nouvel entraineur, ancien joueur du Sparta ROTTERDAM, Louis VAN GAAL (voir le sujet : qui est le meilleur entraineur du foot hollandais ?). Dès sa première saison VAN GAAL fait des merveilles et l’Ajax remporte de nouveau une coupe d’Europe, la seule qui manquait à sa vitrine :la coupe de l’UEFA. Mais il ne va pas tarder à payer la rançon de son succès, lors des deux saisons qui suivent : Aaron Winter le milieu de terrain prend la direction de la Lazio de Rome, Wim Jonk part pour l’Inter de Milan la saison suivante, le génie Dennis Bergkamp, trois fois de suite meilleur buteur du championnat va suivre le même chemin. Brian Roy, l’ailier va rejoindre les rangs de Foggia. Son pendant de l’autre côté Johnny Vant’schip part pour le Genoa. Une oranjemania qui sévit dans le Calcio, il faut dire qu’à la fin des années 80, le trio Gullit-Van Basten-Rijkaard en a été la meilleure propagande. Donc Van Gaal doit faire avec une équipe en recomposition et part quasiment d’une feuille blanche. Pour ce faire il va puiser dans le formidable centre de formation pour épauler les « anciens »qui sont restés à quai comme Danny Bind, Sonny Silooy et…Frank De Boer. Louis Van Gaal va faire de Frank De Boer son homme de confiance et son capitaine.

Entouré de jeunes espoirs nommés : Davids, Seedorf, Overmars, Kanu, Kluivert, Frank DE BOER va atteindre les sommets pour devenir peut être le tout meilleur à son poste à 25 ans seulement alors que l’on sait que les défenseurs centraux arrivent à maturité sur le tard. L’Ajax redevient un grand d’Europe et remporte la ligue des champions en 1995 et perd aux tirs aux buts lors de la finale de 96. Frank DE BOER capitaine de l’Ajax champion d’Europe mais aussi de la sélection. Une des plus belles de l’histoire des Oranje que cette équipe de Hollande de la fin des années 90. Programmer pour gagner la coupe du monde 98 ou au pire le championnat d’Europe 2000 qu’elle organise avec son voisin belge, la Hollande fait figure d’épouvantail pour ses adversaires. Cependant à voir de plus près, il y a une faille dans cette belle mécanique Oranje qui va faire ressurgir la face caché de la brillante carrière de Frank DE BOER : les clans ! En équipe de Hollande, ce sont des tensions raciales dans le groupe entre joueurs blancs et noirs. L’épisode où Van Der Sar collera un pain à Winston Bogarde après une qualification face à la Yougoslavie en 1/8ème de finale du mondial français (donc un moment de joie) fera éclore cette vérité au grand jour. Les clans, DE BOER les connaitra également dans le second échec de sa carrière. 

S’il a tout remporté avec l’Ajax, ses échecs à la coupe du monde 98 et de l’Euro 2000 seront accompagnés d’un fiasco au FC Barcelone. Transféré en 1999 dans le prestigieux club catalan il part dans les valises de Van Gaal. Van Gaal est le nouvel entraineur du Barça et il va en faire une colonie Hollandaise. Hesp, Bogarde, Cocu, Zenden, Kluivert, Overmars et les deux frères De Boer ce n’est pas moins de 8 hollandais sous les couleurs blaugranas. Et là aussi le Barça connaitra des échecs malgré toutes les promesses engendrées avec un tel recrutement. Tous les joueurs avoueront après cette période, que le vestiaire étaient divisé en deux avec d’un côté le clan des hollandais et de l’autre les hispanophones (voir le sujet sur : Riquelme au Barça : le flop oui mais…). Une période ou Frank DE BOER se fera aussi chopé pour dopage. Contrôlé positif à la nandrolone en 2001, il écope tout d’abord d’un an de suspension de la part de l’UEFA, une peine réduit à 6 mois en appel. Cette sanction sonne un peu le glas de sa carrière. 


La suite ce sera quelques expériences en Turquie, Ecosse ou Arabie Saoudite avant de raccrocher définitivement les crampons et devenir éducateur puis entraineur. Assurant l’intérim de Martin JOL en décembre 2010, il a conclut son premier exercice avec un titre de champion ! Lui qui a collectionné les trophées en tant que joueur va-t-il le faire également en tant qu’entraineur ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...