Mexico 86 : William AYACHE

Le défenseur qui monte

Sa saison 85-86 en chiffres : 37 Matchs en championnat. 2ème du championnat de France avec le FC Nantes. 8 Matchs en coupe de l’UEFA et les nantais éliminé en1/4 de finale par l’Inter de Milan. 1 Match en coupe de France et une élimination en 1/32ème de finale face à Limoges.

Le Parc de la Jonelière, sur les bords de l'Erdre, dans la banlieue de Nantes, c'est son domaine. Avec son pote « le Brésilien », c'est-à-dire José Touré, William Ayache a ses habitudes. Pas étonnant puisqu'il y vient tous les jours depuis 1978. Ayache, c'est un produit de l'école nantaise, garanti maison ... Depuis 1983, il vit au hasard du calendrier en bleu, blanc, rouge Arrière droit. Dans le monde du foot, on dit de lui: « C'est l'arrière qui monte ! » Efficace sur l'attaquant adverse, rapide et catégorique dans les interventions, il sait aussi se lancer dans les phases de jeu offensif. La preuve: cette occasion formidable d'envoyer le ballon dans le but yougoslave, le 3 avril 1985, à Sarajevo. Il a manqué presque rien (voir le sujet Yougoslavie-France du 03 Avril 1985). 

Mais William Ayache sait aussi que la concurrence chez les Bleus est sévère, solide, intransigeante: à ce poste d'arrière droit, peuvent prétendre à la sélection également, Michel Bibard et Manuel Amoros ! Ce qui le stimule: « C'est super. Ça m'oblige à prendre des risques, à progresser et à travailler ». A Nantes, c'est justement la première qualité qu'on lui reconnaît: Ayache est un gros bosseur. L'entraînement n'est jamais assez long pour lui. .. Et on rappelle qu’il est aussi à l'aise en défense, à droite qu'à gauche, qu'on pourrait même le placer en milieu de terrain défensif et là encore, il se sortirait d'affaire! Les raisons de cette polyvalence? Elles sont avancées par le directeur sportif du FC Nantes, Robert Budzinski : « William a terriblement évolué ces dernières années. Il a pris conscience de ses énormes possibilités à Los Angeles en 1984, quand il a remporté avec l'équipe de France la médaille d'or du tournoi olympique. Il s'est rendu compte alors qu'il était deve1u enfin adulte dans le jeu ». Ce qui n’empêche pas de se faire encore bousculer par des grandes pointures :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...