Mexico 86 : Présentation du Danemark

Comme le disait Xavier dans son papier sur le Danemark 1984...Une équipe sortie de nulle part, à première vue. En effet, tous les ingrédients étaient réunis pour que le Danemark au début des années 80 flambe et dévoile au monde, l'étendue de son talent. Cliquer sur l'image pour l'avoir en taille optimale


Souvenons-nous : en 1983, le Danemark est inexistant sur la planète football. Ses derniers (et seuls) exploits, remontent à de lointains jeux olympiques du début du siècle et depuis...le désert. Mais, un joueur, Alan Simonsen, va symboliser à lui seul, ce renouveau danois, par son ballon d'or en 1977, et par sa signature au FC Barcelone, qui en fait un joueur phare de cette fin des années 70 en Europe. Et, en 1983, le rêve prend forme pour le Danemark, grâce à deux exploits, contre la France en match amical (victoire 3 à 1) et contre l'Angleterre à Wembley durant les éliminatoires de l'Euro 84, exploit, qui les envois à la surprise générale en France. Néanmoins, cette équipe a du talent et du caractère. Elle est composée de joueurs expérimentés, évoluant en Allemagne, en Belgique ou aux Pays-Bas, pour la plupart habitués et rodés aux joutes européennes.


Alors, en France pour le championnat d'Europe, en confiance, elle va surfer sur cet effet de surprise, ainsi que sur ses valeurs, fortement inspirés de ces championnats rugueux et explosifs à la fois. Elle donne du fil à retordre à la France, se qualifie pour les demi-finales face à la Belgique et la Yougoslavie, et ne tombe qu'à l'issue d'une séance de penalties face à l'Espagne. Les éliminatoires de la coupe du monde, vont confirmer qu'il faudra compter sur le Danemark au rang des favoris lors du mondial mexicain. Dans le groupe le plus difficile de la zone Europe (URSS, Eire, Grèce et Norvège), les danois vont finir premier de leur groupe. Le match référence est cette victoire à la maison face à la grande équipe d'URSS, 4-2 (doublé d"Elkjaer-Larsen et un autre de Michael Laudrup). Ce match référence du 5 Juin 1985, en voici un large résumé :




L'équipe du Danemark ce 5 juin 1985 : Preben Elkjar, Ole Qvist, Soren Lerby, Michael Laudrup, Soren Busk, Frank Arnsen,
Jens Jorn Bertelsen, Ivan Nielsen, Klaus Berggreen, Morten Olsen og Jesper Olsen.
A la fin de la saison 1985-86, le Danemark arrive en force au Mexique, constatez. Vous prenez un champion d'Angleterre (Molby), un champion d' Italie (Laudrup), un champion d'Allemagne (Lerby), trois champions de Belgique (Morten Olsen, Andersen, Frimann), un champion des Pays-Bas (Arnesen), vous saupoudrez de quelques animateurs connus (Elkjaer, Jesper Olsen, Berggreen, Bertelsen Nielsen, Busk, Sivebaek), vous y ajoutez' des vedettes locales (Simonsen, Christensen, Bartram, Rasmussen, Qvist), vous faites mélanger le tout par ,un cuisinier allemand et vous obtenez un plat célèbre redouté de tous : le « dynamite Danemark ». Sepp Piontek, le sélectionneur, est pourtant parti au Mexique le cœur serré. Pas parce qu'il a dû se passer d'un champion du Danemark et future vedette internationale (Flemming Povlsen, 19 ans de Bondby), mais parce que la préparation fut courte et qu'il n'a récupéré ses Joueurs qu'au compte-gouttes mais pour la simple raison que c’est le prix à payer lorsqu’on a ses joueurs répartis dans tous les meilleurs clubs d’Europe. Le Danemark pour sa première participation à une phase finale de Coupe du Monde est parmi les favoris. C'est tout à fait normal au vu du dernier Championnat d'Europe, Mais Piontek, un homme intelligent, sait qu'une page de l'histoire de son équipe est peut-être tournée et quel e mondial doit servir de transition à la jeune génération. Jusqu'à présent, la sélection danoise possédait avec Morten Olsen et Simonsen deux monstres sacrés. L'âge de ces deux là étant plutôt avancé, l'édifice repose aujourd'hui sur les jeunes et talentueux Vikings. Dans le groupe de la mort (RFA, Uruguay, Ecosse), les danois font figure d’épouvantails, après leurs deux premiers matchs encore plus mais ceci est une autre histoire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...