Le but historique de Ricardo VILLA

Comme on l’a vu dans le sujet sur la 100ème finale de la CUP entre Tottenham et Manchester City, c’est l’argentin Ricado VILLA qui donna la victoire aux SPurs à ¼ d’heure de la fin du match, du replay entre les deux équipes. Ce but est entré dans la légende car il ponctuait un duel époque, un des plus beaux qu’ait connu le football anglais. C’est pour ça que de l’autre côté du Channel, ce but a reçu tant d’éloge et de distinctions. En outre le fait qu’il soit le dénouement de la 100ème finale y joue beaucoup également. Retour sur le moment le plus fort de cette 100ème finale. Les deux équipes après un premier match nul 1-1, se retrouvent 5 jours plus tard, de nouveau à Wembley pour en découdre une seconde fois. On joue la 75ème minute et depuis la 70ème les Spurs viennent ‘égaliser à 2-2 partout. L’argentin va partir dans un slalom fou, lui qui a ouvert la marque dès la 8ème minute dans cette finale. IL faut dire que c’est le jour et la nuit pour Villa entre ces deux finales. 5 jours plus tôt il avait été fantomatique et sortit à l’heure de jeu. Un peu à l’image de sa saison très décevante. D’ailleurs Tottenham avait décidé de se séparer de son champion du monde 1978 à la fin de cet exercice. Donc VILLA récupère le ballon, suite à un débordement de son coéquipier Tony GALVIN. VILLA fixe la défense et tel Alberto TOMBA, part dans un slalom à se casser les reins. Il passe le ballon sous les le ventre de Joe CORRIGAN le géant gardien de City (1.93 m) et offre la victoire finale aux Spurs dans cette finale épique. Voici ce but historique en vidéo


Interrogé sur ce but par le Daily Telegraph à la fin de sa carrière il dira : « De par mon jeu j'ai toujours été attiré par le but, venir m'engouffrer dans la surface adverse balle au pied. Donc cette fois-là je l'ai fais instinctivement pour ensuite trouver un coéquipier dans l'espace. Mais il y a eu un tel enchainement que ce qui m'intéressait dès lors était de ne plus perdre le ballon. » Il ajoute : « Quand j'ai pris le ballon, j'ignorais totalement que ça finirait par un but de la sorte, par ce véritable solo. Mais il est vrai que j'aimais dribler et j'ai senti que plus je m'approchais du but, plus les défenseurs paniquaient ». Cela ne respire pas la plus grande sincérité je trouve, sur le fait qu’il voulait trouver un coéquipier démarqué. Quand on voit le slalom et qu’on entend la suite de ces propos, ça sent le bonhomme qui veut marquer son but car il est passé un peu au travers de sa saison. L’orgueil du champion. Si le champion du monde 78, a raté sa dernière saison en Albion, il aura été l’homme de cette 6ème Cup pour les Spurs. Non seulement il marque 2 des 3 buts de la finale pur son équipe, mais en demi-finale face aux Wolves de WOLVERHAMPTON, il expédia ce bijou dans la lucarne. On comprend mieux pourquoi il aura marqué à jamais les fans des Spurs. Villa n’aura pas marqué énormément de buts sous le maillot des Spurs mais ils auront été non seulement importants mais aussi superbes. Voici cette frappe du gauche en pleine lucarne


Enfin pour clore le sujet, arrêt sur images du slalom de Villa en finale :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...