FA CUP 1981 : Tottenham - Manchester City

FA CUP 1981, Manchester City affronte les Tottenham Hotspurs pour la 100ème finale de la plus prestigieuse des compétitions en Angleterre. Deux équipes de milieux de tableau en cette saison, où les Spurs termineront 10ème et les Citizens 12ème. Pour City la grande déception de la saison fut l’enchainement des blessures de son joueur vedette Kazimierz DEYNA dit « le général ». DEYNA sera transféré en milieu de saison vers la très lucrative ligue nord-américaine, voir le sujet sur l’un des plus grands joueurs de l’histoire du football polonais : L'exode des polonais : Le « général » DEYNA. Cette finale c’est une bouée de sauvetage pour sauver leur saison. Cette double confrontation va rester comme l’une des plus mémorables de l’histoire de la FA.CUP. Tout d’abord le 9 mai 1981 alors qu’en France on ne parle que de l’élection de Miterrand, de l’autre côté du Channel, on a d’yeux que pour la 100ème finale de la Cup à Wembley.

Ce match, il sera celui du vétéran Tommy HUTCHISON, ancien international écossais, présent à la coupe du monde 74. HUTCHISON ouvre la marque pour les Citizens d’un coup de boule magistrale à l’entrée de la surface. On joue la 30ème minute. Les Spurs poussent mais restent stériles. Ce sera encore Tommy HUTCHISON qui va s’illustrer. A 10 minutes de la fin, son coup de tête va encore envoyer le cuir au fond des filets mais cette fois-ci dans ceux de sa propre équipe. Un CSC très étrange sur un coup franc de Glenn HODDLE qui paraissait très mal tiré. City se voyait déjà repartir avec la CUP quand il fallait tout recommencer dans des prolongations qui ne donneront rien. Comme en Angleterre on ne décide pas du vainqueur par des tirs aux buts il faudra rejouer la finale. Si cela n’est pas très fréquent, la dernière finale rejouée remontait à 11 ans (et seulement la 2ème depuis 1912), celle-ci aura un petit côté exceptionnelle. Pour la première fois de l’histoire, la finale sera rejouée à … Wembley. Il faut dire que la fédération anglaise ne voulait pas voir la 100ème édition voir son déroulement ailleurs que dans son temple du football.
Voici les deux buts de cette première finale en vidéo. Les deux buts de Tommy HUTCHISON de la tête :


5 jours plus tard comme expliqué précédemment, les deux équipes se retrouvent dans un stade de Wembley chauffé à blanc. Certes il en est de même à chaque finale mais ça donne toujours cette magnifique impression lorsque les deux équipes entrent sur le terrain (voir le début du résumé vidéo, plus bas dans le sujet).


City met la pression d’entrée mais c’est l’argentin, champion du monde 78, Ricardo VILLA qui ouvre la marque pour Tottenham. VILLA qui sera l’homme du match, marque un but de renard des surfaces à la 8ème minute. 1-0 pour Tottenham.

Mais le plus beau va venir seulement 3 minutes plus tard. Le jeune attaquant de City, Steve MacKenzie va marquer un des plus beaux buts de la longue et riche histoire de la CUP. Une reprise de volée à l’extérieur de la surface, pure et limpide qui file à la vitesse du son dans la lucarne d’Aleksic, le portier des Spurs. Tout est à refaire une nouvelle fois. Tottenham : 1 – Man. City : 1. Les eux équipes d’ailleurs regagnent les vestiaires sur ce score mais ce n’est pas faute d’avoir tenté !! Le ballon va d’un camp à l’autre, les actions succèdent aux enchainements et aux arrêtes des gardiens. La plus belle action reste ce coup franc de Glenn Hoddle sur le poteau. Au retour des vestiaires c’est l’arbitre qui va animer les débats. Dave Benett s’infiltre dans la surface de réparation de Tottenham et pris en sandwich, il s’écoule, l’arbitre siffle le péno. Kevin REEVES le transforme. Tottenham : 1 – Man. City : 2. Il reste 40 minutes à jouer et les Spurs vont se lancer une nouvelle fois dans une course poursuite. Le match devient tendu et âpre. Sur un tacle appuyé de Gerry GOW (voir le sujet sur Gerry GOW) sur Osvaldo ARDILES les esprits s’échauffent. Pourtant les Spurs vont encore une fois recoller au score, à la 70ème minute, Garth Crooks se jette comme un mort de faim sur un ballon qui trainait devant le but de City. Tottenham : 2 – Man. City : 2.

5 minutes plus tard, le clou du spectacle, le but qui va rester dans l’histoire et dans toutes les compilations sur la FA CUP. Ricardo VILLA part dans un slalom fou, décidément les anglais ont du mal à arrêter les argentins quand ils sont partis dans leurs dribbles mais je m‘égare. VILLA se charge de faire tout le boulot lui-même et ça paye ! Voir le sujet sur ce but historique de Ricardo VILLA. En tout cas Tottenham reprend la tête à un ¼ d’heure de la fin : Tottenham : 3 – Man. City : 2. La fin du match est d’un rythme incroyable, les Spurs manquent à plusieurs reprises le break et les citizens jettent toutes leurs forces dans la bataille mais en vain. Tottenham remporte leur 6ème Cup en 6 finale et devienne dès lors le meilleur spécialiste de cette épreuve. Tout le monde faite Villa comme un héros.


Voici la vidéo de ce replay, un match incroyable, 9 minutes 32 secondes de bonheur :


Voici la présentation des deux équipes par les Editions Panini. A noter qu’il manque le vétéran et héros du premier match Tommy HUTCHISON alors qu’on note, logiquement; la présence de Kazimierz DEYNA. On peut aussi voir des têtes familières sur Old School Panini avec Paul POWER la capitaine de City, l’ancien monégasque Glenn HODDLE ou encore Steve ARCHIBALD, le génial écossais. Honneur au vainqueur de la 100ème édition de la Cup : Tottenham Hotspur


Keith Burkinshaw (manager)

Barry Daines

Chris Hughton

Paul Miller

John Lacy

Gordon Smith

Steve Perryman

Osvaldo Ardiles

Ricardo Villa

Terry Yorath

Glenn Hoddle

Steve Archibald

Garth Crooks

L’équipe de Tottenham 1980-81
Et le malheureux vaincu, Manchester City 1981 :


Malcolm Allison (manager)

Joe Corrigan

Ray Ranson

Tommy Caton

Dragoslav Stepanovic

Nicky Reid

Tommy Booth

Steve Daley

Paul Power

Kazimierz Deyna

Steve MacKenzie

Dennis Tueart

Kevin Reeves


















P.S : Merci à Christophe

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...