Rainer ERNST, l'est-allemand passé par la Gironde

Comme on l’a vu lors des deux rencontres entre la France et la RDA pour les éliminatoires de la coupe du monde 86, les français ne craignaient qu’un seul homme : Rainer ERNST. Absent au match aller les français, soulagés, l’emportaient 2-0 (voir le sujet France-RDA du 08 décembre 1984). Alors que pour la manche retour, il sera le bourreau des tricolores. Défaite 2-0 avec un but et une passe décisive de Ersnt contre les champions du monde (voir le sujet RDA-France du 11 septembre 1985). Rainer ERNST est alors le joueur vedette du Dynamo Berlin. Le Dynamo est le club de la Stasi, la police secrète est-allemande. Entre 1979 et 1988, le Dynamo a remporté dix titres consécutifs de champion de RDA, et ce grâce à l'aide bienveillante et constante des autorités tant sportives que politiques, Rainer ERNST sera des 10 campagnes. Il sera même meilleur buteur du championnat en 1984 et 1985. Après la chute du mur, le club perd à l'été 1990 son attaquant vedette (56 sélections et 20 buts en RDA) en partance pour Kaiserslautern.

Rainer ERNST avec le Dynamo de Berlin 1987-88
Il ne restera qu’une saison, il remportera tout de même un 11ème titre national, avant de gouter à notre seconde division. Curieusement il connaitra deux fois la montée en 1ère division mais n’y jouera jamais. Il signe d’abord à Bordeaux pour la saison 1991-92. 

Les Girondins sont rétrogradés par la DNCG pour un passif lourd à la fin de la saison 90-91 bien que 10ème au classement. C’est l’après BEZ que les bordelais doivent digérés et le club essaye de rebâtir une équipe compétitive pour remonter tout de suite. ERNST fait parti de ce projet sportif. Hélas l’allemand aura du mal à s’intégrer et présente un bilan famélique de 7 buts en D2. Pas terrible quand on sait que sur ces 7 buts, 3 ont été inscrits sur péno lors de la même rencontre. Le 11 avril 1992 pour le compte de la 33ème journée, les Girondins reçoivent Libourne St-Seurin pour un derby inédit. Bordeaux l’emporte 3-0 grâce au triplé d’ERNST, un hat-trick exclusivement réalisé sur péno. C’est tout de même une anecdote assez rare pour la relever. Bordeaux fait l’ascenseur et remonte de suite, pourtant Ernst avec seulement 7 titularisations va voir ailleurs. Chez un autre club relégué, l’AS Cannes. La situation est identique, les azuréens cherchent à remonter de suite. Rainer ERNST connait une autre saison fantôme avec seulement 7 apparitions à la Bocca. 

Girondins de Bordeaux saison 1991-92
L’ogre est-allemand qui donnait des cauchemars aux défenseurs français est bien rentré dans le rang. Par la suite il connaitra le championnat Suisse avant de retourner finir sa carrière dans un petit club de seconde division allemande. Tout comme les anciens joueurs de l’URSS (voir la catégorie des Flops Soviétiques), ERNST n’aura jamais réussi à s’adapter au football de l’ouest, à moins que ce ne soit un problème extra-sportif. Ainsi, trop longtemps privé de libertés, le couple Ernst a voulu goûter à tous les plaisirs qu’offrent les sociétés d’Europe de l’ouest. Et sincèrement d’un point de vue capillaire ils auraient pu s’astreindre. 


P.S : Les photos de la période bordelaise sont issues de l’excellent site de mon ami Doudou : scapulaire.com. Doudou est l’archiviste des Girondins de Bordeaux

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...