Mexico 86 : Peter DISZTL

Un gardien derrière la barbe.

Peter DISZTl est né le 30 mars 1960 à Baja dans le sud de la Hongrie. C'est là qu'il fait ses débuts en poussins en 1970 dans le club de son père qui est gardien de but de l'équipe fanion. Peter DISZTL dans ses plus lointains souvenirs ne sait pas pourquoi il a choisi d'être gardien de but hormis le fait que son père occupait ce poste. A partir de ce moment tout va allez très vite pour lui. A 12 ans il passe un test de détection dans un modeste club hongrois, le Vidéoton SC qui se trouve dans la ville de Székesfehérvár (7ème ville du pays à 50 km environ de Budapest). son père se pose des questions et émet des doutes de voir son fils partir si loin dans un club si modeste alors que plusieurs clubs de la capitale pourrait l’accueillir. Mais la visite du centre de formation finit de convaincre le gardien de but paternel. d'ailleurs son second fils Laszlo ira lui aussi faire ses classes à Vidéoton. Dans ce club ouvrier (Székesfehérvár est une ville ouvrière et le Vidéoton a été crée pour distraire les ouvriers pendant la seconde guerre mondiale) Peter DISZTL va battre tous les records de précocité.

Il apparait avec le groupe professionnel en 1976 à 16 ans et débute en 1ère division l'année plus tard, en 1977. En 1979 il est le titulaire de l’équipe première et fait ses débuts professionnels à 19 ans.Grand et costaud ce gardien qui toise 1.88 m, ne tarde pas à s'imposer dans les surfaces et démontre d'incroyables réflexes sur sa ligne. Vidéoton commence à devenir une équipe sérieuse dans le championnat magyar.Lors de la saison 1980-81 le club se qualifie pour la coupe de L'UEFA. Ce sont les grands débuts en compétition internationale de DISZTL mais le club échoue dès le premier tour face au Rapid de Vienne. Ce n'est que partie remise. Lors de la saison 1983-84, Vidéoton joue encore les premiers rôles et se qualifie à nouveau pour l'UEFA et son gardien surtout connait les honneurs de la sélection. Un match amical au mois de mai face à la Norvège.

DISZTL garde sa cage inviolé et va devenir pour les éliminatoires de la coupe du monde le gardien titulaire et ce pendant 5 saisons. La saison 1984-85 est incroyable, c'est l'épopée du Vidéoton en coupe de l'UEFA et qui éliminera successivement le Dukla Prague, le PSG et le Partizan de Belgrade avant d'affronter Manchester United en quart de finale. DISZTl multiplie les parades à Old Trafford au match aller et les hongrois repartent avec une défaite pleine d'espoir 1-0. Au retour DISZTL toujours lui veille et Vidéoton arrache la prolongation. Tout va se jouer au tirs aux buts. Nous en somme à 4-4 quand le dernier tireur mancunien s'avance. Le reste je vous le laisse découvrir en vidéo.


DISZTL envoie son club en demi-finale de la coupe de l'UEFA face au Zeljeznicar de Sarajevo où évolue un certain Mehmed BAZDAREVIC. Les magyars font la différence au match aller en l'emportant 3-0 chez eux. Incroyable, le petit club de Videoton va disputer une finale de coupe d'Europe, qui plus est face au club le plus titré du continent le Réal de Madrid. La manche aller à lieu à Székesfehérvár, bastide imprenable de Vidéoton. En 5 matchs, les hongrois ce sont imposés 5 fois et DISZTL n'a pris aucun but devant ces supporters ! 1-0 face à Prague, 1-0 face au PSG, 5-0 face au Partizan de Belgrade, 1-0 face à Manchester United et 3-0 face à Zeljeznicar. Tous les espoirs sont permis au coup d'envoi.En fiat l'espoir va durer une demi-heure le temps que Michel ouvre la marque pour les merengue. En fin de match Santillana et Valdano score l'addition. Avec une défaite 3-0 chez soi, la coupe d'Europe est perdue. Pour autant DISZTL et Vidéoton ne vont pas rendre les armes si facilement que ça 15 jours plus tard pour la manche retour. Alors que Santiago Bernabeu est plein a craquer pour voir le nouveau sacre européen du Réal plus de 30 ans après sa dernière coupe d'Europe. Vidéoton va gâcher un peu la fête. A la 5ème minute, péno pour le Réal. Valdano tire mais DISZTl jette sa grande carcasse au sol tel un félin pour sortir son tir puissant en corner. Impressionnant d'agilité pour un gardien de son gabarit.

La détente sur le péno de Valdano
Dans les airs ou sur sa ligne un gardien complet
Vidéoton remportera un succès de prestige ce soir là 1-0 à Madrid. Une formidable épopée pour DISZTl le plus grand souvenir de sa jeune carrière lors de la double confrontation contre Manchester. Avec un match héroïque à Old Trafford et la qualification aux tirs aux buts lors de la manche retour.


En équipe nationale, DISZTL participe grandement à l'excellent parcours en éliminatoires du mondial mexicain. La Hongrie est le premier pays européen a décrocher son billet pour le Mexique. En match amical, DISZTL impressionne aussi face à la RFA (victoire 1-0 en Allemagne) et surtout contre le Brésil, victoire 3-0 (voir le sujet sur la présentation de l'équipe de Hongrie 1986). La Hongrie, tout comme son gardien au look de bucheron d'Europe centrale impressionne avant la coupe du monde. Hélas tout ne sera pas aussi rose pour Distzl au Mexique mais ceci est une autre histoire, que l'on verra bientôt.


En tout cas voici un joueur comme je les aime, généreux, combattif, fidèle à son club et qui se fait un look pas possible. Une sorte de Trifon IVANOV des gardiens de buts. Voici un petit diaporama de quelques photos que j'aime bien. A la fin de sa carrière DISZTL est devenu entraineur de gardiens, notamment ceux de la sélection nationale mais il est aussi devenu un organisateur de festivals, qui n'hésite pas mettre la main à la patte notamment quand il faut préparer la tambouille !


Au fait je vous ai parlé de son frère, LASZLO, lui aussi joueur du Vidéoton et lui aussi international, parti au Mexique, voici quelques clichés des frangins :


1 commentaire:

  1. Un joueur totalement inconnu pour moi avant ton article, mais ayant fait cet album (Mexico '86), je me suis souvenu de sa vignette ! Superbe histoire en tout cas.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...