Mexico 86 : Georgi DIMITROV

Georgi DIMITROV, capitaine de la sélection et élu joueur de l’année en Bulgarie en 1985, est le pilier de cette sélection. Libéro de la sélection nationale et du CSKA Sofia, DIMITROV est un joueur solide, tout en sobriété et qui préfère l’efficacité au spectacle. IL n’en demeure pas moins qu’il n’hésite pas à monter et se retrouve souvent aux avant-postes. Cela se retrouve dans ses stats. Avant d’arrivée en France juste après le mondial mexicain, DIMITROV comptabilisait 283 matchs de 1ère division bulgare et 32 buts (entre 1977 et 1986). En sélection même constat, il finira sa carrière avec 77 caps (dont 56 en tant que capitaine) pour 7 buts. 

Pour moi il reste l’image de cette équipe de Bulgarie, solide et prudente (peut être trop) et c’est lui qui marque le 1er but contre les français lors de la victoire des bulgares sur les champions d’Europe lors des éliminatoires. Après le mondial, DIMITROV arrive en France, à l’ASSE. Dans l’ombre des Littbarski, Francescoli, Forster, Brown, César, c’est tout de même une autre vedette de la coupe du monde 86 qui arrive en France (je ferais un sujet sur toutes ces vedettes du mondial qui ont débarqué en 86 et 87 en France, li liste est aussi riche qu’elle est longue). En tout cas en Bulgarie, il est une vedette, c'est incontestable, vu qu'il est fait régulièrement la couverture de Gala version bulgare.


DIMITROV débarque dans le Forez avec un solide palmarès, champion de Bulgarie en 1980, 1981, 1982 et 1983 (+ la coupe en 1, 83 et 85) et est crédité aussi d’un bon mondial, comme on va le voir dans les prochains jours. 

Il s’adapte plutôt bien chez les verts où il apporte de la sérénité en défense à cette jeune équipe de retour en division 1. Il s’illustre remarquablement lors de la 4ème journée en offrant la première victoire de la saison aux verts et une victoire de prestige en plus. L’ASSE fait un début de saison moyen (2 matchs nuls et une défaite) avent de recevoir le champion de France en titre, le 15 août 1986 pour le compte de la 4ème journée. L’ASSE l’emporte 1-0 grâce à un but de son ibéro bulgare en tout début de match. Les verts se maintiennent (16ème) et DIMITROV fait un excellent exercice. 

La saison chez les verts est exceptionnelle (4ème) mais pas forcément pour notre bulgare (seulement 17 rencontres disputés). La légende voudrait qu’il est connu pas mal de rebondissement dans ses sorties nocturnes à Sainté. Difficile à vérifier mais voilà ce qu’on peut lire sur l’article wiki qui le concerne : « Son départ de Saint-Étienne à la fin de la saison 1987-88 n'est pas étranger à la présence cyclique de son nom sur les mains courantes des commissariats de police de la ville pour de nombreuses implications dans des bagarres en boîtes de nuit ». Si vous avez plus d’infos à ce sujet….

Le voici aujourd’hui, où il est devenu entraineur


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...