Paninomorphologie - Ramon CALDERE et la Turista

Ramon CALDERE aurait il dut être suspendu pour dopage ? L'histoire se passe pendant la coupe du monde 1986. Comme beaucoup de joueurs du mondial mexicain, CALDERE va être victime de la revanche de Montezuma. Et ça kesako vous allez me dire, en fait c'est un joli nom marketing trouvé par les agences de voyages pour appelé la célèbre turista au Mexique. Car c'est vrai ça ne fait pas vendeur de parler de diarrhée à des futurs voyageurs, alors les rédacteurs des guides touristiques ont trouvé cette jolie histoire d'un ancien empereur aztèque qui se vengerait des européens en leur faisant passer des heures sur le trône. Sa vengeance envers les européens, qui l'avaient destitué du sien, de trône. En tout cas j'ai pas trouvé de meilleures explications. Pour tous ceux que ça intéresse voici l'article wikipedia sur cet empereur aztèque : Montezuma II.L'histoire ne se termine pas là, bien entendu. 

CALDERE pour soigner ses diarrhées prends des gélules que le médecins de la sélection lui fournissent. Résultat après le second match de l'Espagne face à l'Irlande du Nord, CALDERE est tiré au sort pour un contrôle anti-dopage. CALDERE passe le test avec succès et est positif à souhait. Et contrairement à Diego en 1994 (voir le sujet Argentine-Grèce 1994) cette fois-ci les médecins de la sélection vont bien bosser. Ils vont réussir à convaincre la FIFA que pour la santé de CALDERE il était nécessaire qu'il prenne ses gélules pourtant interdites par tous les règlements anti-dopages. En effet l'argument principal des médecins espagnols est que ces gélules étaient le seul remède pour empêcher une grave déshydratation du joueur espagnol. Résultat, CALDERE n'est pas suspendu, mieux même lors du match suivant il inscrit 2 buts lors de la victoire 3-0 de l'Espagne face à l'Algérie. Quand on voit comment les joueurs souffraient de la déshydratation pendant ce mondial on peut tout de même douter de l'équité d'une telle décision. Les joueurs de l'URSS, par exemple, ont perdus en moyenne plus de 4 kilos lors de leur première semaine au Mexique a cause de la revanche de Montezuma ! Il est possible qu'après cet incident la FIFA a décidé d'être intransigeant, comme en 1994, avec tous les contrôles positifs. Et puis franchement ils en choppent tellement peu de dopés dans le monde du football que lorsqu'ils en tiennent un, je trouve étonnant qu'il le relâche. Mais cela reste mon avis perso.

CALDERE lors du fameux match contre l'Algérie en 86
CALDERE aujourd'hui, entraineur de Teruel
Cette histoire et surtout la dernière photo m'ont donné envie de faire une paninomorphologie de ce joueur. Et lorsque j'ai trouvé les premières images de sa carrière avec l'équipe B de Barcelone puis de son prêt à Valladoid, ça ma conforté dans mon initiative.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...