Preben ELKJAER-LARSEN les dessous d'une pub

Preben ELKJAER-LARSEN alias "le bison", attaquant surpuissant qu’on découvrait en France lors de l’Euro 84 où le Danemark échouait en demi-finale du championnat d’Europe lors de la séance des tirs aux buts face à l’Espagne. Un des joueurs préférés de mon paternel mais qu’en France on ne voyait pas trop dans les médias sauf dans tous les magazines sportifs où à chaque numéro de Onze ou de Mondial figurait cette pub, vous vous en souvenez ?


Cette pub m’a toujours intrigué, donc j’ai mené l’enquête pur essayer d’en trouver l’origine, en me repassant la carrière d’ELKJAER-LARSEN au peigne fin.

L’Allemagne
Danois de père et de mère, le petit mais déjà grand ELKJAER-LARSEN ne pars pas très loin pour sortir du modeste championnat danois, il traverse juste la frontière pour atterrir à Cologne gros calibre de la Bundesliga. Avec Cologne il remportera le doublé coupe-championnat en 1978, mais n’a pas un temps de jeu très important à 20 ans. Il ne reste pas et part à LOKEREN


La Belgique
A LOKEREN, il va casser la baraque dans une équipe fantastique. A la baguette il y a le génie LUBANSKI (voir le sujet sur LUBANSKI le maudit), un des meilleurs joueurs européens, ainsi que son compatriote polonais en attaque, le meilleur buteur de la coupe du monde 1974, Gregorz LATO (voir le sujet sur LATO). Le jeune danois s’éclate et plante 98 buts en 190 rencontres !

Lors de l'Euro 84, le Danemark n’est pas un habitué des grands rendez vous mais Larsen et le Danemark vont être les révélations de la compétition. Battus 1-0 seulement par la France pour le 1er match, ils balayent ensuite la Yougoslavie 5-0 et arrachent leur billets pour le ½ finale en battant les belges 3-2. LARSEN  (2 buts) s’est révélé comme un grand joueur international et va se disputer les faveurs des plus grands clubs européens.

L’Italie 
Sur les tablettes d’Arsenal, Tottenham, le FC Barcelone et même… le PSG ; ELKJAER-LARSEN va choisir le calcio et le Hellas VERONE. Si Vérone n’est pas un grand club historique du calcio, l’équipe est prometteuse, elle vient d’échouer deux années de suite en finale d’Italie. ELKJAER-LARSEN ne vas pas se planter, pour sa première saison, il met les tifosis dans sa poche chaque dimanche en assénant ses coups de boutoirs sur toutes les défenses du pays !

Champion et second au ballon d’or 1985 ! Classant en championnat la juve de Platini championne d’Europe, ELKJAER-LARSEN permet au Hellas Vérone de remporter son premier et seul scudetto de son histoire. LARSEN en une saison devient une star en Italie mais aussi en Europe et un an de la coupe du monde il sera un joueur à surveiller.



Mexico 1986 
Le Danemark impressionne tout le monde au 1er tour, 3 matchs 3 victoires : 1-0 contre l’Ecosse, 6-1 contre l’Uruguay et 2-0 contre la RFA. ELKJAER-LARSEN inscrit 4 buts lors de ces 3 premiers matchs et impressionne par sa puissance et mérite plus que jamais son surnom du « bison » et c’est de là que va venir l’origine de cette fameuse pub qu’on a vu pendant des années dans nos magazines !

Le style du Bison tout en puissance !
Et contre l'Ecosse ça passe pas mais fera sa postérité chez Nike
Pour la petite histoire, ce jour là le Danemark l'emportera 1-0 face à l'écosse au mondial 1986, avec un but d'ELKAJER-LARSEN bien entendu
En tout cas un style puissant qui laisse des traces (cliché pris à Gerland pour la demi face à l'Espagne en 84)

10 commentaires:

  1. Grosse équipe ce Danemark de 86-84.

    Il tombent deux fois face à l'Espagne. Mais qu'est ce qu'ils ont put impressionner leur monde.

    Ils nous avaient emmerder comme pas possible pour l'ouverture de l'Euro.
    Ils t'en plantent 5 face à la Yougoslavie, 4 face aux diables rouges...
    ils remettent ça en 86 en écrasant les champions d'amerique du sud..

    Et puis deux fois l'Espagne qui arrêta brutalement les rêves de cette équipes au physique impressionnant.

    RépondreSupprimer
  2. C'est clair que cette équipe était impressionnantes, avec les Simonsen,Elkjaer-Larsen, Laudrup, Molby, Lerby, Morten Olsen, Jesper Olsen... et finalement il seront champion d'Europe avec une équipe surprise, comme quoi le football....

    RépondreSupprimer
  3. Sympa de faire un papier sur Ekjaer-Larsen. Toute une époque...Une équipe sortie de nulle part, même si comme je vais essayer de le développer, tous les ingrédients étaient réunis pour que le Danemark à cette époque flambe et dévoile au monde, l'étendue de son talent.
    Souvenons nous : en 1983, le Danemark est inéxistant sur la planète football. Ses derniers (et seuls) exploits, remontent à de lointains jeux olympiques du début du siècle et depuis...le désert. Mais, un joueur, Alan Simonsen, va symbolyser à lui seul, ce renouveau danois, par son ballon d'or en 1977, et par sa signature au Fc Barcelone, qui en fait un joueur phare de cette fin des années 70 en Europe.
    Et, en 1983, le rêve prend forme pour le Danemark, grace à deux exploits, contre la France en match amical (victoire 3à1) et contre l'Angleterre à Wembley durant les éliminatoires de l'Euro 84, exploit, qui les envoit à la surprise générale en France.
    Néanmoins, cette équipe a du talent et du caractère. Elle est composée de joueurs expérimentés, évoluant en Allemagne, en Belgique ou aux Pays-bas, pour la plupard habitués et rodés aux joutes européennes.
    Alors, en France, en confiance, elle va surfer sur cet effet de surprise, ainsi que sur ses valeurs, fortement insiprés de ces championnats rugueux et explosifs à la fois.
    Elle donne du fil à retordre à la france, se qualifie pour les demi-finales face à la Belgique et la yougoslavie, et ne tombe qu'à l'issue d'une séance de pénalties face à l'Espagne.
    Cette Espagne soit dit en passant, qualifiée pour cet Euro grace à son carton 12 à 1 face à Malte, lors d'un match plus que douteux, victoire lui permettant de se qualifier à la place des Hollandais...mais passons.
    Deux ans plus tard, le Danemark, au Mexique, offre un véritable récital au premier tour, avec trois victoires en trois match.
    Pourtant son groupe avec la présence de l'Uruguay, de l'Ecosse et de la RFA a tout du groupe de la "mort". Peut-être que les efforts fournis lors du dernier match de poule, face à la RFA, pour une victoire de prestige seront cher payés. Quoi qu'il en soit, cette équipe s'écroule en huitième face à l'Espagne, tandis que la RFA, gère péniblement, mais passe face au Maroc puis face au Mexique, pour se qualifier une fois de plus pour une finale. Exemple une fois de plus frappant, qu'une coupe du monde se joue et se gère sur la durée. Rares ont été dans l'histoire, les équipes ayant brillées au premier tour a avoir été au bout ( en tous cas dans l'histoire moderne).
    Pour en revenir à Ekjaer-Larsen, son aventure à Vérone est également hallucinante. Le calcio à son arrivée est dominé par la Juve de Platini & co et par la Roma. Lorsqu'il débarque à Vérone à l'été 1984, Maradona signe à Naples, Zico est à l'Udines et Socrates à la Fio. Pourtant, l'apport d'Ekjaer, ainsi que celui pas assez souvent souligné de Briegel, vont faire de Verone, un champion innattendu au nez et à la barbe de toutes les "stars" du calcio et de ses clubs "historiques". Sacrés Danois! Immense Ekjaer ! L'histoire,nous le pensions était terminée avec la retraite ou la baisse de régime de la majorité des cadres. En fait, six ans plus tard, ces danois ( avec de nouveaux joueurs) allaient surprendre l'Europe en devenant, à mon sens, les plus sympas champions d'Europe de tous les temps.

    RépondreSupprimer
  4. Waouh !! Alors là Xavier j'adore !! je te décerne la palme du meilleur commentaire !! Et je sais pas si c'est l'effet de l'alcool qui me fait dire ça mais ton commentaire est tellement bon que je m'engage demain à l'illustrer et à le publier !!! Qu'on se le dise !

    RépondreSupprimer
  5. Merci Alex pour tes compliments.
    Cela me va droit au coeur.
    Toutefois, je n'ai aucun mérite...mis à part celui d'être passionné depuis mon plus jeune age.En effet, si ma mémoire ne me joue pas de vilains tours, j'ai le souvenir d'un matin, au printemps 1978, où la télé était allumée et où j'ai pu voir avec mes yeux d'enfants (innocents et ébahis), des lions (ceux de furiani), passer une véritable correction à Iena, en quart de final de la défunte coupe de l'Uefa. J'ai été emballé et séduit, ce qui m'a "emmené" en finale jusqu'avec eux, pour ce qui reste aujourd'hui encore, comme le plus beau parcours d'un club français en coupe d'europe...le plus insolite également, le plus fou sûrement.
    Mais, nous pouvons dire aujourd'hui, que c'était au siècle dernier, donc nostalgie oblige, cela ne pouvait être que formidable!
    Ce parcours des Bastiais m'a naturellement conduit en Argentine, quelques mois plus tard, du côté de Mar del plata, Rosario et Buenos aires, pour un Mondial certes limité au niveau du jeu, mais inoubliable par la passion du peuple argentin, par cette folie qu'ils ont su (en pleine dictature militaire) véhiculer dans les stades où l'Argentine se produisait. Inoubliable également grace aux Pays-bas, valeureux et beaux finalistes, et bien entendu grace à l'immense Mario Kempes, dont l'image du buteur célébrant ses buts les bras levés est encore dans toutes nos mémoires.
    J'ai collaboré par le passé avec divers sites, par passion, par amour pour ce jeu, qui depuis toutes ces années me colle à la peau, remplit mes rêves et me fait tant vibrer.
    Il est toujours intéressant, de revenir, quelques années plus tard, sur certains articles que j'ai pu écrire : en voici la preuve.Mais, à l'époque, en 2003, mon coeur m'avait dicté cette réaction, raison de mon indignation (à cette date).
    Depuis la dernière coupe du monde, j'ai un peu "revu ma copie", néanmoins, le fond me semble toujours cohérent, même si depuis de l'eau a coulé sous les ponts...la lassitude peut-être...
    En voici un extrait :
    (voir message suivant par rapport aux 4096 caractères éxigés)

    RépondreSupprimer
  6. Message à la FIFA
    C’est à croire que les instances internationales de rugby ont l’esprit plus ouvert que leurs homologues de la Fédération internationale de Football (FIFA).
    En effet, n’ont-ils pas dès 1995, eu le courage d’organiser une coupe du monde sur le sol Africain.
    Ou tout simplement la volonté d’avancer…
    Pour accueillir cet événement mondial, ils ont choisi l’Afrique du Sud.
    Alors, bien sûr, l’Afrique du Sud, pays le plus « occidental » du continent Africain est une nation qui, au niveau rugby, en impose.
    Mais en 1995, souvenons nous…
    Le pays est convalescent, suite à des années d’apartheid, les inégalités sont encore grandes et l’insécurité est toujours présente.
    Tout cela a pour effet de dissuader les investissements étrangers et de limiter le développement du tourisme pour quelques années encore.Mais, la fédération internationale de rugby a osé ! Et la fête fût totale, avec comme apothéose, cette coupe du monde brandie, ensemble par le capitaine des Springboks et le président sudafricain, Nelson MANDELA, preuve d’une nouvelle unité nationale.
    Sans oublier, ces images qui ont fait le tour du monde, à savoir, ce public majoritairement « black » ovationnant son équipe majoritairement (à un élément près) blanche.
    Nous assistions donc à la naissance d’un pays qui avait su tourner la page d’un passé douloureux et qui se voulait désormais être un modèle de libertés et d’égalités.Tout cela, pour vous dire quoi ?Tout simplement qu’en juillet dernier, lors de l’attribution de la coupe du monde 2006, je pensais que cette même Afrique du Sud serait l’heureuse élue.
    Parce que, au nom de l’alternance, le tour du continent africain était enfin arrivé.
    En effet, en 1994, la coupe du monde a fait escale sur le continent américain, puis en Europe en 1998, et enfin en Asie en 2002, donc en 2006 elle devait …Mais la FIFA en a décidé autrement.La coupe du monde 2006 se déroulera en Allemagne, et du coup c’est toute l’Afrique qui devrait crier au scandale.Mais, les instances africaines ont fait preuve d’une docilité étonnante sur ce dossier.
    Il est vrai qu’on leur a promis la coupe du monde 2010.
    Néanmoins, j’ai beau essayé de fouiller dans ma mémoire, je n’ai aucun souvenir de polémiques significatives sur ce sujet.
    Personne n’a relevé par exemple que cette même Allemagne avait déjà organisé la coupe du monde en 1974, ce qui n’est pas si vieux que ça pour une épreuve qui a lieu tous les quatre ans (bonjour l’alternance !).
    Mais surtout, personne n’a parlé d’Adidas.
    Et pourtant, c’est autour de ce nom que le vrai débat doit avoir lieu.La fameuse marque « aux trois bandes», qui aujourd’hui est le sponsor officiel de la FIFA et qui domine largement le monde du football est, comme tout le monde le sait, allemande.
    La FIFA, qui n’est pas une ingrate, a donc souhaité remercier son partenaire en lui offrant le plus beau cadeau : l’organisation de l’évènement planétaire le plus important, sur ses terres.Quant à l’Afrique… quelques ballons, quelques shorts et maillots, quelques paires de chaussure envoyés et «l’affaire » est étouffée.
    Et en plus, on leur promet 2010 !
    Que demander de plus ?Alors, l’Afrique se tait, et se prépare pour 2010.
    Parce que cette fois, promis, ce sera leur tour.
    Des pays se portent donc candidats, nous en prenons connaissance et là stupeur !
    Outre l’Afrique du Sud, le Maroc, la Tunisie et l’Egypte, nous apprenons que la Libye est candidate.
    Vous avez bien lu !
    La république islamique libyenne (Jamahiriya Libyenne), avec son régime militaire, son parti unique et son leader (depuis 1969) de la révolution, le colonel Muammar AL KHADAFI, souhaite organiser ce tournoi, pour acquérir, n’en doutons pas, la reconnaissance internationale.
    Ce pays n’est aujourd’hui plus sous embargo international (depuis 1999) et son commerce extérieur se développe chaque jour davantage.Alors pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer
  7. Suite
    Alors pourquoi pas ?
    L’Italie fasciste n’a-t-elle pas organisé sa coupe du monde en 1934 ?
    L’Argentine en pleine dictature militaire n’en a-t-elle pas fait de même en 1978 ?
    Et Berlin en 1936, Moscou en 1980 ?
    Les exemples sont nombreux (trop)…
    Car, malheureusement, à chaque occasion, ces événements ont été un merveilleux outil de propagande pour les pouvoirs en place dans ces pays qui se sont servis du sport pour asseoir leurs régimes «tyranniques ».

    Alors, n’ayons pas peur des mots, une finale de coupe du monde à Tripoli en 2010, deux ans après les jeux Olympiques de Pékin (2008), cela ferait vraiment tâche dans le paysage sportif de ce début de siècle.

    Alors, oublions très vite cette candidature libyenne, d’autant que nous apprenons cette semaine, incrédules, la « nomination comme chef de la sécurité libyenne d’Abadallah SENOUSSI, beau frère du colonel KHADAFI, condamné par contumace à la réclusion criminelle à perpétuité dans le dossier de l’attentat du DC10 d’UTA (élément responsable de l’embargo de 1992 à 1999).»1

    Alors, merci aux Libyens de revenir en 2050, avec de vraies libertés individuelles, une presse libre, bref une véritable démocratie.
    Et, rêvons un peu, peut-être seront-ils alors en concurrence avec une candidature commune Iran-Irak, Pakistan-Inde !
    C’est tout le mal que l’on souhaite à tous ces pays.

    Mais revenons aux autres candidatures.
    Ce qui est décevant, c’est qu’un seul pays d’Afrique sub-saharienne se soit présenté, en l’occurrence l’Afrique du Sud.
    Nous aurions aimé par exemple une candidature commune entre le Nigéria et le Cameroun, deux pays représentatifs du football africain, deux nations qui ont su faire parler d’elles ces dernières années, et gagner les premiers trophées internationaux majeurs pour l’Afrique (les Jeux olympiques en 1996 et 2000).

    Malheureusement, lorsque l’on voit quels sont les évènements qui se sont produits au Nigéria pour la simple organisation d’un concours de Miss monde (200 morts), nous sommes tristes de ne pouvoir organiser une si belle fête dans ces deux pays, humainement « riches ».

    Alors, nous devons faire avec ce que nous avons.
    Les pronostics vont bon train, et on annonce déjà une « finale » Afrique du Sud – Maroc.
    Personnellement, mon choix se porte sur l’Afrique du Sud, pour son expérience d’une compétition internationale organisée et réussie, ses stades, et ses diverses infrastructures modernes et fonctionnelles.
    Quant au Maroc, mon idée serait de leur proposer l’organisation de la future coupe du monde de football…féminine.
    Ne serait-il pas magique de voir son roi descendre de sa tribune d’honneur pour aller serrer les mains (ou embrasser) des joueuses marocaines en short et en manches courtes.
    Ce serait la preuve que c’est un pays totalement libre et où l’égalité entre les hommes et les femmes ne fait aucun doute.
    La remarque valant pour la Tunisie et l’Egypte.

    Messieurs de la FIFA, n’ayez plus d’hésitations, choisissez l’Afrique du Sud, comme vos collègues du rugby l’ont fait.
    Car, soyez en sûrs, la fête sera belle et colorée.
    La musique sera au rendez-vous…
    Et qui sait si les bafana bafana ne nous réservent pas la surprise de ce 21eme siècle !

    Xavier CULIOLI
    Pour Africaquiz

    1 Le Point du vendredi 7 février 2003

    RépondreSupprimer
  8. Message à Alex :
    Je suis disposé à débattre, donner mon avis, faire part de mon expérience, de mes expériences...mais, je t'en supplie, donne moi du lest ! Ces 4096 caractères par message sont une entrave à notre liberté d'expression...d'autant plus regrétable que la tribune que tu nous offres nous inspire tant ! A toi de jouer Amigo !

    RépondreSupprimer
  9. Ah Tu m'as donné de la lecture !! Je savais même pas que c'était limité à 4096 caractères !!
    Je vais réfléchir sur le moyen de te donner une tribune mais avant il faut que je lise ce que tu viens d'écrire

    RépondreSupprimer
  10. Enfin j'ai trouvé le temps de te lire Xavier. J'adhère totalement et même si tu dis avoir revu un peu ta copie avec la coupe du monde 2010 mois je trouve le sujet encore brûlant avec la décision de disputer la coupe du monde au Qatar. J'ai adoré aussi tes souvenirs sur l'épopée bastiaise et la coupe du monde 78. Comme promis je vais illustrer ton pamphlet sur le Danemark
    Merci à toi

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...