Paninomorphologie - RONALDO

RONALDO l’a annoncé, il raccroche les crampons et mérité de figurer au panthéon du football aux côtés des plus grands. Old School Panini vous propose de revivre les principales étapes de sa carrière au gré de 13 vignettes de 1993 à 2011. Voici la Paninomorphologie d’Il Fénomeno .

Cruzeiro 1993-94
L’éclosion du Phénomène. A 17 ans il est un titulaire indiscutable et CRUEZIRO remporte son championnat régional et Ronaldo termine meilleur buteur, il connait sa première sélection et partira au mondial américain
Coupe du monde 1994
Le brésil est champion du monde, mais Ronaldo phénomène annoncée assiste impuissant sur le banc de touche aux éclats du binôme Bebeto-Romario

PSV Eindhoven 1994-96
En août 1994, Ronaldo, âgé de dix-sept ans, est transféré au PSV Eindhoven pour environ 6 millions de dollars, alors qu'il revient d'une Coupe du monde qu'il a vécue en simple spectateur. Au Pays Bas, il devient une star et inscrit 30 buts en 33 matchs pour sa première saison. Il attire les convoitises des plus grands

FC Barcelone 1996-97
Pour 18 millions d’euros (record à l’époque) il suit le chemin de Romario signant un contrat de 8 ans avec le Barça. 34 buts dans la Liga (dont certains d’anthologie comme celui contre Compostelle) et une coupe d ‘Europe des vainqueurs de coupes, Ronaldo rentre dans la cour des très grands et remporte le ballon d’or, il n’a que 21 ans.
Inter de Milan 1997-02
Demandant une revalorisation salariale, il est déçu par les propositions des dirigeants catalans et file se frotter aux défenses du Calcio en signant un contrat, pour un montant record de : 30.5 millions d’€. Pour sa première saison il plante 25 buts en série A, record pour une première saison. Lors d’un match de coupe face à Plaisance, il réalise un triplé, le lendemain dans la presse apparaitra un surnom qui lui collera à la peau : Il Fénomeno

Coupe du monde 1998
Le Brésilien est la vedette annoncée de cette coupe du monde et ne déçoit pas. Il porte à bout de bras la séléçao jusqu’à la finale avec ses 5 buts. En revanche une crise d’épilepsie le jour même lui fera passer à côté de sa finale (tant mieux).

Les blessures à répétition
Son genou le meurtrit et entre juillet 1998 et Avril 2002 il ne disputera qu’une cinquantaine de rencontres. Contre Lecce le 21 avril 1999 il a une rupture du tendon rotulien à la jambe droite, opéré il sera absent 5 mois des terrains.

On le croit fini pour le foot.
Il effectue son retour le 12 avril 2000 à l'occasion de la finale aller de la Coupe d'Italie opposant l'Inter à la Lazio Rome, à Rome. On joue la soixante-quatrième minute et, sur une accélération, Ronaldo, entré en jeu sept minutes plus tôt, s'effondre et se tient le genou droit, le tendon rotulien du Brésilien a cette fois complètement cédé

Coupe du monde 2002
N’arrivant pas à retrouver le chemin du terrain a force de rechutes, on croit Ronaldo perdu pour le football. Mais il fait son vrai retour avec l’Inter qu’en Mars 2002 soit 3 mois avant la coupe du monde en Asie. Avec 8 buts et un titre de champion c’est la résurrection du grand Ronaldo qui gagne à la fin de l’année son second ballon d’or !

Réal de Madrid
C’est l’époque des galactiques et le revenant Ronaldo devient un merengue contre 42 millions d’€. Pour sa première saison et avec 23 buts il remporte la Liga, son second titre de champion après celui des Pays-Bas. Buteur prolifique sous le maillot du Real, il pâtit des échecs du club en coupe d’Europe.

Coup du Monde 2006
Le brésil qui vient de disputer les 3 dernières finales est le grand favori de cette édition allemande. Ronaldo arrive en surpoids et subit bon nombre de critiques (voir le sujet sur Socrates). Mais il devient avec 15 buts le meilleur buteur de l’histoire des phases finales

Milan AC 2006-08
Le retour en Italie. Malgré un surpoids de plus en plus criant, Ronaldo effectue de bonnes prestations sous le maillot Rossoneri mais son physique devient de plus en plus fragile, jusqu’à une nouvelle rupture du tendon rotulien, le gauche cette fois-ci. Il a 31 ans.

Corinthians 2008-2011
Affirmant sa volonté de rejouer au ballon, il retourne au Brésil 14 ans après son départ en Hollande. Ronaldo fait dorénavant plus parler de lui pur ses frasques en dehors du terrain, comme la fois où il sera victime de chantage de la part de prostituées travesties en fait des travelos.
Sans compter ses débuts à Cruzeiro, Ronaldo ce sera 362 buts en 552 rencontres officielles. Dont certains gravés à jamais dans le panthéon du football.

5 commentaires:

  1. Le plus grand attaquant de tous les temps.

    RépondreSupprimer
  2. et le plus gros aussi ;-)
    Non je déconne. Je suis pas forcément d'accord pour moi des types comme Marco Van Basten ou Gerd Muller pas exemple ont eu une carrière beaucoup plus riche, même Romario. Un des plus grands mais pas le plus grand,mais c'est un avis perso

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. plus riche en quoi ? sa moyenne de but est plus de 0.60 but par match.et malgre qu il n a pas remporte la cl il a 2 coupe du monde et de multiples trophees avec le bresil

      Supprimer
  3. Romário is the best, inside and outside the pitch.

    RépondreSupprimer
  4. Look at the Corinthians picture. We can't even say that's a bad Photoshop. That was made on Paint 95.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...