NELINHO vs Roberto CARLOS : la frappe brossée

Quand on évoque le football brésilien on évoque souvent le foot samba ou lorsque les brésiliens enchainent 2.3 passes dans les airs sans que le ballon touche le sol, le commentateur s'empresse de s'écrier comme à Copacabana !Mais le football brésilien n'est pas fait que de roulettes et de coups de sombreros, il y a une autre technique parfaitement maitrisé par les joueurs de la séléçao : la frappe surpuissante aux effets de malades !


Tout d'abord, honneur au plus ancien pour ce duel, NELINHO. 

Arrière droit de CRUZEIRO, NELINHO est un pur droitier et use à merveille de l'extérieur du droit.Son chef d'œuvre il nous le délivre lors du mondial argentin de 1978. Le brésil est au  second tour des phases de poules et affronte l'Italie. Les brésiliens sont menés depuis la 38ème minute quand, à la 64ème minute, Roberto Carlos DINAMITA donne le ballon à NELINHO qui lui aurait mérité se nom de DINAMITA !! Dans un angle impossible avec un effet digne du billard artistique il envoie le ballon dans le petit filet opposé du Grand Dino Zoff impuissant. Du grand art :

video

Voici le schéma avec la trajectoire impossible de NELINHO :


De l'autre côté du ring, un serial-frappeur, Roberto CARLOS

La vidéo, 19 ans plus tard d'un des plus beaux coups franc de l'histoire, je remets la vidéo car même si on le connait par cœur ça fait toujours plaisir de le revoir et en plus on peut comparer avec la frappe de NELINHO

video

Idem que pour NELINHO, pour que la comparaison soit juste, le petit schéma :


Le match a lieu à Gerland, lors du tournoi de France, petit tournoi de préparation à la coupe du monde aux fausses allures de coupe de confédérations. Le Brésil affronte la France et Roberto ouvre la marque scotchant Barthez sur sa ligne. Pour la petite histoire, j'étais en tribune avec parents et amis derrière la cage de Barthez ce jour là.  Quand le ballon est parti pour être honnête nous n'étions pas si impressionnés que ça, il faut dire que quelques saisons de patates envoyés par Bruno N'GOTTY sur le même but nous avaient habitués à nous protéger dans le virage. Mais avant qu'on arment nos réflexes, oh surprise, le ballon qui se dirigeait droit sur nos trognes à changer de trajectoire pour revenir dans le but, comme aimantée. y'a pas à dire Gerland est vraiment un stade pour tireur de coup franc brésilien. En étant plus sérieux cette frappe est ahurissante d'audace car Roberto CARLOS lui était arrière gauche et pur gaucher. En frappant de l'extérieur du pied gauche à droite du mur cela voulait dire que c'est exactement cet effet qu'il voulait donner au ballon. En 1997, Roberto CARLOS vient juste d'arriver au Réal de Madrid et va commencer à se faire connaitre dans toute l'Europe en remportant 3 ligues des champions ! L'année d'avant il était à l'Inter de Milan et il avait un autre style.


Ces deux buts sont impressionnants, mais perso j'ai une préférence pour celui de Carlos, il a un petit côté j"'y étais" qui me plait beaucoup. Et vous lequel vous impressionne le plus ?

4 commentaires:

  1. 2 superbes buts mais je préfère celui de Nelinho qui est sur une action de jeu.

    RépondreSupprimer
  2. c'est vrai que de ce point de vue, je pense qu'en effet c'est un geste plus dur à réaliser

    RépondreSupprimer
  3. Hello,

    et d'ajouter que Roberto Carlos a eu comme modèle et coéquipier : EDER Aleixo ("O bomba"), fameux ailier gauche BR de la WC de 82, connu pour ses tirs de coups francs puissants à effets..dont s'inspira fortement Roberto Carlos :
    http://www.lancenet.com.br/noticias/10-01-03/676557.stm?futebol-eder-foi-o-professor-de-roberto-carlos
    Bye

    RépondreSupprimer
  4. Excellent commentaire !
    Et j'adore la photo de Roberto chevelu

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...