Le jour où Bordeaux joua sans gardien

Le 07 mai 1982, pour la dernière journée du championnat, Bordeaux se rend à Nantes et pénètre sur la pelouse de Marcel SAUPIN, sans gardien. Les Girondins vont évoluer comme on le faisait à la cour d’école, avec un « goal volant » et c’est Alain GIRESSE qui s’y colle. Certains disent que c’était parce qu’il était le plus petit joueur de l’équipe mais moi je préfère à penser que c’est surtout qu’il a été le plus lent à dire « derche aux cages ! ».


Mais comment on en est arrivé la me direz vous ? Tout simplement parce que le truculent président des Girondins, Claude BEZ l’avait décidé pardi. Cette décision était en protestation d’une sanction contre le gardien yougoslave de Bordeaux Dragan Pantelić. Tout se déroule lors de la journée précédente, 3 jours plus tôt où Bordeaux s’incline au Parc Lescure, 2-0 face à Auxerre.


A la fin du match le retour aux vestiaires est houleux dans le long couloir du stade et après quelques bouscules une échauffourée éclate dans laquelle l’arbitre de touche prend un coup de tatane. L’arbitre de touche se retourne voit Pantelić derrière lui, alors soit le portier bordelais était l’auteur du dit coup de tatane, soit il était au mauvais endroit au mauvais moment, le sang de l’homme de ligne ne fit ni une ni deux et il balance une droite a menton de Pantelić, à ce moment là on peut dire que l’échauffourée devient une bagarre ! Pantelić a beau nié les faits, la sanction est sans appel : un an de suspension dans le championnat de France, qui du coup il quittera pour retourner en Yougoslavie, pour la petite histoire, le bonhomme est aujourd’hui député en Serbie. Claude BEZ pour protester contre cette sanction décidera alors que pour le match suivant, Bordeaux évoluera sans gardien mais avec un « goal volant ». C’est peut être à partir de ce match, que BEZ voyant les arbitre trop nerveux lorsqu’il officiait à Lescure, qu’il décidé de leur offrir les services de prostituées les veilles de matchs ?


Pour la petite histoire, au bout d’une heure de jeu il y eu une tournante au niveau des « goals volants » et c’est Marius TRESOR qui s’y colla et Bordeaux ne prendra que 6 buts en 90 minutes de jeu face aux canaris, moi je trouve ça pas trop mal surtout quand face il y avait des gars comme Hallilodzic, Oscar Muller ou encore José Touré. A la limite ce qui me surprend plus, c’est que Bordeaux n’en ai pas mis un seul et qui reparte avec un 6-0 sec. Au hockey sur glace, l’équipe mené au score n’hésite pas à sortir son gardien dans les ultimes minutes pour mettre la pression sur le but adverse alors là à 11 joueurs de champs pendant 90 minutes ils auraient pu au moins faire trembler les filets au moins une fois, non ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...