Les trésors de la D2 : Ruud KROL

Ce n’est pas la première fois sur Old School Panini que l’on parle de Ruud KROL bien au contraire.) Tout d’abord j’en avais parlé dans la grande équipe de Hollande 1974 (Voir le sujet sur la Hollande 1974) où il était un joueur majeur de l’équipe ainsi qu’a l’Ajax (voir le sujet sur le Grand Ajax de 1969 à 1973). Ensuite lorsque j’ai évoqué l’absence de Cruyff au mondial 1978 suite à son kidnapping, j’avais présenté l’équipe de Hollande finaliste de ce mondial et dont KROL était le capitaine (voir l’article « pourquoi Cruyff n’a-t-il pas joué la coupe du monde 1978»). Après dans des registres plus individuels, KROL figurait dans l’équipe de Hollande de tous les temps (voir l’article sur l’équipe de Hollande de tous les temps) et plus récemment il était l’arrière gauche de l’année en 1976 selon les lecteurs du magazine ONZE (Voir l’article : Onze de onze 1976). Donc c’est un vieil habitué du site et pourtant jamais je n’avais évoqué le fait que le meilleur arrière gauche de l’histoire du foot hollandais ait fini sa carrière en France et plus précisément en division 2 à Cannes. 

Là je pense qu’on peut dire, sans trop se tromper, que Krol est venu sur la côte d’Azur en préretraite car pour un mec avec un tel palmarès, il ne peut pas dire qu’il est venu à Cannes pour le challenge sportif. Surtout qu’avant KROL était à Naples pendant 4 saisons où il était une idole pour les tifosis, alors quitter l’ambiance volcanique su stade de San Paoli pour les 4 tribunes vides à la Bocca est bien un signe sur ses ambitions.
En tout cas c’est une légende du foot qui débarque en France lors de l’été 1984 et i lest frustrant de savoir que KROL ne jouera jamais en division 1, l’AS CANNES étant un modeste pensionnaire de la seconde division alors. Lors des 2 saisons où évolua KROL, l’AS Cannes finira 8ème du groupe A lors de la saison 1984-85 et 12ème du groupe B la saison suivante, bien loin des éventuelles places de barragistes.


Ruud KROL en venant à Cannes c’est un palmarès prestigieux :
Finaliste de la Coupe du Monde 74 et 78
Vainqueur de la Coupe d'Europe des Clubs Champions 71,72 et 73 (Ajax Amsterdam)
Finaliste de la Coupe d'Europe des Clubs Champions 69 (Ajax Amsterdam)
Vainqueur de la Coupe Intercontinentale 72 (Ajax Amsterdam)
Vainqueur de la Supercoupe d'Europe 72 et 73 (Ajax Amsterdam)
Champion des Pays-Bas 70,72,73,77,79 et 80 (Ajax Amsterdam)
Vainqueur de la Coupe des Pays-Bas 70,71,72 et 79 (Ajax Amsterdam)
Finaliste de la Coupe des Pays-Bas 78 et 80 (Ajax Amsterdam)
Et à tous ses titres, il faut y ajouter une distinction individuelle, meilleur joueur étranger du championnat italien en 1981 !

Mais tous ces titres, il avouera lors d’une interview à la FIFA qu’il les échangerait tous contre une coupe du monde. La coupe du monde pour Ruud KROL, 45 fois capitaine des Pays-Bas lors de ses 83 sélections, est le chainon manquant de sa grande carrière. C’est la défaite en Argentine qui va plus le marquer lui le capitaine qui voulait tant soulever ce trophée : « Nous étions plus expérimentés en 1978. Entre-temps, j'avais compris qu'une Coupe du Monde ne se préparait pas dix jours auparavant. Il faut se mettre au travail 18 mois avant le match d'ouverture ! » Malgré cette préparation plus musclée, les Pays-Bas échouent une nouvelle fois aux portes de la gloire, battus 1:3 par l'Argentine en finale, après prolongations. C’est dur pour cet homme qui dès le début de sa carrière à tout sacrifié pour le football et s’applique à mener une vie saine sans extras, voilà ce qu’il raconte lorsqu’il évoque ses débuts avec les pros de l’Ajax : « Bien entendu, j'allais encore au cinéma ou en boîte de nuit de temps en temps, mais le football occupait l'essentiel de mes pensées. On sentait que certains joueurs étaient davantage attirés par la vie nocturne. Moi, je ne m'intéressais qu'au football ».

Même Rinus MICHELS, l’entraineur mythique de l’Ajax et des Oranje, le trouvait trop stressé : « Parfois, Rinus Michels, notre entraîneur, me trouvait un peu trop stressé. Dans ces moments-là, il venait me voir et me disait : Allez Ruud, va t'amuser un peu ! C'est ce que je faisais, mais jamais la veille d'un match important ». Cela résume bien le professionnalisme de cet immense joueur passé par notre division 2.


Et petit cadeau, car je suis de bonne humeur, voici la planche de l'album Vanderhout 1971 de l'Ajax d'Amsterdam

Pas mal, hein ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...