Les citations du ballon d'or 1968 : George BEST

Messi vient de recevoir, pour la seconde fois consécutive, le ballon d'or. C'est peut être un peu surprenant mais ce n'est en rien illogique, tellement le petit bonhomme est impressionnant. En revanche l'interview accordé à France Football après la remise des prix était assez conventionnelle, il n'y avait pas de feintes, pas de contre pied. En voici quelques extraits, en fait presque la quasi-intégralité :

Êtes-vous surpris de remporter ce Ballon d'Or ?
J'ai été surpris mais heureux en même temps.

Que ressentez-vous à l'idée de rejoindre de grandes légendes du football avec ce doublé ?
C'est un privilège et un honneur d'être en compagnie d'aussi grands joueurs.

Gagner un Ballon d'Or, est-ce l'équivalent d'une victoire en Coupe du monde ?
Gagner une Coupe du monde, ce serait encore mieux.

Avouez que c'est assez conventionnel ? En tout cas bien loin de ce qui est pour moi la référence des citations cultes dans le monde du ballon rond : George BEST, ballon d'or lui aussi en 1968. Voici celles que je prèfère :

« J’ai dépensé 90% de mon fric dans la boisson, les filles et les bagnoles. Le reste, je l’ai gaspillé »

« À l'époque, si j'avais eu le choix entre enfoncer quatre défenseurs de Liverpool puis planter un but dans la lucarne ou en caser un dans les cages de Miss Monde, j'aurais eu du mal à me décider. Par chance, les deux me sont arrivés »

« En 1969 j'ai arrêté les femmes et l'alcool, ça a été les 20 minutes les plus dures de ma vie »

À propos de David Beckham : « Son pied gauche ne lui sert à rien, il est mauvais de la tête, il ne sait pas tacler et il ne marque pas souvent. A part ça, il est pas mal. »

« Mon rêve, c'était d'éviter la sortie du gardien, de m'arrêter juste avant la ligne de but, de me mettre à quatre pattes et de pousser le ballon de la tête dans le but. J'ai failli le faire contre Benfica en finale de la Coupe d'Europe 1968. J'avais dribblé le gardien mais, au dernier moment, je me suis dégonflé. J'ai eu peur que le coach fasse une crise cardiaque !»

Après sa greffe du foie en 2002 qui avait nécessité une transfusion de vingt litres de sang (40 demi-litres, donc autant de pintes): « Dix heures pour quarante pintes, j'ai battu mon record de 20 minutes »

À propos de son passage au Los Angeles Aztecs : « J'avais une maison au bord de la mer. Mais pour aller à la plage, il fallait passer devant un bar. Je n'ai jamais vu la mer »

1 commentaire:

  1. il est monstrueux Best et porte royalement son nom! « J'avais une maison au bord de la mer. Mais pour aller à la plage, il fallait passer devant un bar. Je n'ai jamais vu la mer » celle ci est magnifique lol

    les joueurs sont devenus trop consensuels!! Messi et Cristiano n'aucune dimension charismatique même les joueurs britanniques ont changé!!

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...