Les ratés Panini : Jean-Paul BERGEROO

Jean-Paul BERGEROO ou plutot Philippe BERGEROO

Un petit raté de plus mais assez lourd tout de même de la part des éditions Panini. Nous sommes en 1978, et Philippe BERGEROO est le gardien des girondins de Bordeaux depuis 1971. Il devient même le gardien titulaire des girondins lors de la saison 1974-75. En 1975-76 Panini débarque en France et diffuse l'image de BERGEROO sans aucun souci (voir l'image ci-dessous et l'équipe des Girondins de  1976). En 1977, re-belote pas d'erreur sur la vignette de Philippe BERGEROO (voir l'image ci-dessous) mais en 1978 patatras : la boulette.
Serait-ce dut à la baisse de régime du gardien qui n'arrive pas à confirmer ses talents ? C'est un loupé étonnant tout de même, car le gardien est un joueur confirmé de division 1, il est déjà depuis 2 ans dans leurs registres et surtout avec quel Jean-Paul BERGEROO l'ont il confondu ? Ou alors c'est leur logiciel de traitement de texte de l'époque qui aurait confondu avec Jean-Paul BER....TRAND-DEMANES ? Personnellement c'est la seule explication que j'ai pour cette confusion.


D'un point de vue sportif c'est une nouvelle saison décevante pour BERGEROO, l'ancien grand espoir. A la fin de la saison, Bergeroo fait ses valises pour le nord et débarque au LOSC et confirme enfin tout les promesses entrevues lorsqu'il était espoir. 

Dans le nord BERGEROO devient un gardien de haut niveau et frappe aux portes du groupe France et  connait sa 1ère sélection en 1980, un an après son arrivée à Lille. En revanche Lille ne joue pas les premiers rôles et lorsque l'ambitieux club de Toulouse l'appelle, il répond présent et finit sa carrière au TFC. Il y connaitra ses plus belles heures, tout d'abord en étant toujours proche du groupe France, il sera du voyage en 86 pour le mondial mexicain comme 3ème gardien derrière BATS et RUST. En club, Toulouse sous Jaques SANTINI sera une des meilleures équipes de France entre 1985 et 1988. Et lors de la saison 1986-87, le TFC réalisera l'exploit d'éliminer en coupe d'Europe le futur champion d'Italie, le Napoli de Diego MARADONA, tout jeune champion du monde quelques mois auparavant. Voir l'article complet sur ce TFC-NAPLES 1986-87 avec les vidéos des arrêts de Bergeroo lors de la séance des tirs aux buts. Philippe BERGEROO raccroche les gants en 1988, après 17 saisons au plus haut niveau et 485 matchs en première division.
Sa reconversion, il l'attaque à peine après avoir quitté les terrains, il rentre à l'INSEP en 1988 et en 1990 il devient entraineur des gardiens de l'équipe de France jusqu'en 1998 et le titre de champion du monde acquis par la bande à Zidane. 

Bien sûr BERGEROO profite et jouit de toutes les retombées de ce titre, et signe quelques jours après pour le poste le plus difficile du monde à l'époque : Entraineur du PSG. En fait il ne signe pas directement en tant qu'entraineur. Il arrive en tant qu'adjoint d'Arthur JORGE qui doit faire oublier Alain GIRESSE (ancien co-équipier de Bergeroo à Bordeaux). Mais au mois de Mars 1999, l'entraineur portugais est remercié et le PSG est reléguable. BERGEROO prend la tête de l'équipe première et sauves le PSG du naufrage. La saison suivante il mène Paris à une très belle seconde place mais Paris discrédite totalement sa saison en perdant en finale de coupe de la ligue face à Geugnon alors pensionnaire de la division 2. La saison suivante le PSG mise tout sur des jeunes pousses qu'il achète à prix d'or : Nicolas ANELKA, Stéphane DALMAT ou encore Peter LUCCIN. BERGEROO et ses hommes, tiennent toutes leurs promesses en début de championnat et sont leaders au bout de 12 journées, mieux l'équipe bat le Bayern de Munich en LDC puis explose Rosenborg 7-2, mais la crise n'est pas loin et comme souvent à l'approche de l'hiver dans la capitale, la machine à perdre se met en route. Paris enchaine une série dont il a coutume à cette époque et ne marque qu'un point en 7 rencontres dégringolant à la 10ème place. Et 2 Décembre 2000 Paris chute lourdement à Sedan 5 à 1, le lendemain BERGEROO est remercié et est remplacé par Luis FERNANDEZ. 2 ans plus tard BERGEROO retentera sa chance comme entraineur à Rennes, mais il conclura l'expérience rapidement retournant à la Fédération pour entrainer les jeunes. Il est actuellement l'entraineur des moins de 18.
Et puis pour le plaisir cette photo de BERGEROO, très vintage :

3 commentaires:

  1. serait-ce ses 2emes et 3emes prenoms?

    RépondreSupprimer
  2. Philippe Jean-Paul BERGEROO ? ça sonne pas terrible, non ?

    RépondreSupprimer
  3. ah les prenoms c pas toujours du meilleur gout, on veut faire plaisir aux grands parents etc, j'en suis une preuve vivante

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...