Bruges 1976

On continue de balayer l’année 1976 et dans cette semaine spéciale Belgique, on se rend compte que l’année 1976 était un grand cru pour le foot belge, après Anderlecht vainqueur de la défunte coupe d’Europe des vainqueurs de coupes la même année, voici le Club BRUGES KV (qu’on appelle le plus souvent FC Bruges en France). Et si à la fin des années 70 les mauves d’Anderlecht vont dominer la coupe des coupes, le FC Bruges va lui dominer la scène nationale et s’illustrer également en coupe d’Europe. Pour Bruges, cette période dorée prend naissance en 1974 avec l’arrivée de l’entraineur Ernst HAPPEL. A partir de 1976, Bruges va remporter 3 fois de suite le championnat de Belgique, puis ravir le joujou d’Anderlecht, la coupe de Belgique, en 1977 pour réaliser le doublé. Sur la scène européenne Bruges va s‘illustrer durant toute cette période magique de 1976 à 78. Et on commence par revivre ce parcours qui va emmener Bruges jusqu’en finale de la coupe UEFA en 1976.


Au 1er tour, Bruges tombe sur l’Olympique Lyonnais, (première d’une série de confrontations entre les 2 clubs en coupe d’Europe). Le match aller à lieu à Gerland et les gones l’emporte dans un match enlevé 4-3 mais avec 3 buts à l’extérieur la bonne opération est pour les belges qui vont faire régner la terreur tout au long de cette compétition dans leur nouvelle enceinte : le Jan Breydel Stadion. Le nouveau stade sera inauguré au début de la saison et sera une forteresse imprenable pour les adversaires européens de Bruges. 1ère victime : les lyonnais qui chutent sans appel 3-0.
Au tous suivant les Brugeois affrontent les redoutables anglais D’Ipswich qui feront bien des malheurs aux verts de St-Etienne plus tard. Les belges chutent lourdement à l’aller, outre Manche, Bruges s’effondre 3-0, un retard quasi irrattrapable. Seulement dans leur nouvelle arènes, les belges font des miracles et en l’emportant 4-0 réalisent l’impensable de retourner une situation très mal embarquée.

En 1/8ème de finale, Bruges affrontent l’AS Roma et emporte les deux manches sur le score de 1-0 ce qui lui donne le droit de passer l’hiver en tant qu’européen et d’affronter le Milan AC. Grâce à un succès net au Jan Breydel Stadion 2-0 à l’aller les belges assurent l’essentiel et la défaite 2-1 à San Siro les qualifie tout de même pour les ½ finale. Une ½ finale face encore à un cador européen : Le Hambourg SV ! A l’aller, Bruges ramène un bon match nul 1-1 et va encore faire la différence à domicile ! Victoire 1-0 la 5ème en 5 matchs européens ! C’est un baptême du feu pour ce nouveau stade et sa première saison ! Et excusez du peu quand on voit le nom des victimes : Lyon, Ipswich, la Roma, le Milan AC et Hambourg.
Et en finale voilà que se dessine une double confrontation (finale en match aller-retour à cette époque en UEFA) face à un autre ogre européen : les reds de Liverpool.
Le match aller à lieu à Anfield et les belges ouvrent le score d’entrée de match et double la mise même pour mener à la mi-temps 0-2 chez les anglais. Au retour des vestiaires, la magie du Kop d’Anfield va encore frapper. Transcendés par les chants anglais, les co-équipiers de Kevin KEEGAN font une seconde mi-temps incroyable et renverse une situation fortement compromise pour remporter un succès historique 3 à 2 !
Cependant Bruges, malgré les regrets que les joueurs peuvent nourrir, a toute ses chances pour le match retour, une victoire sur la plus petite des marges suffit. Le stade est plein et Bruges dès la 2ème minute obtient un pénalty, Lambert le transforme et Bruges continue de tout renverser sur leur pelouse ! Mais Kevin KEEGAN, va mettre à bas les espoirs belges rapidement, en égalisant sur coup franc à la 15ème minute et les reds réussissent l’exploit de ne pas perdre au Jan Breydel Stadion. Bruges, aura de nouveau sa chance en finale de coupe d’Europe face à Liverpool 2 ans plus tard mais cette fois en coupe d’Europe des clubs champions, mais ceci est une autre histoire qu’on vera très prochainement sur Old School Panini.

En attendant de parler du FC Bruges de 1978, voici l’effectif de 1976 :

Birgen JENSEN
Alfons BASTIJNS
Norbert DE NAEGHEL
Georges LEEKENS
Jos VOLDERS
Eddy KRIEGER
René VAN DER EYCKEN
Julien COOLS
Raoul LAMBERT
Ulrik LE FEVRE
Roger VAN GOOL
Daniel DE CUBBER
Conrad HOLLENSTEIN
Henri VAN LOOK
Ernst HAPPEL


5 commentaires:

  1. CLUB BRUGGE IS THE PRIDE OF BELGIUM !!

    RépondreSupprimer
  2. Même avec un Ernst HAPPEL en tongues ?

    RépondreSupprimer
  3. la tatane en cuir, ca sent bon l'apéro avant de jouer à la pétanque!!!
    la classe totale!!

    RépondreSupprimer
  4. même en espadrilles Happel aurait été méga classe !!

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...