L'entente des cheminots de Chaumont 1979

L’entente des cheminots de Chaumont (Haute-Marne) est née de la fusion en 1957 entre l'Entente Chaumont Athlétic des Cheminots, par la fusion de deux clubs : l'Entente Chaumontaise Cheminots Gazélec et le Chaumont Athlétic Club. Le président fondateur est Marcel Baron, un président comme on en vit peu dans le monde associatif.
Le bébé se porte plutôt bien et grandit rapidement passant de la Promotion-Aube-Haute-Marne à la CFA, lors de la saison
1960-61. Les résultats et le jeu de l’ECAC semblent plaire aux Chaumontais qui se déplacent en masse pour encourager leurs favoris. Avec Pierre Flamion à la tête de l’équipe, l’ECAC est régulièrement dans le trio de tête de la CFA.

L’ECAC en Deuxième division !
Le jour de gloire arrive lors de la saison 1966-67 avec la première participation au Championnat de France professionnel de Deuxième Division ! Les Blanchard, Natouri, Skormk, Pratajack, Landu signent à l’ECAC qui éprouve quelques difficultés malgré des succès éclatants contre Grenoble, Metz, Toulon et Bastia.
Pierre Flamion quitte le club, Paul Levin prend donc les rênes de l’équipe en 1968-69. Triste saison puisque le groupement fait disparaître l’ECAC de la scène professionnelle. Qu’importe, l’équipe est prête à rebondir dans le nouveau Championnat National et, dès la saison 1970-71, les hommes de “Wica” terminent 2ème, derrière Lille.
Michel Platini à Chaumont

La saison suivante Guy Nungesser arrive pour épauler “Wica”. Le duo d’entraîneurs et ses hommes vont alors connaître un grand moment, lors de la saison 1974-75, avec la venue de Nancy, le leader du moment qui, avec un certain Michel Platini, bat les Chaumontais au stade Georges-Dodin 3-0 devant 4 000 spectateurs !
Toujours avec Marcel Baron comme président, mais avec un nouvel entraîneur, Jacques RADIX, l’ECAC a droit aux honneurs du journal “L’équipe” qui titre “La tornade blanche” pour qualifier l’ECAC qui obtient, lors de la saison 1978-79, une série de 15 matches sans défaite !

Mais, après neuf ans parmi l’élite de la D2, l’ECAC termine 18ème la saison suivante et descend en 3ème Division. Triste saison 1979-80...
Des années mouvementées

La vie de l’ECAC devient alors particulièrement agitée, avec des hauts et des bas. La présidence change plusieurs fois de mains, Pierre Flamion revient comme entraîneur, l’ECAC remporte le titre du Groupe Est et accède à la 2ème division en 1985. Ce retour sur le devant de la scène est de courte durée puisqu’en 1986 l’ECAC termine 17ème et descend en DIII. Un nouveau changement de président, l’arrivée de Moussa Bezaz comme entraîneur, l’ECAC veut, une nouvelle fois, rebondir. Il n’en sera rien et, le 4 octobre 1991, c’est la liquidation judiciaire de l’ECAC et la naissance du Chaumont FC.

Trente quatre ans d’existence qui disparaissent, mais qui restent et resteront encore longtemps dans toutes les mémoires. Depuis, le football à Chaumont a, en effet, bien du mal à retrouver ses lettres de noblesse. Nostalgie quand tu nous tiens...



Aujourd’hui le club se morfond en division d’honneur et son entraineur depuis 2002 est l’ancien auxerrois Stéphane MAZZOLINI.


.

1 commentaire:

  1. Parick Abraham bien connu par les amiénois (ancien joueur en d2, entraineur adjoint et aujourd'hui entraineur de la réserve en CFA2). Il a toujours aimé les maillots blancs apparemment!

    Longue vie à OSP et encore merci de sortir des vignettes aussi inattendues! Le kif!

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...