Le grand AJAX de 1969 à 1973

Les grandes conquêtes ont souvent pour point de départ, de cuisantes défaites. L'AJAX,en 1969, dispute pour la première fois, une finale de Coupe d'Europe des clubs champion, face au Milan AC du flamboyant Rivera. Dans cette équipe, il y a déjà J. Cruyff, Keyzer, Suurbier, Hulshoff, Swart ...
Mais les italiens, par leur réalisme offensif, ne font qu'une bouchée des néerlandais (4-1). La leçon est rude, mais elle portera ses fruits de victoires, un peu plus tard...
Milan AC - Ajax Amsterdam:
28/05/1969 à Madrid (31782 spectateurs)
Milan AC (Cudicini; Anquiletti, Schnellinger, Malatrasi, Rosato, Trappatoni, Hamrin, Lodetti, Sormani, Rivera, Prati)
Buts : Prati 3, Sormani 1,
Ajax Amsterdam (Bals; Suurbier, VanDuivenbode, Vasovic, Hushoff, Pronk, Swart, Groot, Keyzer, Danielsson,C ruyff)
But: Vasovic 1

Johan Cruyff et la défaite face au Milan en 1969 : " A l'époque, on avait un groupe de jeunes footballeurs certes talentueux mais surtout très romantiques. On rêvait d'être champion d'Europe en jouant à notre manière. Milan avait profité de notre inexpérience. Mais nous avons retenu la leçon par la suite. Notre seule consolation fut d'entendre tous les commentaires élogieux sur notre compte. On en a déduit que notre jeu n'était pas si mauvais ...." Les hollandais sont persuadés d’être sur la bonne voie et vont imposer leur football et mettre l’Europe à leur pied en inventant le football tota, petit retour sur cette philosophie de jeu :

Le football total est un schéma de jeu introduit et mis en place par l'entraîneur néerlandais Rinus Michels lorsqu'il entraînait l'Ajax Amsterdam puis l'équipe nationale des Pays-Bas durant les années 1970 (voir article sur la Hollande de 1974). Ce concept proposait un jeu offensif basé sur le mouvement et la permutation des postes durant les matchs.

Ainsi, au lieu de séparer les postes de défenseurs et d'attaquants, le football total obligeait chaque joueur à participer à l'attaque et à la défense en fonction des moments du match. Les impressionnantes victoires de l'Ajax Amsterdam en Coupe d'Europe des clubs champions en 1971, 1972 et 1973 récompensèrent ce concept de jeu.
Dans ce système, élaboré autour d'une formation 4-3-3, tous les joueurs devaient être capables de se muer en attaquants, milieux ou défenseurs. Les permutations de postes y sont essentielles, les défenseurs se retrouvent parfois aux avant-postes et à l'inverse, les attaquants en position de stoppeurs. Le 4-3-3 demandait aux joueurs de changer de position et de faire un pressing haut. Tous les joueurs de champ participaient aux attaques. Les arrières latéraux remontaient sur les côtés et même le gardien « volant » participait au jeu. Néanmoins, ce style de jeu impliquait une grande polyvalence des joueurs et surtout de solides capacités physiques et techniques.

Il fallait une grande complicité entre les joueurs et les automatismes devaient être repensés totalement, pour résumer cela le défenseur de l'Ajax, Barry Hulshoff donnait l'essence du travail nécessaire à l'entrainement: "Nous discutions tout le temps d'espace. Johan Cruyff parlait toujours de là où l'on devait courir et se tenir, et de quand rester immobile." "Il s'agissait de faire l'espace, de l'investir, et de l'organiser comme de l'architecture sur le terrain de football" Facile à dire et mais à mettre en place ce n'est pas la même limonade. La chance de cette génération hollandaise est qu'elle dispose de 2 entraineurs de génie, MICHELS sur le banc et CRUYFF sur le terrain.
Autre révolution de l'époque : la préparation physique. Le football total demande un volume de jeu important pour chaque joueur et MICHELS en a conscience, après l'échec de la finale de la coupe d'Europe des Champions face au Milan A..C. Il est persuadé que son système est performant mais il faut que ses joueurs augmentent leur volume de jeu. Il va dès lors mettre en place une préparation physique intense, véritablement révolutionnaire pour l'époque mais que tous les clubs professionnels font aujourd'hui.

Vers la légende ...

2 ans plus tard, on retrouve l'Ajax en finale de la coupe d'Europe des clubs champions, l'équipe hollandaise possède la même ossature mais compte le renfort au milieu du génial Johan Neeskens. A Wembley l'Ajax affronte les surprenants grecs du Panathinaïkos entraîné par Puskas.
Cette fois, c'est l'Ajax qui donne la leçon, et marque par deux fois : un superbe but de la tête de Dick Van Dijk en lucarne, sur un centre précis de Keyzer puis sur un tir de Haan détourné par Kapsis (le père du joueur grec champion d'Europe en 2004 et qui fera un passage aux Girondins de Bordeaux !).
C'est le premier titre international tant espéré par le club rouge et blanc !

Ajax Amsterdam - Panathinaikos Athènes:
02/06/1971 à Wembley (83179 spectateurs)
Ajax (Stuy; Neeskens, Hulshoff, Vasovic, Suurbier, Rijnders puis Blankenburg, Muhren, Swart, Cruyff, Van Dijk, Keyzer, Entr.: Michels)
Buts : Van Dijk 7ème,Kapsis 87ème (csc)
Panathinaikos (Ekonomopoulos; Tomaras, Kapsis, Sourpis, Vlachos, Kamaras, Eleftherakis, Grammos, Antoniadis, Domazos, Filakouris, Entr.: Puskas)



Le grand Ajax est né ...

C'est le début des seventies  et une bande d'athlètes aux cheveux longs très rock, au talent fou et à la confiance inébranlable va déferler sur l'Europe pendant 3 ans et révolutionner le football, sans sans une certaine arrogance il faut bien le reconnaitre.
Jamais auparavant, une équipe n'avait porté à un tel degré, l'alliance de la technique et du physique. Fin psychologue Stéphan Kovacs (futur entraineur de Monaco et sélectionneur de l'équipe de France) a libéré l'énergie créative de l'Ajax en laissant plus de liberté sur le terrain aux joueurs comme Cruyff et Neeskens et en brisant le schéma tactique un peu trop strict de son prédécesseur Rinus Michels. L'ajax est devenu plus fort car plus imprévisible, alliant rigueur défensive et créativité offensive.

On a appelé l’Ajax "la tornade blanche", "le rouleau compresseur", on a qualifié son football de "total", on a évoqué un style "révolutionnaire","inimitable" etc... Tout cela est vrai! Mais "libertaire" aussi car lorsqu'on y réfléchit, le grand Ajax a brisé tous les formalismes surannés que représentait, par exemple, le catenaccio de l'Inter de Milan, depuis des décennies. Le grand AJAX a donc mené une vraie révolution dans la football moderne, pour le plus grand bonheur du jeu et des équipes européennes actuelles.
L'arrivée au firmament du "Grand Ajax", fut un coup de tonnerre dans le ciel européen, une remise en question de tous les critères de jugement.

Pour finir, comme il n'y a pas d'équipe de légende sans joueur de génie, l'Ajax eut bien évidemment le sien : Johan Cruyff, l'un des plus grands joueurs de l'histoire de ce sport. Mais selon moi elle a eu la chance d'en avoir 2 : Car si on associe le football total et Cruyff en véritable entraineur sur le terrain, complet dans tous les registres, un autre homme à apporté sa pierre à l'édifice, il s'agit de Johan Neeskens, surnommé :Johann 2. Neeskens à révolutionné le rôle de demi-défensif, récupérateur dévoué aux tâches défensives, il se transforme en phase offensive en premier relanceur et créateur, n'hésitant pas à poursuivre ses actions et tirer aux buts. Pour preuve il finira meilleur buteur de la magnifique équipe de Hollande lors du mondial 74 !

1971-1972

Le seul événement à noter pour ce début de saison 1971-72, c'est l'arrivée de Stéfan Kovacs ....(voir plus les changements majeurs que cela a entriané)
La deuxième finale, à Rotterdam, fut la défaite d'un catenaccio obsolète représenté par l'Inter de Milan de Mazzola. Ce fut aussi "le" match d'un Johan Cruyff exceptionnel, qui sublima le collectif du GRAND AJAX, le porta vers des sommets de virtuosité, et qui marqua deux superbes buts : le premier (47ème), opportuniste, suite à une mésentente incroyable entre Bordon et Burgnich; le deuxième d'une tête en pleine lucarne (78ème) entre 3 joueurs italiens impuissants. Cruyff sentait le jeu ! patron sur le  terrain il savait se muer en renard des surfaces et avait une condition physique irréprochable pour marquer des buts improbables !! Ce but par exemple, illustre bien les qualités techniques, physiques et le sens du but du grand Johan (en 1972)

video

L'AJAX est Champion d'Europe pour la seconde fois:
AJAX Amsterdam - Inter Milan
31/05/1972 à Rotterdam (61354 spectateurs)

AJAX (Stuy; Suurbier, Blankenburg, Hulshoff, Krol, Haan, Muhren, Swart, Cruyff, Keyzer, Entr.: Kovacs)
Buts: Cruyff (47ème,78ème)
Inter Milan (Bordon; Burgnich, Facchetti, Bellugi, Oriali, Giubertoni, Bedin, Frustalupi, Jaïr, Mazzola, Boninsegna, Entr.: Inverzini)

Au niveau national, le GRAND AJAX décrocha un doublé coupe-championnat, suivie plus tard de la coupe intercontinentale, gagnée contre l'Indépendiente (Argentine) (1-1,3-0).
L'AJAX 1971-72 remporta ainsi 4 trophées pendant cette saison prolifique : ce fut son apothéose!!

Le triplé

Le grand club Amsterdamois poursuivit son chemin, sûr de sa force. En coupe d'Europe, après avoir été exempt du 1er tour, il élimina sans problème le CSKA, puis dynamita l'OM de Carnus et de Bosquier un peu palot (1-2,4-1), et tomba sur le Bayern de Munich, et là, ce fut le match d'anthologie, le "chef d'œuvre" absolu du football "total". L'AJAX, intenable, foudroya (4-0) l'équipe chère aux Beckenbauer, Muller, Maier, les futurs champions du monde!! Ce fut aussi (hélas) le "chant du cygne de cette magnifique équipe. Le Réal passa à la trappe en 1/2 finale(2-1,1-0) : le Grand Ajax se retrouve en finale pour la 3ème fois.

J.Cruyff et ses coéquipiers craignaient beaucoup la Juventus, il fut décidé, en accord avec S.Kovacs, de tendre un piège à la "viella signora", en jouant son propre jeu. Après un but rapidement marqué (4ème) de la tête par J. Rep sur un centre de Blankenburg, habilement,le Grand Ajax contra le jeu de la Juve en le bloquant dans sa moitié de terrain. Ce ne fut certes pas, une finale inoubliable, mais le résultat était là : le triple couronnement de Champion d'Europe des clubs.


Au niveau national, l'Ajax fut de nouveau, champion des Pays-Bas.


Lors de ces trois finales, le Grand Ajax n'a pas encaissé un seul but, signe que ces néerlandais étaient aussi efficaces en attaque qu'en défense. C'est du, aussi à l'excellent gardien de l'Ajax, Heinz STUY, trop méconnu. Le départ de J. Cruyff pour le Barça en Août 73, suivi un an plus tard, de Johan Neeskens, sonna le glas de cette fantastique épopée. Le football "total" cher à l'AJAX , trouva son prolongement avec l'équipe nationale des Pays-Bas pendant la coupe du monde 1974, mais ceci est une autre histoire ...

L’Ajax d’Amsterdam version 1972-73 (les vignettes illustrant l’article étaient celle de la saison 1971-72)

Heinz STUY
Horst BLANKENBERG
Barry HULSHOFF
Rudy KROL
Wim SUURBIER
Arie HAAN
Gerrie MUHREN
Arnold MUHREN
Johan NEESKENS
Johan CRUYFF

Jan MULDER
Johnny REP
Piet KEIZER
Sjaak SWART


















Et retrouvez tous les maillots de cette formidable époque de l'Ajax sur le site du Rétro Football Club (qui offre le maillot de son choix au vainqueur du championnat de quiz sur Facebook et donc peut être l'un de ses maillots !)



Un grand merci aux participants du forum Foot Nostalgie pour leur posts de qualité sur le Grand Ajax et plus particulièrement à Carco grand spécialiste ajaxien, s'il en est.

2 commentaires:

  1. Super article !!

    Haan et A. Murhen on joué également en Belgique plus tard ( à Anderlecht puis au Standard pour Arie Haan et Ekeren en fin de carrière pour A.Murhen)

    RépondreSupprimer
  2. T'inquiètes David, je vais bientôt parler de la Belgique, même si j'ai peu de matière première

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...