Le R.W.D MOLENBEEK 1975

Dans la série des clubs disparus, aujourd'hui je vous parle du R.W.D MOLENBEEK, club européen de 1973 à 1978 et champion de Belgique en 1975. Hélas, le club de Bruxelles ne résistera pas aux luttes internes pour prendre le contrôle du club et mettre les clefs sous la porte en 2002.

Le Racing White Daring de Molenbeek est né le 1er juillet 1973 de la fusion entre le Racing White et le Royal Daring Club de Molenbeek un des tous premiers clubs de l’histoire en Belgique. Molenbeek-Saint Jean est une des 19 communes de la région de Bruxelles, situé à l’ouest et collé à la commune d’Anderlecht. Le Racing White était lui-même issu de l'union en 1963 entre deux vieux clubs bruxellois basés (à ce moment-là) dans l'Est de Bruxelles, le Racing de Bruxelles et le White Star.

En 1973, le Racing White venait de terminer à la troisième place du championnat de Belgique. Une très bonne équipe donc. Mais le public ne suivait pas en grand nombre ses évolutions au Stade Fallon (dans la commune Woluwe Saint-Lambert, une autre des 19 communes de Bruxelles mais situé à l’ouest).

A Molenbeek, pendant ce temps le Daring, beaucoup plus populaire, se morfond en division 2 et n’arrive pas à reprendre l’ascenseur pour l’élite (Relégué depuis la saison 1967-68). La fusion entre un club en bonne situation sportive et un autre avec un vrai public va alors avoir lieu.
Le Racing White apportait dans la corbeille de mariage une très bonne équipe et le Daring fournissait le stade et un public. Le Stade Oscar Bossaert fut rebaptisé Stade Edmond Machtens, du nom du bourgmestre de la commune et une nouvelle tribune, chauffée, fut édifiée. Elle sera inaugurée en grande pompe le 22 août1973 lors d'un match amical face au Real Madrid, disputé devant un stade plein.

Le RWD champion de Belgique

Pour sa première saison le RWD finit une nouvelles fois 3ème en 1973-75, mais la saison suivante il remporte le titre ! MOLENBEEK termine la saison avec 9 points d’avance sur ANTWERP et ANDERLECHT. Plusieurs de ses joueurs font alors leurs apparitions en équipe nationale, Maurice MARTENS, Odilon POLLEUNIS, Jaques TEUGELS ou encore Willie WELLENS. C’est cette formation, qui écrasa le championnat belge 1975-76 qui illustre cet article.. Elle ne perdra que 2 matchs en championnat dans la saison. Mais le club a plus de mal sur la scène européenne. Les 2 premières saisons le R.W.D ne passe qu’un seul tour avant de chuter et pour ses grands débuts en coupe d’Europe des clubs champions pour la saison 1975-76 le club se fait écraser par les yougoslaves d’Hadjuk Split, 7-2 sur l’ensemble des 2 confrontations et un 4-0 sec à Split. En championnat le club finit à une habituelle 3ème place.

Le RWD au sommet de l’Europe

En revanche la saison suivante est marquée par une formidable campagne européenne en UEFA. Au 1er tour le club bruxellois se débarrasse facilement des danois du Næstved BK, 4-0 et 3-0 sur les 2 rencontres. Ensuite après 2 matchs nuls face aux polonais de Cracovie, le RWD passe à l’issue de l’épreuve des tirs aux buts et se qualifie pour les 1/8ème de finale.
Là les attends un sérieux candidat, Shalke 04 et le R.W.D arrache sa qualification après un bon match nul 1-1 à Gelsemkirchen en effet MOLENBBEK ayant assuré le minimum nécessaire à domicile avec une victoire 1-0, 15 jours auparavant. En ¼ de finale le club affronte le Feyenord de Rotterdam vainqueur de l’épreuve 3 ans auparavant. Et le RWD après un match nul à Rotterdam (0-0), gagne son billet lors de la manche retour avec une victoire 2-1. Le club est en ½ finale. Mais va chuter avec la règle du but à l’extérieur sans perdre une seule rencontre dans cette compétition. Face à l’Athlétic Bilbao, le club fait 0-0 à San Mamès mais concède un 1-1 fatal au Edmond Machtens. Cette époque constituera l’apogée du club.

Le Déclin du R.W.D

Même si pendant sa campagne européenne, toujours consommatrice d’énergie, le club assure une 4ème place lui permettant de participer aux joutes européennes pour la 5ème saison d’affilée, le club va connaître une chute impitoyable pour ses supporters.
En 1977-78 le club termine 7ème et dit au-revoir à l’Europe, à l’époque on l’ignore mais cet au-revoir sera un adieu. Le club en UEFA cette saison là est encore éliminé sans avoir perdre (après avoir éliminé Aberdeen au 1er tour) le club chute face aux allemands de Carl Zeiss Iena (autre club disparu depuis) et porte à 14 matchs sa série d’invincibilité en UEFA.
L’entraineur Piet de VISSER fut limogé et le club du se séparer de bon joueurs pour équilibrer les budgets.
Le club tire alors dans son excellent centre de formation pour alterner des saisons plus ou moins mitigées. Mais en 1983-84 alors que le club occupait tout de même toujours la 1ère partie de tableau, il doit jouer le maintien mais n’arrive pas à sauver sa peu et connaît une première relégation. 

Le club remonte la saison suivante et finit 13ème la saison suivante mais le pire se passe en dehors du terrain, le club fait faillite. La suite c’est pendant plusieurs saisons des batailles en coulisses entre repreneurs potentiels et une équipe qui n’en finit plus de faire l’ascenseur division 1-division 2.








La fin du RWD

La saison 2001-2002 allait être la dernière de l'histoire du club. Le club était au plus mal. A la fin de la saison plus personne, ou presque, n'était payé depuis février et il y avait le gros problème pour l'obtention de la licence professionnelle. A l'issue d'une triste et pénible saga d'une tentative "Russe", le club fut relégué par la commission des licences en D3. A partir de ce moment-là, tout le monde quitta le navire. Plus personne, à part quelques supporters, ne s'intéressa au club et le RWDM, matricule 47 (celui du White Star), fut radié par l'Union Belge pour une dette fédérale de 71.000 Euros. Il y avait d'autres dettes, mais personne ne semblait, ou ne voulait, les préciser. Après une ultime vrai-fausse tentative de sauvetage, le RWDM était mort. Le club du KFC Strombeek, occupa le stade Machtens, avec l'objectif de se renommer FC Brussels.
Actuellement, un groupe de supporters lutte pour faire revivre le RWDM.


 

 

 

 

 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...